Grâce à Geneanet, Ghislaine retrouve ses cousins d’Argentine

Le 25 sept. 2018 par Aliénor
 

Cela nous fait toujours très plaisir de recevoir des messages de remerciements de la part d'internautes qui ont pu, grâce à Geneanet, progresser dans leurs recherches généalogiques ou connaître de belles surprises. Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le témoignage de Ghislaine, qui a fait une belle rencontre grâce à son arbre en ligne.

Ghislaine s’est lancée dans la généalogie il y a cinq ans, une fois arrivée à la retraite. Son père avait commencé à faire son arbre, ce qui lui a donné envie d’en savoir plus. Et elle n’a pas été déçue, tant les surprises ont été belles !

Au début, son arbre est peu fourni et elle ne voit pas vraiment l’intérêt de le mettre en ligne. Pourtant, publier son arbre peut justement permettre d’avancer dans ses recherches généalogiques, grâce aux contacts tissés avec d’autres utilisateurs, ou les fonctionnalités avancées du site. Finalement convaincue par Geneanet, elle décide de franchir le pas en 2016, et ne le regrette pas ! C’est ainsi qu’elle fit la rencontre de ses cousins d’Argentine.

Merci Geneanet pour mes cousins d’Argentine retrouvés sans les avoir cherchés !

La généalogie n’en finit pas de me surprendre tant je fais des découvertes assez étonnantes.
C’est d’ailleurs souvent grâce à Geneanet qui m’aiguille pour poursuivre mes recherches ou débloquer des ‘impasses’.
Aujourd’hui je tiens à les remercier pour tout cela et tout particulièrement pour m’avoir permis de retrouver des cousins que je ne cherchais même pas.
Leurs ancêtres, partis en Argentine à la fin du 19e siècle, figurent bien sur mon arbre publié, mais sans aucune info depuis leur départ.
C’était sans compter sur la bienveillance d’un généalogiste français qui, les ayant repéré sur Geneanet, m’a mis en relation avec un de leur descendant.
C’est ainsi que, depuis 2016, je corresponds avec mon cousin argentin Walter, et cet été nous nous sommes rencontrés en France.
Une belle rencontre sur les lieux où ont vécu nos ancêtres, à savoir la Champagne et la Normandie. Deux régions qui ont du ‘pétillant’ et qui lui ont bien plu.
Maintenant Walter est reparti en Argentine mais bien sûr nous gardons le contact et c’est certain nous nous reverrons, soit en Argentine, soit en France.
C’est vraiment une belle histoire assez incroyable que je tenais à raconter.

Un grand merci à Ghislaine pour son témoignage qui est un bon exemple, pour reprendre ses mots, que la généalogie peut rapprocher les personnes.

 


Liens recommandés sur le thème :

11 commentaires

Bonjour, moi j’ai retrouvé des cousins Argentins pas par génénaet mais par d’autres moyens de recherches par contre mon arbre est en ligne et j’aimerais pouvoir le compléter. Comment faire pour savoir le port d’embarquement des migrants vers l’Argentine fin 19 ème. Merci de vos réponse


J’ai retrouvé en Argentine et au Pérou des cousines : nos ancêtres étaient deux frères nés en 1600 et 1607. L’une d’elle péruvienne et française est venue me voir et revoir la terre de ses ancêtres en Sarthe en 2016. Mais j’ai aussi découvert par le plus grand des hasards qu’un cousin de mon mari tait également notre voisin et ami depuis 35 ans ….
Étonnant non ?


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription