Votre bloqueur de publicité peut gêner l'affichage du site.

Geneanet ne diffuse pas de publicité et le fait d'utiliser un bloqueur de publicité peut ralentir voire détériorer votre expérience sur le site. Nous vous conseillons d'ajouter Geneanet dans la liste des sites à ignorer (par exemple en cliquant sur "Ne rien bloquer sur les pages de ce site" dans le menu de votre bloqueur de publicité).

Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 8 juil. 2019 par Jean-Yves
 

L'actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd'hui en Indonésie, au Canada, en Algérie, en Italie, en Israël, au Cameroun, au Luxembourg.

Le bâtiment des Archives nationales d’Indonésie est le dernier témoin du passé colonial. Imaginez-vous en 1760, dans la campagne de Batavia (ancien de nom de Jakarta), le long du canal Molienviet, découvrant derrière cette belle clôture et élégant portail, dans un jardin fleuri, la somptueuse demeure du gouverneur général Reiner de Klerk telle que dessinée par le talentueux Johannes Rach. Né en 1710, néerlandais, Reiner de Klerk, décide en 1731, après 3 voyages sur Batavia pour la VOC (Compagnie hollandaise des Indes orientales) en tant que marin, de s’y installer et devient comptable. Il ne quittera plus l’Indonésie. Il occupe diverses fonctions dans l’archipel pour finir à la plus haute fonction de Gouverneur Général à Batavia en 1777. (en français)

Le président-directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Jean-Louis Roy, souhaite que la vérificatrice générale intègre à son mandat le patrimoine immatériel, comprenant les livres, les périodiques, la musique et des créations documentaires. Selon lui, le Québec a déjà perdu une vaste proportion de sa production documentaire en raison du numérique qui n’est pas assujetti au dépôt légal. Le dépôt légal oblige les “producteurs de livres, de musique, de pancartes de toutes sortes de déposer deux exemplaires de leurs productions à la Bibliothèque nationale”. (en français)

En Algérie, une politique de conservation des archives nationales “est impérative”, a estimé le chercheur et historien Fouad Soufi au cours d’une conférence sur la préservation des fonds archivistiques. Le conférencier, chercheur au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d’Oran (CRASC), a mis en exergue, dans sa communication intitulée “Nouvelles archives, nouvelle histoire”, la nécessité de se doter des meilleurs outils pour la préservation et la conservation des archives nationales “menacées par le risque de détérioration”. “La loi sur les archives en Algérie existe. Elle demeure encore d’actualité, mais elle ne peut être efficace si on ne la dote pas de textes d’application et d’outils pratiques afin de pouvoir conserver et d’exploiter judicieusement ces fonds d’archives”, a-t-il indiqué. (en français)

L’ambassadeur de Croatie en Italie, Jasen Mesic, vient de recevoir des mains du Commandant des carabinieri, le général Fabrizio Parrulli, un ouvrage de daté de 1647. Il avait été dérobé le 5 octobre 1987 à la bibliothèque universitaire de Zagreb, avec un passage par le marché noir des livres anciens. Pour l’ambassadeur, la restitution du “Hevelii Johannis Selenographia, ou Selenographia, sive Lunae descriptio”, traité relatant les différences d’observations entre Galileo Galilée et l’auteur, Johannes Hevelius, est une grande avancée. L’ouvrage avait été dédicacé à Ladislas IV Vasa, tsar de Russie de 1610 à 1613, puis souverain de la république des Deux-nations, polono-lituanienne. Il fut donc roi de Pologne et grand-duc de Lituanie de novembre 1632 à mai 1648, date de sa mort. (en français)

Une rare collection de registres des communautés juives d’Europe, disparues depuis longtemps, a été numérisée par la Bibliothèque nationale d’Israël. La préservation de ces documents donne la possibilité aux chercheurs et au grand public d’étudier une époque considérée comme un âge d’or pour l’autonomie gouvernementale juive. Ces registres sont connus sous le nom de pinkasim (“pinkas” au singulier) et ont été utilisés par les communautés juives européennes il y a des centaines d’années. Ils permettaient notamment de retracer les transactions financières, définir les relations avec les organismes gouvernementaux non-juifs ou noter les événements politiques majeurs. Les pinkasim sont aujourd’hui conservés dans diverses collections à travers le monde. (en français)

Semaine Internationale des Archives : mettre l’humain au coeur de ce métier. C’est cette orientation que le Dr Esther Olembe, Directeur des Archives Nationales du Cameroun a donné, en lançant les activités liées à cette célébration que le Cameroun commémore comme de nombreux autres pays. Un thème factuel : “Gestion et conservation pérenne des archives au 21ème siècle : quelles infrastructures archivistiques pour un Cameroun émergent ?” qui invite les pratiquants et autres professionnels à l’élaboration des mécanismes de recherche, qui vont efficacement répondre à leurs besoins. Adresser de manière spécifique, les questions de conception et construction des bâtiments d’archives en pays tropicaux est un des objectifs poursuivis par le Cameroun. (en français)

La Bibliothèque nationale de Luxembourg (BnL) informe ses usagers que depuis le 2 juillet 2019, une partie importante des collections non luxembourgeoises est de nouveau accessible pour le prêt à domicile et la consultation sur place. Les utilisateurs peuvent réserver jusqu’à 5 documents. Les réservations peuvent être effectuées via le moteur de recherche a-z.lu. Les levées sont effectuées dans le nouveau bâtiment à Kirchberg par les équipes de la BnL chaque vendredi. Les documents réservés sont amenés au guichet du prêt dans le bâtiment historique, boulevard Roosevelt, à côté de la Cathédrale Notre-Dame. La Bibliothèque nationale du Luxembourg déménage du Boulevard Roosevelt dans un nouveau bâtiment situé au Kirchberg. Les travaux ne seront terminés que d’ici la fin de l’été. (en français)

2 commentaires

Dommage, rien sur l’Allemagne!
Quelle est donc la bonne solution pour retrouver les ascendants des jeunes femmes épousées par les militaires français stationnés en Allemagne en 1919-1920


Je regrette moi aussi qu’il n’y ait rien sur l’Allemagne et la Hongrie


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription