Financement participatif – le bilan

Le 25 févr. 2021 par Frédéric Thébault

Nous tenons à remercier tous ceux qui ont participé à l’emprunt participatif proposé par Trudaine Participations, filiale de Geneanet, via la plateforme Les Entreprêteurs. Cette collecte est close depuis le 22 février dernier.

Le total des financements réunis s’élève à 1,245 millions d’euros via 1.228 souscripteurs, soit une moyenne d’environ 1.000 euros par souscripteur. La collecte a été réalisée sous la forme d’une partie “prêt” d’un montant de 504.900 euros pour 913 participants et une partie “obligation” d’un montant de 740.000 euros pour 345 participants.

Les sommes ainsi récoltées vont contribuer au financement des projets de croissance externe de Trudaine Participations. Comme la plateforme l’expliquait, ce financement vient en complément de sources de financement traditionnelles : capitaux levés auprès d’investisseurs, crédits bancaires ainsi que les ressources propres de la société.

Votre participation représente une première. Cela illustre parfaitement la philosophie de Geneanet dont le succès repose sur l’adhésion de sa communauté à son modèle participatif et contributif.

Il nous faut remercier également :

  • Les équipes des Entreprêteurs ainsi que celles de Geneanet qui se sont fortement mobilisées pour répondre aux nombreuses questions et résoudre les difficultés rencontrées dans le  processus de souscription.

  • Les membres Premium qui ont préféré renouveler leur adhésion par anticipation marquant ainsi leur soutien et leur confiance à notre site, ainsi que ceux qui ont utilisé la fonction “Offrir un abonnement Premium”

  • Et enfin tous ceux qui se sont mobilisés pour permettre de réunir les financements nécessaires à nos opérations.

Nous profitons de cette note pour répondre à plusieurs questions fréquentes :

Pourquoi avoir dédoublé l’offre en une partie obligations et une partie prêt ? Pourquoi avoir étendu la clôture de la partie obligation du 3 au 22 février ? Pourquoi avoir affiché des montants de 8ME en obligations et 1ME en prêt ? 

Au départ, il n’était prévu qu’un emprunt sous forme d’obligations permettant de souscrire à partir de 100 euros, sans plafond, et avec une date de clôture fixée une semaine après son lancement. Nous nous sommes très vite aperçus que c’était un délai beaucoup trop court. En effet, la procédure de souscription est longue et complexe et nécessite l’inscription puis la double validation de l’identité, le renseignement d’un questionnaire de connaissance client, la saisie de ses coordonnées bancaires, le virement des fonds à partir de sa banque et enfin l’affectation de la somme virée à notre projet.

Plutôt que de décevoir tous ceux qui avaient émis le souhait de participer à cet emprunt, nous avons pris très rapidement deux initiatives en concertation avec la plateforme :

– L’ouverture d’une offre “prêt” aux mêmes conditions avec expiration au 22 février 2021. Cette offre permettait de souscrire à partir de 20 euros avec un plafond légal de 2.000 euros. Cette offre évite d’avoir à répondre au questionnaire de connaissance client qui s’est avéré être une barrière importante pour de nombreux membres. Ce questionnaire fait partie du processus réglementaire pour vérifier votre niveau de connaissance financière et ajuster les conseils lors de votre investissement.

– l’extension de l’offre en obligations au 22 février 2021 pour permettre aux souscripteurs d’avoir le temps nécessaire pour finaliser leur souscription.

Par ailleurs, comme il a été très vite précisé, les montants affichés sont des plafonds légaux et non pas des objectifs à atteindre. 

Pourquoi ne pas avoir proposé une souscription au capital plutôt qu’à un prêt ?

Quelques membres nous ont fait part de leur préférence à participer en capital plutôt qu’en prêt. Il faut savoir qu’il est compliqué pour une société non cotée de gérer des milliers d’actionnaires. Par ailleurs, la prise de risque n’est pas du tout la même entre un investissement en capital et un investissement en prêt.