Il y a 108 ans coulait le Titanic

Le 13 avr. 2020 par Frédéric Thébault

Après la catastrophe de Malpasset et l’incendie du Bazar de la Charité, une nouvelle date vient d’être ajoutée à notre rubrique “Les Grands moments de l’Histoire” : elle est consacré au 14 avril 1912, date du naufrage du Titanic, et à ses passagers français.

L’anniversaire des 108 ans du naufrage du Titanic était l’occasion d’en reparler, car malgré la foule d’informations disponibles sur le navire et ses passagers (nombreux livres, films ou téléfilms dont le célèbre “Titanic” de James Cameron, sites web en pagaille), on trouve cependant peu d’informations à caractère généalogique…

L’arbre collaboratif Genetitanic présente les généalogies des cinquante Français présents sur le navire, dont vingt-et-un (dix femmes, sept hommes, quatre enfants) ont survécu. Seulement les Français, car avec deux-mille-deux-cents passagers l’établissement des généalogies de chacun aurait été… titanesque ! Si l’idée inspire d’autres personnes pour d’autres nationalités, n’hésitez pas ! Parmi les francophones, on comptait également sur le navire trente-deux Belges, vingt-sept Suisses et probablement quelques Québécois parmi les vingt-neuf Canadiens. Notons également les dix passagers de nationalité inconnue… et les quatorze passagers clandestins !

L’arbre présente toutes les personnes, classées selon leur statut de survivants ou de victimes, et la raison de leur présence à bord. Vous y retrouverez quelques personnes bien connues :

Pour le consulter, il faut passer par la rubrique “Ressources > Grands moments de l’histoire” :

Roger Bricoux, violoncelliste originaire de Cosne-Cours-sur-Loire dans la Nièvre, faisait partie des musiciens restés sur le pont jusqu’au dernier moment, jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus tenir assis. La musique qu’ils jouaient pendant la panique générale a marqué tous les survivants. Son corps ne fut jamais retrouvé.

Michel Navratil (à gauche sur la photo), hormis avoir été le dernier survivant mâle (il est décédé en 2001), fut surtout avec son frère l’un des deux “orphelins du Titanic” dont l’histoire fit la une des journaux. En effet, personne ne savait qui ils étaient, leur père étant mort lors du naufrage et les deux enfants ne parlant pas anglais. Leur mère, demeurée à Nice, les reconnut sur une photo de presse plusieurs jours après qu’ils aient été recueillis aux États-Unis.

Paul Chevré, sculpteur réputé au Canada mais d’origine moitié angevine moitié belge, survécut en montant dans le tout premier canot. Il faisait partie des quatre joueurs de bridge interrompus par le naufrage, partis avec leurs cartes dans leurs poches pour reprendre la partie plus tard.

René Pernot, chauffeur et homme de confiance du milliardaire Benjamin Guggenheim, que le film de James Cameron met en scène trinquant avec son patron pendant que le navire s’enfonce dans les eaux, était originaire d’un village de la Haute-Saône à une trentaine de kilomètres de Vesoul. D’abord charron, il avait tenté sa chance à Paris où il était devenu le chauffeur d’une artiste chanteuse et danseuse de cabaret, Ninette Aubart, 25 ans en 1912. Celle-ci étant devenue la maîtresse de Guggenheim, il l’avait suivie sur le paquebot. Il était marié et père de deux enfants.

Les autres Français présents sur le navire, et notamment la majorité des victimes, étaient pour la plupart employés dans le restaurant de luxe “À la Carte” du Titanic, tenu par un italien. Ils périrent enfermés dans les coursives de troisième classe, dont les grilles avaient fermées.

Si vous avez réalisé un arbre (collaboratif ou non) sur un thème bien défini comme celui-ci, n’hésitez pas à nous en informer via les commentaires de ce blog, nous étudierons la possibilité de le référencer.

17 commentaires

Très beau projet, je suis moi-même en train de réaliser un arbre collaboratif à l’aide de volontaires sur le drame de l’ouvrage de la Ferté en mai 1940 et sur les 105 victimes de ce drame. Les projets sont un bon moyen de rappeler certains moments de l’histoire et parfois de retrouver des membres plus ou moins éloignés de sa famille.


Regarder le film Titanic que je trouve est toujours terrifiant par ce désastre de naufrage.


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription