Votre bloqueur de publicité peut gêner l'affichage du site.

Geneanet ne diffuse pas de publicité et le fait d'utiliser un bloqueur de publicité peut ralentir voire détériorer votre expérience sur le site. Nous vous conseillons d'ajouter Geneanet dans la liste des sites à ignorer (par exemple en cliquant sur "Ne rien bloquer sur les pages de ce site" dans le menu de votre bloqueur de publicité).

Du 17 au 27 janvier, photographiez les plaques commémoratives près de chez vous... Découvrez comment participer.

Geneanet et la Grande Guerre : fin du projet Livres d’Or et bilan des quatre années de commémoration

Le 5 nov. 2018 par Frédéric Thébault
 

Depuis quatre ans, Geneanet, labellisé dès 2014 par la Mission du Centenaire, commémore la Grande Guerre au travers de divers projets collaboratifs et hommages rendus à tous les soldats qui ont participé à ce terrible conflit. Avec les commémorations de l'armistice, le 11 novembre prochain, et l'arrêt des commémorations officielles, il est temps d'envisager l'avenir et de dresser un petit bilan.

Le projet Monuments aux morts

Lancé en juillet 2011, le projet “Monuments aux morts” n’a jamais cessé d’être alimenté par vos photos. Nous pouvons annoncer aujourd’hui 59 000 photos dont 54 000 sur la France et la quasi-totalité des monuments aux morts (qui incluent la guerre 14-18 mais aussi 1939-1945 et parfois 1870) photographiés sur toutes leurs coutures !

Vous pouvez vérifier que votre commune s’y trouve bien en consultant la liste des monuments photographiés et si par malchance il ne s’y trouve pas… aller faire les photos !
Le décalage entre photos prises et noms indexés est évidemment inévitable, aussi n’hésitez pas à donner quelques minutes pour indexer des monuments qui ne l’auraient pas été, là aussi une liste existe, suivez ce lien (concerne le monde entier) !

> Les monuments aux morts

Le projet Nécropoles militaires

Ce projet parallèle à “Sauvons nos Tombes” (photographie des tombes des cimetières, civils comme militaires car bon nombre de cimetières contiennent un carré militaire) a été lancé en avril 2016 et il est plus particulièrement centré, comme son nom l’indique, sur les nécropoles militaires ! Il a débuté avec les photos déjà faites par ceux qui avaient eu l’idée de photographier les tombes de ces nécropoles, et nous sommes heureux d’annoncer aujourd’hui que 375 nécropoles, partout dans le monde, ont été entièrement photographiées. Mais il en reste encore, alors nous comptons sur vous !
Signalons enfin qu’un partenariat – tout récent – a été conclu avec Le Souvenir Français. Avec eux, et avec vous, nous unirons mieux nos forces pour la sauvegarde de la mémoire !

> Le projet Nécropoles militaires

Le projet Livres d’Or – projet terminé !

A l’heure où ces lignes étaient écrites, il restait… 1 commune à faire, en cours de relevé, sur les 36 000 que compte la France ! Cela représente un nombre précis de 1 239 267 soldats.

Nous sommes très heureux d’avoir pu terminer à temps ce beau projet, lancé en avril 2015 et qui consistait à relever les noms des soldats morts, inscrits par les mairies dans les années 1920, sur des listes destinées à créer des livres d’or en hommage aux Morts pour la France. Et si peu de livres d’or, reliés, illustrés, imprimés, ont finalement vu le jour, l’existence de ces listes est un apport considérable à la mémoire de tous les soldats ayant perdu la vie. En effet, contrairement aux monuments, elles mentionnent non seulement les noms et les prénoms des soldats, mais aussi les dates et lieux de naissance et de décès, ainsi que le dernier régiment d’appartenance et le grade du soldat. Bref, les livres d’or sont une mine d’or !

Le moyen le plus simple pour les consulter est encore de taper le nom de votre ancêtre soldat dans le moteur de recherche principal : s’il est mentionné sur un livre d’or, il apparaîtra ! Vous pouvez aussi les consulter commune par commune via le menu “Rechercher > Fonds Documentaires” (NB : certaines saisies ayant regroupé plusieurs communes, si vous ne trouvez pas la vôtre filtrez par département et cherchez “Divers lieux”).

Nous tenons à remercier chaleureusement Bruno Bourret qui a bénévolement donné tout son temps pour renseigner les releveurs et suivre les dépouillements. Nous ne pouvons malheureusement pas citer tous ceux qui ont participé (712 personnes au total pendant ces trois ans et demi !) mais Geneanet comme nous l’espérons toute la communauté des généalogistes, leur transmet toute sa gratitude.

