5 novembre 1919 : M. Clemenceau parle à la France

Le 5 nov. 2019 par Frédéric Thébault
 

Ce jour-là, le Petit Journal consacre presque toute sa Une au discours de M. Clemenceau, dont il retranscrit le discours qu'il a tenu à Strasbourg : "ce n'est rien de dire qu'on veut la France grande. Le résultat dépend de nous. A l'oeuvre ! Disons moins et travaillons plus, au lieu de vivre dans la crainte de nous surmener...". Le Simplon Express tamponné par le rapide de Genève près de Pont-sur-Yonne : 20 morts et 100 blessés dont 35 grièvement. Paris reçoit un peu de charbon...


Retrouvez l’actualité de siècle précédent, jour pour jour, avec 100 ans de décalage, grâce aux Unes de l’un des plus grands quotidiens de l’époque, le Petit Journal ! 

Les journaux complets sont consultables sur le site de la Bibliothèque Nationale de France, Gallica.
L’actualité depuis l’année 1913 reste disponible via cette rubrique.

1 commentaire

Clemenceau a eu l’intelligence d’utiliser l’intelligence des autres à son propre profit. Clemenceau n’est pas ma tasse de thé. Aussi, par le traité de Versailles de 1919, il n’en fit qu’à sa tête ce qui eut pour conséquence la deuxième guerre mondiale. Un seul homme avait prévu cela, le visionnaire Maréchal Lyautey qui fut un éphémère Ministre de la guerre en 1917 qui démissionna car n’approuvait pas les décisions prises par le président du Conseil et l’Etat Major, en l’occurrence l’offensive Nivelle. La popularité de Clemenceau est principalement liée à l’euphorie de l’immédiate après-guerre.


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription