Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 6 août 2018 par Jean-Yves
 

L'actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd'hui en Italie, au Danemark, au Maroc, au Luxembourg, au Canada, au Congo et au Vietnam.

La numérisation des manuscrits mise en place depuis cinq ans permet désormais de consulter 15 000 des 80 000 manuscrits de la Bibliothèque vaticane. Les documents sont mis en ligne, une fois numérisés, sur le site internet de la bibliothèque dans la section DigiVatLib, où ils sont consultables gratuitement. Certains manuscrits déjà disponibles proviennent de la “réserve”, a souligné Cesare Pasini, préfet de la Bibliothèque vaticane. Il s’agit des documents souvent consultés ou particulièrement fragiles, en raison de leur ancienneté. La Bibliothèque apostolique, enrichie de collections privées, conserve outre les manuscrits 1,6 million ouvrages, 300 000 monnaies et médailles, 8 300 incunables, ainsi que des gravures, estampes et objets d’art. (en français)

Des chercheurs de l’université du Danemark du Sud ont fait une étrange découverte dans la collection de livres du campus. Alors qu’ils étudiaient trois livres datés du XVIe et du XVIIe siècle à la recherche de fragments de manuscrits médiévaux – il est connu que les relieurs de cette époque recyclaient de vieux parchemins pour fabriquer les couvertures de nouveaux ouvrages – les rayons X de leur laboratoire ont révélé que les pigments d’encre verts contenaient de l’arsenic. Quelqu’un a-t-il vraiment voulu empoisonner tous les lecteurs de ces livres ? Pas forcément. D’après les chercheurs, il pourrait s’agir de “vert de Paris”, un composant particulièrement apprécié des impressionnistes du début du XIXe siècle pour l’intensité de sa couleur et sa tenue dans le temps – avant qu’on ne découvre les effets toxiques de cette substance à base d’arsenic. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le “vert de Paris” a délaissé les toiles des peintres pour servir de pesticide dans les champs de culture. (en français)

L’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) a lancé la plate-forme “maparchives.ma”, dédiée à la commercialisation des archives de l’Agence accumulées pendant presque six décennies. Dans une allocution à cette occasion, le Directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, a indiqué que ces archives comportent l’ensemble de la production de l’Agence, précisant qu’il s’agit de près de 3,9 millions de dépêches, dont un million de dépêches numérisées. Les archives portent également sur 47 500 photos, 16 300 enregistrements sonores, 10 500 vidéos et 4 500 infographies. Cette plate-forme est le fruit de plusieurs années de réflexion, de réunions et de pilotage qui ont permis de relever avec succès le “défi de l’archivage de la production de la MAP”, s’est-il félicité. (en français)

Les archives de l’état civil luxembourgeois de 1795 à 1912 sont désormais accessibles en ligne. Depuis la fin juillet, chaque citoyen luxembourgeois peut voir depuis son ordinateur qui sont les membres de sa famille à des degrés plus éloignés. Il faut préciser que c’est l’arrondissement de Luxembourg qui est en ligne dès la fin de ce mois. Pour celui de Diekirch, il faudra attendre décembre. Josée Kirps, directrice des Archives nationales, explique que ce sont les données familiales des années 1795 à 1912 qui ont été digitalisées. Le travail de numérisation a été ardu. Il a fallu travailler à partir des registres des communes sur les mariages, naissances et décès. Les efforts consentis ont été énormes, car il y avait plus de 1,3 million de pages à structurer, c’est-à-dire qu’il a fallu organiser ces données et les rendre utilisables. (en français)

Pour moderniser et sécuriser son patrimoine, l’Université de l’Alberta, au Canada, a investi plus de 20 millions de dollars dans la construction d’un centre d’archives et de collections. Sur ces innombrables étagères se trouvent des centaines de milliers de documents francophones. La majorité des manuscrits ont rejoint leur nouvelle demeure, au sud du campus, le 31 mai. Mais il reste encore des heures de travail à la dizaine d’employés sur place pour transférer les anciens documents dans leurs nouvelles boîtes de rangement, plus résistantes. Au total, ce sont 3,1 millions de documents écrits et près de 10 kilomètres d’étagères de microfilms, de photographies ou de cartes qui sont entreposés dans ce nouveau centre d’archives et de collections. (en français)

Sur invitation du ministre de la Culture et des arts, la directrice générale du patrimoine des archives de France au ministère de la Culture, Odile Welfelé, a séjourné à Brazzaville, Congo. La délégation conduite par l’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, a eu une séance de travail avec le ministre congolais de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo. L’objet de cette mission, a indiqué l’ambassadeur de France au Congo, “c’est d’essayer de voir ce que l’on peut faire en terme de sauvetage, conservation, consultation, présentation, mise en valeur des archives du Congo. Les archives du Congo sont des archives de l’Afrique équatoriale française (AEF), donc c’est un passé qui est important et essentiel pour ce pays et pour d’autres Africains aussi. Il ne faut pas perdre de vue qu’aujourd’hui, nous sommes dans le monde de la numérisation, donc circulation des traces, des images, des textes qui peuvent être ainsi consultables par un plus grand nombre d’internautes, de chercheurs, d’historiens. De même que cela a été fait en Afrique de l’ouest, on doit le faire aujourd’hui ici au Congo, à Brazzaville”. (en français)

La présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân, a visité le Centre national des archives N°3 à Hanoï, où environ 72 000 documents personnels et articles de ceux qui ont servi dans le champ de bataille du Sud de 1959-1975 sont conservés. Cette visite a été faite alors que le pays célèbre le 71e anniversaire de la Journée des invalides de guerre et des morts pour la Patrie du Vietnam (27 juillet). La présidente Nguyên Thi Kim Ngân était accompagnée du ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, et du vice-ministre de l’Intérieur, Triêu Van Cuong. (en français)

11 commentaires Voir les commentaires précédents

fauchard
18/08/2018

Bonjour j’attends avec beaucoup d’espoir de pouvoir me rendre sur le site des archives numérisées en ligne du Maroc.


ne pouvez-vous donner les sites internet correspondants aux pays étrangers que vous nous signalez ?? cela nous aiderait beaucoup .Merci


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription