Votre bloqueur de publicité peut gêner l'affichage du site.

Geneanet ne diffuse pas de publicité et le fait d'utiliser un bloqueur de publicité peut ralentir voire détériorer votre expérience sur le site. Nous vous conseillons d'ajouter Geneanet dans la liste des sites à ignorer (par exemple en cliquant sur "Ne rien bloquer sur les pages de ce site" dans le menu de votre bloqueur de publicité).

Plusieurs graphies pour une même lettre (suite) : la lettre R

Le 24 juin 2019 par Frédéric Thébault
 

Chaque mois, Béatrice Beaucourt, paléographe professionnelle, vous propose une courte leçon destinée à vous familiariser avec les écritures anciennes.


 

Arrêtons-nous, pour ce mois, sur la lettre « R ».
Cette lettre possédait quatre graphies sous l’Ancien Régime.
Ces graphies pouvaient être utilisées de manière concomitante sous la plume de certains scribes. De fait mieux vaut les avoir toutes les quatre en mémoire…

Voyons ses deux premières graphies.

Les quatre graphies de la lettre R

  • Le R plus ancien, de forme ronde, plus ou moins fermé

Cette graphie peut se retrouver en milieu comme en fin de mot.

En voici quelques exemples :

 « appertenant » (1612)  « paier » (1612)

 « serviettes » (1630)  « pour » (1630)

 « gré » (1634)  « taillieur » (1634)

 « d’apvril » (1644)  « laboreur » (1644)

« transporte »  (1666)  « tondeur » (1666)

 « personnes » (1690)  « sur » (1690)  « monsieur » (1712)

  • Le R dit à « rebroussement » :

Cette graphie peut se retrouver en début, milieu et fin de mot.

En voici quelques exemples :

 « envers » (1596)  « obvyer » (1596)

 « Germain » (1602)   « ordonner » (1602)

 « notaire » (1607)  « recepvoir » (1607)

 « roy » (1638) « prins » (1638)  « greffier » (1638)

« sera » (1647)  « adjournner » (1647)

Ces deux graphies de la lettre « R » peuvent être utilisées dans un même mot sous la plume de certains scribes :

En voici quelques exemples  :

 « cousturier » (1602)

« observer » (1605)

 « cherpentier » (1632)

 « dernier » (1644)