Votre bloqueur de publicité peut gêner l'affichage du site.

Geneanet ne diffuse pas de publicité et le fait d'utiliser un bloqueur de publicité peut ralentir voire détériorer votre expérience sur le site. Nous vous conseillons d'ajouter Geneanet dans la liste des sites à ignorer (par exemple en cliquant sur "Ne rien bloquer sur les pages de ce site" dans le menu de votre bloqueur de publicité).

Faites entrer l’accusé… L’affaire était dans le sac !

Le 4 juil. 2019 par Thierry Sabot
 

Initialement suspendu au plafond du greffe de la Chambre criminelle de la châtellenie bourbonnaise, au fil des siècles et des révolutions citoyennes, administratives ou culturelles, il a été décroché, remisé de salle d’archives en salle d’archives. Il a connu les greniers poussiéreux, les sous-sols humides. Tour à tour, son contenu a été transvasé, enregistré, classé, coté, à nouveau référencé, entreposé et … oublié.

Initialement suspendu au plafond du greffe de la Chambre criminelle de la châtellenie bourbonnaise, au fil des siècles et des révolutions citoyennes, administratives ou culturelles, il a été décroché, remisé de salle d’archives en salle d’archives. Il a connu les greniers poussiéreux, les sous-sols humides. Tour à tour, son contenu a été transvasé, enregistré, classé, coté, à nouveau référencé, entreposé et … oublié.

Nous sommes au matin froid du 31 janvier 1776. Il y a à peine plus de dix ans, Ferrières, paroisse au cœur de la Montagne bourbonnaise, a été déchirée par une terrible tragédie : « l’Affaire des Pions » [3]. Les plaies sont encore à vif et l’émotion va être à nouveau exacerbée.

Le cadavre, dépouillé de ses hardes, enveloppé d’un linceul, a été déposé par Louis Petoton, geôlier de justice, sur la pierre ordinaire, à l’entrée du cimetière. Vue l’ordonnance délivrée la veille par Jacques Reignier, châtelain-juge de la châtellenie de Ferrières, le sieur curé s’apprête à procéder à l’inhumation.

 

– Lire la suite sur www.histoire-genealogie.com, partenaire de GeneaNet : Faites entrer l’accusé !