Hors-série “Recherches à Paris” : Jean-Louis Beaucarnot répond à nos questions

Le 2 mars 2020 par Frédéric Thébault

A l’occasion de la sortie de ce nouveau numéro spécial de la Revue Française de Généalogie, consacrée aux recherches généalogiques sur Paris, nous avons rencontré le pape de la généalogie, Jean-Louis Beaucarnot, qui a bien voulu répondre à quelques questions.

Pourquoi un guide spécifique pour Paris ?

D’abord, parce qu’il n’y en a pas. On trouve des ouvrages présentant les sources, mais sans présenter de méthode or pour moi, ne mérite le nom de « guide » qu’un livre les présentant de façon concrète, avec des exemples pratiques.

Ensuite et surtout parce que Paris est une ville sinistrée au plan archivistique, puisque la destruction de son état civil en 1871 oblige le chercheur à se tourner vers des sources de remplacement. Des sources nombreuses, variées et dispersées entre divers lieux, essentiellement les Archives de Paris et les Archives nationales. Bref, le généalogiste travaillant sur les familles parisiennes doit savoir évoluer dans un labyrinthe ou une jungle, dans lesquels rien n’est fait pour lui baliser le chemin.

Est-il possible de solutionner des énigmes sur Paris simplement en utilisant les sources numérisées sur Internet ?

Souvent, mais hélas pas toujours, même si l’équipe des bénévoles de Familles Parisiennes, animée par Jacques Le Marois et aidée par Geneanet a magistralement transformé le paysage généalogique en dépouillant et indexant les principaux fonds d’archives. 
Le plus difficile reste souvent de traverser la période 1860/1793…


Peut-on dire que tout le monde a un ancêtre parisien à un moment ou à un autre… ? 

En généalogie descendante, je pense que toute famille a eu au cours des temps des branches passées ou fixées à Paris… 
En revanche, tout le monde n’y a pas d’ancêtres.

Qui en a cherchera souvent à les en sortir, pour retomber sur des provinciaux dont il pourra alors remonter la généalogie jusqu’au milieu du XVIIème siècle. Mais en fait, descendre de lignées vraiment parisiennes lui permettra finalement de remonter parfois beaucoup plus loin, avec des actes notariés pouvant lui livrer des aïeux nés vers 1550…

Le généalogiste travaillant sur Paris va par ailleurs pénétrer un univers fabuleux et extraordinairement passionnant, avec ses anciens métiers, ses quartiers, etc… C’est pourquoi j’ai conçu un ouvrage complet, présentant autant les sources que, dans des annexes, l’histoire de ses habitants. Et je le redis un ouvrage pratique, qui permet d’entrer selon l’époque sur laquelle on travaille, selon les lieux d’archives, selon les sources recherchées et selon les sites Internet.

Vous-même avez-vous des ancêtres parisiens et avez-vous réussi à les retrouver ?

Oui, par une de mes arrière grand-mère, née à Paris en 1881, et qui comptait elle-même trois arrière grands-parents natifs de la capitale. J’ai pu remonter certaines branches jusqu’à des artisans parisiens des années 1580, voir jusqu’à des laboureurs parisiens – j’ai bien dit « laboureurs parisiens » – du début des années 1500, lorsque les faubourgs de la capitale avaient encore des airs de campagne. Mais j’ai du pour cela apprendre à travailler, en suant comme l’on dit sang et eau. C’est pour l’éviter aux autres, que j’ai rédigé des articles dans la Revue Française de Généalogie et finalement ce livre qui je l’espère les aidera, en leur offrant les clés dont ils ont besoin.

Retrouvez Jean-Louis Beaucarnot sur beaucarnot.fr !

Cliquez sur l’image pour vous procurer le Guide des recherches à Paris

22 commentaires

Totalement autre chose : qqun sait accéder aux archives départementales de l Aude ?

Réponse de Geneanet : voyez le menu “Ressources > Bien débuter > Archives départementales” svp


Bonjour Françoise, ayant la même démarche je me permets de vous adresser ces quelques conseils:
– voir sur le site en ligne des AD de Paris (http://archives.paris.fr/s/12/enfants-assistes/?) pour essayer de retrouver votre ancêtre,
– Si oui rechercher dès que possible directement aux AD (qui doivent être fermés vu le COVID19) s’il a été déplacé à la campagne avec son numéro d’identification.
A votre écoute pour tout autre renseignement


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription