Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 30 janv. 2021 par Jean-Yves

L’actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd’hui aux Etats-Unis, en Finlande, en Allemagne, à Monaco, en Angleterre, aux Pays-Bas.

Aux Etats-Unis, la vente du bâtiment abritant les archives nationales de la ville de Seattle passe mal. Les États de Washington et de l’Oregon, ainsi que des dizaines de tribus amérindiennes, ont intenté une action en justice contre le gouvernement fédéral. Pour ces associations, la dispersion de ces archives dans plusieurs autres États serait une perte énorme. L’année dernière, le bâtiment abritant les archives nationales de Seattle était considéré par le Public Buildings Reform Board comme en mauvais état. De la même manière qu’une douzaine d’autres propriétés des États-Unis, il était alors recommandé de le céder. À terme, les milliers de documents dormant entre ses murs seraient alors transférés dans d’autres installations, situées en Californie. (en français)

C’est un cadeau de Noël légèrement en retard que l’Agence finlandaise du patrimoine offre aujourd’hui aux internautes. Des centaines de milliers d’images sont désormais accessibles en haute résolution. Des films d’époque aux artefacts millénaires, les photos représentent un moyen idéal pour se plonger dans le patrimoine du pays. Les collections de l’Agence finlandaise du patrimoine datent du début du XIXe siècle et contiennent aujourd’hui plus de 18 millions d’images et environ un demi-million d’objets culturels et historiques. Avec “seulement” 250 000 documents disponibles en ligne, l’agence n’est pas au bout de ses peines et de nouveaux documents devraient être ajoutés au fil des mois. (en français)

Le 27 janvier, journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, les noms des victimes du nazisme s’égrènent devant l’ambassade de France à Berlin, une vitrine de l’initiative “Every Name Counts”, “Chaque nom compte” pour numériser en ligne les archives Arolsen. Cette installation lumineuse n’est que le début d’un gigantesque travail collaboratif qui vise à numériser des millions de documents, un projet intitulé “Every Name counts”, “Chaque nom compte”. Un simple enregistrement en ligne, permet à n’importe qui à travers le monde d’aider à numériser des millions de documents issus des Archives Arolen. (en français)

Monaco Tribune a eu le privilège de rencontrer Thomas Fouilleron, directeur des archives princières de Monaco. Dans l’une des plus anciennes cité-États du monde, l’archiviste du Palais est à la fois historien et conseiller. Quatre kilomètres de long, les archives princières de Monaco font plus ou moins la même longueur que le littoral du pays. En tant que directeur des archives, Thomas Fouilleron est tâché d’aider la conception des timbres et des pièces de monnaie du pays. Il contribue actuellement à la restauration des fresques du Palais datant du XVIe siècle et assistera également au centenaire de la mort d’Albert Ier, qui sera célébré en 2022. (en français)

A Hoerdt, en Alsace, l’entreprise Numerize pourrait numériser la plus grande collection de magazines au monde, celle de l’Anglais James Hymann. Elle a franchi le premier stade des tests, reste à lever les fonds pour pouvoir numériser 160 000 exemplaires couvrant deux siècles d’histoire. Parmi ces magazines et revues, des titres célèbres comme Vogue, Playboy, Rolling stone, National geographic, The Observer ou encore la revue américaine de design “The face”. Certains numéros sont rares, d’autres même uniques. Au total, James Hymann en détient 160 000 exemplaires, dans un hangar quelque part à Londres. Ce qui représente tout de même quelques 15 millions de pages à numériser. (en français)

La branche néerlandaise de la Croix-Rouge a transféré au Quartier culturel juif d’Amsterdam – qui regroupe plusieurs institutions juives, dont le Musée national de l’Holocauste des Pays-Bas – la propriété de plus de 140 000 cartes personnelles de Juifs néerlandais qui devraient être exposées au public pour la première fois. L’index complet du Conseil juif d’Amsterdam – un organisme que les nazis ont créé pour que les Juifs supervisent les préparatifs de l’extermination de leur propre minorité dans l’ensemble des Pays-Bas – est l’un des registres les plus complets et les mieux conservés de ce type en Europe. Les cartes ont été numérisées en 2012 et peuvent être consultées en ligne sur demande spécifique pour un nom ou d’autres données d’identification. (en français)

L’encyclopédie participative Wikipédia fête ses 20 ans, et la bibliothèque publique de Boston a préparé un cadeau qui ne s’oublie pas. En partenariat avec la Digital Public Library of America (DPLA), l’établissement a versé les numérisations de 8 000 photographies historiques dans Wikimedia Commons. Il s’agit là d’une des plus importantes contributions jamais réalisées en la matière. Confiées aux bons soins de la Digital Public Library of America, bibliothèque numérique américaine, les quelque 8 000 clichés patrimoniaux ont été soigneusement numérisés. Ensuite, la DPLA a assuré le téléchargement de ces photographies dans les ressources de Wikimedia Commons. (en français)

2 commentaires

Grace à vous, je découvre l’ampleur du travail et de la richesse du patrimoinepréservé à travers le monde. Merci à tous pour le travail réalisé et à réaliser


mlevenez2
03/02/2021

Normalement j’ai de la famille l’autre côté de l’océan atlantique (une cousine à mon pére )


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription