11 février 1919 : l’anéantissement méthodique de la France envahie

Le 11 févr. 2019 par Frédéric Thébault
 

Ce jour-là, le Petit Journal annonce qu'un document boche expliquait comment l'ennemi espérait profiter de notre ruine. L'Allemagne se dérobe à ses engagements : elle cherche à se rendre insolvable, la Conférence saura la contraindre. Paris-Bruxelles en 2h40 par l'Aérobus Caudron C-23. Ils armaient la cathédrale de Strasbourg et nous accusaient faussement pour Reims. Le froid persiste et les canaux gèlent. Après l'épidémie de grippe il faut que les écoliers rattrapent le temps perdu. L'avance de l'heure en 1919 se fera dans la nuit du 1er au 2 mars. Caricature de Marcel Arnac : un homme captivant...


 

Retrouvez l’actualité de siècle précédent, jour pour jour, avec 100 ans de décalage, grâce aux Unes de l’un des plus grands quotidiens de l’époque, le Petit Journal ! 

Les journaux complets sont consultables sur le site de la Bibliothèque Nationale de France, Gallica.
L’actualité de la Grande Guerre et de l’année 1913 reste disponible via cette rubrique.

2 commentaires

Alors qu’on vient de signer un nouveau traité d’amitié avec l’Allemagne, on pourrait se passer de parler de document “boche” dans les commentaires. Ou mettre des guillemets.


Pierre ENSELME
23/02/2019

Je vous approuve, Monsieur.


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription