Du 28 septembre au 4 octobre, la Bibliothèque numérisée de Geneanet est ouverte gratuitement à tous. Bonnes recherches !
En savoir plus

Retrouver une sage-femme

Le 10 août 2020 par Frédéric Thébault

Les généalogistes professionnels du SYGENE répondent à vos questions.

Comment retrouver les sages-femmes et sages-femmes jurées qui exerçaient avant l’existence du Conseil de l’Ordre ?


D’une part, la Revue Française de Généalogie a publié un numéro hors série spécial sur LA NAISSANCE du XVIème au XIXème siècle, avec un chapitre sur la sage femme : lorsque l’enfant paraît : quel est le rôle de la matrone ? comment était-elle choisie ? la sage-femme avant l’accoucheur ; le serment prêté devant le curé ; sa compétence professionnelle ; son matériel ; l’évolution et les progrès du métier au XVIIIème siècle (hors série sur La Naissance, La Revue Française de Généalogie – pour 8 euros dans la Boutique Geneanet…).

D’autre part, on distingue les campagnes des grandes villes. Si dans un village, il suffisait de prêter serment devant monsieur le curé, dans les grandes villes, on peut trouver des corporations de sage femmes. Par exemple, à Paris, dés 1394, elles dépendent du tribunal du Châtelet. Les règlements relatifs à l’exercice du métier de sage femme sont imprimés vers 1580. Elle reçoivent une instruction sommaire par des chirurgiens du Châtelet et sont interrogées par des médecins avant d’être autorisées à exercer. Elle sont une cinquantaine à exercer à Paris en 1699, officiellement agrégées à la communauté des chirurgiens, et environ 200 vers 1790 (pour environ 20.000 naissances annuelles). Les brevets d’apprentissage devaient être enregistrés au greffe de la communauté des chirurgiens. Les statuts de mai 1768 réorganisent le collège de chirurgie sans modifier la situation faite aux sages femmes par les statuts de 1699.
Quelques progrès sont apportés par l’enseignement de Madame Du Coudray, maîtresse sage-femme brevetée par le roi ; elle se déplace de ville en ville, formant chirurgiens, accoucheurs et sages-femmes, à l’aide d’un mannequin de démonstration articulé.

La commune où exerçait votre ancêtre sage femme, était-elle une commune rurale ? s’il s’agit d’une grande ville, il existe peut être un recensement des corporations ? Lorsque leurs archives ont été conservées, elles se trouvent dans la série E des Archives départementales.

Pour la CSGHF,
Chantal COSNAY


Dans le cadre du partenariat entre Geneanet et les généalogistes professionnels du Sygene, un généalogiste professionnel répond chaque semaine à des questions posées par les généalogistes. Pour vos recherches plus personnelles, pour vous aider à décoincer une branche bloquée de votre arbre, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des généalogistes professionnels !