Votre bloqueur de publicité peut gêner l'affichage du site.

Geneanet ne diffuse pas de publicité et le fait d'utiliser un bloqueur de publicité peut ralentir voire détériorer votre expérience sur le site. Nous vous conseillons d'ajouter Geneanet dans la liste des sites à ignorer (par exemple en cliquant sur "Ne rien bloquer sur les pages de ce site" dans le menu de votre bloqueur de publicité).

Du 17 au 27 janvier, photographiez les plaques commémoratives près de chez vous... Découvrez comment participer.

Comment se mariaient les protestants après la Révocation de l’Édit de Nantes ?

Le 31 déc. 2018 par Frédéric Thébault
 

Les généalogistes professionnels du SYGENE répondent à vos questions. 


 

Comment se mariaient les protestants après la Révocation de l’Édit de Nantes, le mariage civil entrainait-il forcément le mariage à l’église ? J’ai des ancêtres qui se sont mariés lors d’assemblées clandestines (désert) ; Ils avaient déjà des enfants. Etaient-ils mariés civilement, vivaient-ils en union libre ?


Effectivement le mariage des protestants entre 1685 et 1787 pose des questions sur plusieurs niveaux parallèles : religieux, juridiques et social.

De 1598 (Édit de Nantes) à 1685 (Révocation de l’Édit de Nantes), la religion protestante est légale ; les protestants ont leurs temples, leurs pasteurs et  leurs registres officiels.  En 1685, à  la Révocation, les artisans émigrent (environ 250.000 techniciens instruits) ; les propriétaires de terres restent sur leur terre en France.

Avant la Révolution existaient deux enregistrements de mariage :

  • un contrat de mariage juridique et financier pour les biens et la dot, acte passé devant notaire,
  • et un sacrement de mariage à l’église catholique (le 3ème mariage que nous connaissons aujourd’hui, le mariage civil devant le maire,  n’apparaît qu’à la Révolution séparant l’Église et l’État en 1792).

Mais, complication religieuse : les protestants ne reconnaissent pas comme sacrement le sacrement de mariage catholique !

Et complication juridique : la loi française déclare illégal un couple de protestant refusant de s’unir devant l’église catholique (même en ayant passé un contrat de mariage notarié)

A cette époque, en France, seul le mariage catholique est légal ; conséquence juridique : les enfants de protestants non mariés devant l’église, sont considérés comme bâtards et donc n’ont pas le droit d’hériter de leurs parents !

D’où plusieurs dilemmes graves pour les protestants entre 1685 et 1787 :

– soit de rester fidèles à leur foi protestante ; et dans ce cas d’être des couples illégaux et leurs enfants déshérités ;

– soit de se marier devant un curé catholique, en abjurant leur foi ; dans ce cas, leurs enfants devenaient légitimes et avaient le droit d’hériter ; dans ce cas le curé catholique inscrivait en marge : N.C. (nouveaux convertis) et ne se faisait aucune illusion sur leur foi ;

–  la période 1685-1733 est la plus dure appelée la période “du désert” (avec dragonnades, emprisonnements et galères) ;

– 1733 marque un tournant (les protestants ne sont plus condamnés à mort),

– 1787 : une nouvelle loi reconnaît la légalité des couples protestants, donc la légitimité de leurs enfants ; c’est la première création d’un état “civil” (en opposition à “religieux”). Des centaines de  familles protestantes viennent, devant le juge local, faire une déclaration de famille sur plusieurs générations. Là est né l’état civil tel que nous le connaissons actuellement.

une conséquence : en 1791 l’état civil des juifs est également reconnu, indépendamment de leur religion.

Sources : Guide des archives des familles protestantes en France : guide publié par les Archives nationales en 1987 ; associations généalogie protestante ; internet ….

Chantal COSNAY
généalogiste professionnelle à Aix en Provence (13)
pour le SYGENE


Dans le cadre du partenariat entre Geneanet et les généalogistes professionnels du Sygene, un généalogiste professionnel répond chaque semaine à des questions posées par les généalogistes. Pour vos recherches plus personnelles, pour vous aider à décoincer une branche bloquée de votre arbre, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des généalogistes professionnels !