Rechercher un individu dans l’index

Le projet Etat civil régimentaire

Ce projet a pour but de numériser, puis d’indexer, l’état civil régimentaire, c’est-à-dire un état civil parallèle à celui qui était tenu dans les mairies, tenu par l’armée. Evidemment, il s’agit uniquement de décès. Cette source peu connue permet de connaître dans certains cas les causes exactes du décès d’un soldat sur le front. Lancé il y a tout juste un an, ce projet d’amplitude n’est évidemment pas abandonné ! Avec 350 registres numérisés, il reste un gros travail de photo comme d’indexation, qui occupera encore quelques années années !

> Le projet Etat civil régimentaire

Le projet Fusillés de la Grande Guerre – projet terminé

Ce mini-projet consacré aux noms cités lors des procès en cour martiale (juges, témoins, gendarmes, etc), vous permettra de retrouver un ancêtre qui a vécu de près ces jugements bien souvent impitoyables qui ont conduit à la mise un mort d’un soldat, bien souvent à tort malheureusement. Ce relevé comporte un peu plus de 11 000 noms, vous pourrez le trouver dans le menu “Rechercher > fonds documentaires”, tapez simplement dans la zone de filtre “mot-clé” à gauche, le terme “fusillés de la grande guerre”.

> Les fusillés de la Grande Guerre

Le projet Cartes de Combattants

Malheureusement détruites dans de nombreux départements, le projet Cartes de Combattant consiste à photographier, quand elles existent, ces cartes d’anciens combattants dont l’intérêt inestimable est de comporter la photo du soldat. Trois départements sont disponibles, trois autres sont en cours de réalisation. Nous manquons de bras, alors n’hésitez pas à vous inscrire !

> Le projet cartes du combattant

Le mini-site Nos Ancêtres dans la Grande Guerre

Lancé en août 2014, “Nos Ancêtres dans la Grande Guerre” vous propose de chercher un nom, une commune de résidence au début de la guerre ou un régiment, pour y trouver le nom de votre ancêtre soldat. Avec plus de 540 000 soldats indexés en 4 ans (ce qui représente plus de 370 soldats référencés par jour, bravo à tous !), nous disposons désormais d’une base conséquente et unique en son genre, puisqu’elle contient non seulement des noms de soldats ayant perdu la vie pendant le conflit, mais aussi des noms de soldats qui en sont sortis vivants.

Bien entendu, vous pourrez continuer à signaler les soldats qui figurent dans vos arbres (voyez cette note pour le mode d’emploi) aussi longtemps que Geneanet existera.
L’actualité au jour le jour du Petit Journal étant désormais complète pour toute la période de la guerre, la page d’accueil du site changera un petit peu, mais évidemment celui-ci reste en ligne.

Seul changement notable, la rubrique de ce blog consacrée à l’actualité au jour le jour disparaît sous l’intitulé actuel… pour renaître sous un intitulé différent : nous avons souhaité poursuivre cette actualité “d’il y a un siècle” grâce aux Unes du Petit Journal, pour mieux appréhender l’actualité de l’époque telle que la vivaient les contemporains, et non comme nous la présentent les historiens.

> Le site “Nos ancêtres dans la Grande Guerre”


Liens recommandés sur le thème :

60 commentaires Voir les commentaires précédents

Bonjour
Tous ces projets sont une mine de renseignements
J’ai découvert que mon grand oncle paternel est inscrit sur Mémoire des Hommes ,sur l’Anneau de la Mémoire , sur les Monuments aux Morts de Meulan et d’Etampes mais pas sur le Monument de sa commune natale (Reffuveille, Manche)
Quelle raison à cela?

Réponse de Geneanet : si plus personne de sa famille n’y vivait et qu’il en était parti enfant, la mairie avait peut-être oublié son existence si elle n’avait pas cherché dans les registres les nom des soldats qui y étaient nés, ou si elle n’était pas au courant de son décès.


Michel ROBERT
26/12/2018

Bonjour,

Félicitations sur vos projets reliés à la première guerre mondiale. Ancestry ne le fait pas à ce que je sache.
C’est exactement ce que les personnes intéressées à la généalogie. Les NMS c’est bien beau, mais ce que les ancêtres’ils ont vécus esr ce qui compte, csr c’est ça qui fait ce que nous sommes aujourd’hui.
Une petite suggesttion: j’ai une trentaine d’ancêtres qui ont participé à la grande guerre certains y laissant leur vie, d’autres obtenant des Victoria Cross. Malheureusement, il semble que vous limitez le programmes aux français de France, en oubliant carrément tout les autres, alors qu’il y en avait plus que de français. Simplement de mon petit Canada is y en eut 660,000 dans les tranchées, et pas des moindres (Ypres, Vimy, Passchaendalele, Courcelette)….
Alors?
Michel Robert

Réponse de Geneanet : si vous parlez des livres d’or, ceux-ci n’ont été établis que pour la France, mais tout projet partout dans le monde est susceptible d’être mis en place.


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription