Documentaire vidéo : Nicole Girard-Mangin, unique femme médecin sur le front en 14-18

Le 15 avr. 2019 par Frédéric Thébault
 

L'histoire de Nicole Girard-Mangin est passionnante : après avoir fait partie des premières femmes-médecin au tournant du XXe siècle, elle devint médecin au front pendant la Grande Guerre... et fut même la seule femme à exercer cette activité si près des tranchées. Cela valait bien un documentaire !

Nous avons déjà présenté dans ce blog (ici et ici) le formidable travail de recherche et de mémoire mené par Pierre Thillot et Jonathan Bouquerel. Aujourd’hui, c’est Pierre, en solo, qui nous présente son documentaire-vidéo consacré à une femme d’exception : “La midinette – L’histoire de Nicole Girard-Mangin”.

Née en 1878 à Paris, elle avait interrompu ses études de médecine pour se marier puis avoir un enfant, avant de les reprendre à partir de 1906. En 1914, elle travaillait dans un centre anti-tuberculeux, effectuant des recherches sur cette maladie, et c’est tout naturellement qu’elle se porta volontaire pour soigner les soldats, au début de la guerre.

Nicole Girard-Mangin fut envoyée au front mais elle le fut sur un quiproquo, l’armée ayant cru qu’il s’agissait d’un homme… Aucune femme, en effet, n’était destinée à se retrouver en première ligne : la place de la femme dans la société n’était pas encore celle qu’elle est devenue, et les femmes restaient cantonnées à l’arrière comme infirmières ou dans des rôles subalternes.

Pierre Thillot a réalisé un documentaire d’une petite demi-heure consacrée à cette histoire et à cette femme hors du commun, et il a bien voulu nous en faire part. Cet excellent devoir de mémoire méritait d’être partagé.

Merci à lui et bonne vision à tous !


Utilisez les commandes en pied de vidéo pour la regarder plein-écran ou régler le niveau sonore

NB : la généalogie de Nicole Girard-Mangin est sur Geneastar, découvrez-la ici !


Liens recommandés sur le thème :

17 commentaires Voir les commentaires précédents

Nicole LEBIGRE
28/04/2019

merci pour ce formidable témoignage j’espère qu’on lui remettra la légion d’honneur et pourquoi pas faire un film sur sa vie


Une partie du terre-plein central du boulevard de Charonne dans le 20e arrondissement de Paris, face au nouveau monument aux morts parisiens de la Première Guerre Mondiale, porte son nom depuis le 11 novembre 2018, à l’initiative de la Ville de Paris et des Mairies des 11e et 20e arrondissements de Paris.


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription