Découvrez Geneanet ADN, le nouveau service en bêta-test de Geneanet ! Si vous avez déjà effectué un test ADN généalogique, envoyez votre fichier ADN sur Geneanet et découvrez de nouveaux cousins ! Cliquez ici pour accéder à Geneanet ADN

Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 3 févr. 2020 par Jean-Yves
 

L'actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd'hui au Congo, à Monaco, au Mali, à Maurice, en Algérie et aux Etats-Unis.

Le représentant de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés au Congo, Cyr Modeste Kouamé, a donné, le 17 janvier, des registres d’actes de naissance au ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou. Au total, mille trois cent quatre-vingt-douze registres d’actes de naissance couplés au matériel et fournitures de bureau ont été réceptionnés par le ministre qui, à son tour, a transmis au préfet directeur général de l’administration du territoire, Jacques Essissongo. Le ministre de l’Intérieur a annoncé que le Congo s’est engagé à avoir zéro enfant sans acte de naissance sur son territoire d’ici à 2022. Cet engagement, poursuit-il, doit être mis en oeuvre dans le cadre des plans d’action régional et national d’éradication de l’apatridie. (en français)

Les archives de la principauté de Monaco concernant la période de 1942 à 1944 n’avaient encore jamais été communiquées. A la demande du centre Simon-Wiesenthal en décembre 2019, le gouvernement monégasque a accepté le 21 janvier 2020 d’ouvrir ses archives, l’assurant de sa “transparence” sur une période sombre de son histoire, restée longtemps tabou : une période durant laquelle de nombreuses arrestations et déportations de Juifs ont eu lieu depuis le sol monégasque. C’est en Israël, lors des cérémonies du 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, que Serge Telle, le ministre d’Etat de la principauté de Monaco a assuré les responsables du centre Simon-Wiesenthal de “la volonté de transparence de la Principauté et de son souhait de totale coopération”. (en français)

Organisée par le Bureau de l’UNESCO à Bamako, le Ministère malien de l’Education nationale, de la recherche scientifique et de l’Enseignement scientifique et l’Institut des Hautes Études et de la Recherche Ahmed Baba de Tombouctou, la consultation internationale sur la sauvegarde, l’accessibilité et la promotion des manuscrits anciens au Sahel se propose de définir un plan d’action spécifique, sur la préservation durable et l’exploitation efficiente des manuscrits anciens du Sahel en général et du Mali en particulier. Le Ministre a rappelé que les manuscrits sont restés longtemps méconnus du grand public, “Force est de constater que malgré tout ce qu’ils représentent pour nous et malgré leur potentiel scientifique, les manuscrits restent insuffisamment exploités à cause de plusieurs facteurs comme celui notamment de l’accessibilité. Cet éparpillement pose de sérieux problèmes aux chercheurs comme aux instances de gestion, d’où l’importance de trouver des voies et moyens pour leur numérisation et leur mise en ligne selon des normes partagées par tous”. (en français)

La bibliothèque nationale de Maurice, située à Edith Cavell Street, Port-Louis a lancé une plateforme numérique, en 2018 pour sauvegarder les livres, les documents ainsi que les journaux. La Directrice de l’organisation, Madame Ramnauth, rappelle que ce projet concerne, pour le moment des petits formats tels que des textes A4, des livres, entre autres. Elle ajoute qu’on peut accéder aux contenus très facilement à l’aide de cet outil numérique et donc rend les opérations plus rapides. L’un des objectifs est de préserver les journaux, qui renferment de nombreux éléments historiques. En ce qui concernent les journaux, ce sera bientôt, probablement, d’ici le mois de juin que la numérisation va être mis en ligne. C’est ce que confirme la Directrice. (en français)

Le directeur général des Archives nationales d’Algérie, Abdelmadjid Chikhi, a affirmé que l’accès aux documents est conditionné et estime qu’avec le contexte sociopolitique actuel, les archives ne peuvent être accessibles en intégralité. “Le risque dans la mise en accessibilité des archives réside parfois dans le fait du déplacement des débats du simple cadre de recherche scientifique vers la sphère médiatique”, a expliqué M. Abdelmadjid Chikhi, lors du 2e colloque national sur la procédure de communication des archives entre textes et applications. Cette “exploitation détournée” des archives et autres documents historiques peut “saper l’harmonie sociale” du fait que le public profane ignore le plus souvent les contextes liés aux faits historiques et les procédures de recherche. (en français)

L’université du Nebraska–Lincoln a récemment annoncé avoir numérisé une large collection d’artefacts liés aux mouvements activistes des années 1960 aux États-Unis. De la presse indépendante et alternative aux tracts, en passant par des photographies et des documentaires de l’époque, toutes ces archives sont aujourd’hui mises à la portée de tous. De quoi explorer la façon dont les diverses branches de la contre-culture ont vu le jour. Le projet a été dirigé par Patrick Jones, professeur agrégé d’histoire à l’Université du Nebraska–Lincoln, mais aussi par Roz Payne, cinéaste, photographe et militante pour les droits des homosexuels, des femmes, mais aussi contre la ségrégation raciale et la guerre, entre autres. (en français)

1 commentaire

je trouve que c’est très bien de le faire ça permet de retrouver ses familles


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription