Qu’est-ce qu’un “compagnon de rivière” ?

Le 24 août 2020 par Frédéric Thébault

Les généalogistes professionnels du SYGENE répondent à vos questions.

J’ai découvert qu’une partie de mes ancêtres maternels est originaire de Mailly-le-Château dans l’Yonne (près d’Auxerre). De nombreux hommes et certains de mes ancêtres ont comme métier noté dans l’état civil des années 1740/50 “compagnon de rivière”. Pourriez-vous me dire si c’est un équivalent de manœuvre ou un métier bien spécifique ?


Etaient appelés ainsi les aides des bateliers et des mariniers.

Une ordonnance royale de décembre 1672 veut que «  les maîtres passeurs d’eau demeurent responsables de toutes pertes arrivées en leurs bateaux, conduits par leurs compagnons de rivière ».

Il s’agit d’une profession à part entière. Les compagnons de rivière pilotaient le plus souvent des embarcations à fond plat : pataches, “fûtereaux” ou chalands. Ancêtres des flotteurs, ils pouvaient également conduire sur l’Yonne et la Seine, les trains de bois du Morvan qui allaient chauffer les parisiens, en hiver. Ils étaient fréquemment employés à charger et décharger les marchandises sur les bateaux, aux mêmes travaux que les portefaix, dans les ports de mer.

Marie Hélène LERAY,
généalogiste à Nantes,
trésorière du SYGENE


Dans le cadre du partenariat entre Geneanet et les généalogistes professionnels du Sygene, un généalogiste professionnel répond chaque semaine à des questions posées par les généalogistes. Pour vos recherches plus personnelles, pour vous aider à décoincer une branche bloquée de votre arbre, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des généalogistes professionnels !