Aidez-nous à retrouver la famille de Léon et Marguerite !

Le 8 oct. 2018 par Frédéric Thébault
 

L'été 2018 aura été fertile en avis de recherche : après Hélène et Gérard en juin puis Lana et Peter en septembre, c'est au tour de Léon et Marguerite de se rappeler à notre bon souvenir. Il faut dire que c'est grâce à vous, à vos idées et à votre aide que des énigmes qui semblent irrésolubles peuvent trouver un heureux dénouement.

Léon et Marguerite s’aimaient. Pendant toute la guerre 14-18, ils se sont envoyés des lettres. Des centaines. Mille cinq cents, pour être précis ! Ces lettres sont aujourd’hui entre les mains d’un producteur de télévision, qui aimerait réaliser un documentaire sur celles-ci et aussi, bien sûr, retrouver d’éventuels descendants du couple.

Ce que nous savons :

  • Léon  GOIFFON et Marguerite MAGDELEINE se sont mariés le 13 janvier 1916 à Paris 18e :
  • Léon Emile Eugène est né le 7/12/1895 Paris 3, il est décédé le 3 août 1918 à Choisy-le-Roi (94) de “maladie contractée en service”
  • Marguerite Eugénie Marie MAGDELEINE est née à Granville (50) le 15/01/1891, elle décède le 10 février 1981 à Boulogne-Billancourt (92).

Fiche matricule de Léon

On trouve quatre arbres sur Geneanet mentionnant Léon et Marguerite, sans descendance malheureusement. L’un de ces quatre arbres semble être à l’origine des autres : voir ici
Marguerite et Léon avaient des racines à Artenay dans le Loiret. Dans cette ville vivaient pendant la Grande Guerre un oncle et une tante de Léon que nous avons pu identifier comme étant en fait un grand-oncle et une grand-tante, Eugène Goiffon (1838-1920) et sa femme Marie Catherine, née GAUCHERON (1847-1932). Leur tombe est à Artenay, elle semble être la seule et les personnes enterrées là sont toutes nées au XIXe siècle (voir ici).
Quelques dizaines de lettre datant d’après la guerre et vont jusqu’en 1970, notamment une correspondance entre Marguerite et l’ancienne institutrice de Léon, donc âgée.
Leur fille Huguette est née le 31 juillet 1918 à Paris 5.
  • Elle épouse en premières noces Michel TRAVERSO décédé entre 1945 et 1947 (pendant la guerre ?)
  • Le couple a eu un fils prénommé Michel, jeune adulte pendant la guerre, compagnon de Jacqueline née JOFFEL, née vers 1932, rencontrée en 1954 et domiciliée à Argenteuil. Il n’y a aucun Joffel sur Geneanet ni dans les Pages Blanches de l’annuaire électronique sur toute la France.
  • Elle épouse en secondes noces le 7 juillet 1956 à Paris 19ème, René Gabriel Ernest BOIVIN.

Autres informations : Marguerite avait une soeur prénommée Louise, religieuse dans un couvent à Bordeaux.

A défaut de descendants directs, des enfants de neveux ou nièces pourraient donner des résultats.

Deux extraits de lettres particulièrement émouvantes entre Léon et Marguerite :

Merci à tous pour votre aide !

54 commentaires Voir les commentaires précédents

Pascale HEPP
17/10/2018

https://gw.geneanet.org/pholhepp_w?n=goiffon&oc=0&p=leon+emile+eugene&type=tree

j’ai fait quelques recherches qui se trouvent avec le lien ci-dessus. A vous de continuer !


Bonjour, Je viens de voir un “BOIVIN Julien” à ARGENTEUIL 95100 pages blanches internet.
A voir peut-être ?? Je vous souhaite de trouver


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription