La curieuse mention d’une condamnation sur un acte de mariage

Le 15 août 2019 par Thierry Sabot
 

Lors de la lecture d’un acte de mariage (11 juin 1903 à Saint-Sauve d’Auvergne entre Pierre Goigoux et Anne Françoise Vigier), j’ai trouvé une phrase qui ma intriguée concernant la mère de famille de la mariée...

“Légère Gandeboeuf absente et dans l’incapacité manifester son consentement comme se trouvant actuellement détenue à la maison centrale de Montpellier, département de l’Hérault, par suite d’une condamnation à 20 ans de travaux forcés suivant l’arrêt de la cour d’assise du Puy-de Dôme daté du 26 novembre 1895”.

Cette mention sur l’acte de mariage de sa fille m’a intriguée. D’abord sur la nature de la condamnation à 20 de travaux forcés.

– Lire la suite sur www.histoire-genealogie.com, partenaire de GeneaNet : La curieuse mention d’une condamnation sur un acte de mariage