Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 9 juil. 2018 par Jean-Yves
 

L'actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd'hui en Chine, en Suisse, en Haïti, au Canada, en Israël et aux Etats-Unis.

Les noms de 1 242 membres de l’Unité 1855, une unité japonaise de guerre bactériologique durant la Seconde Guerre mondiale, ont été dévoilées par un musée chinois. Rédigée le 29 août 1945, la liste précise les noms, les dates de naissance, les nationalités, les adresses, les proches et les dossiers de service militaire de tous les membres. “C’est la liste de noms de l’unité la plus complète jamais divulguée”, a indiqué Jin Chengmin, conservateur du Musée des preuves de crimes de guerre de l’Unité 731 de l’armée japonaise. “La divulgation de cette liste a une valeur académique et historique afin de dresser un tableau complet de l’Unité 1855, en particulier sa taille, sa structure, son organisation, ses membres et l’emplacement de ses crimes majeurs”, a précisé le conservateur du musée, qui se trouve à Harbin, capitale de la province chinoise du Heilongjiang. (en français)

Davantage de titres, davantage d’interactivité, des outils de recherche améliorés : le portail d’accès aux archives numérisées de la presse suisse élargit son offre. Ce site désormais intitulé www.e-newspaperarchives.ch permet de consulter les archives de journaux de toute la Suisse, du 18ème siècle à nos jours. La Bibliothèque nationale suisse (BN) mène ce projet avec plusieurs partenaires dont des éditeurs suisses de journaux et des bibliothèques cantonales. Contre une cinquantaine auparavant, le portail comprend aujourd’hui 87 titres en provenance d’une large part du territoire helvétique. Une carte interactive de la Suisse permet en un coup d’oeil de visualiser les journaux disponibles dans tel ou tel canton. Actuellement ce sont plus de 3,5 millions de pages de presse qui ont été numérisées et qui sont prêtes à l’emploi. Ce nombre de pages augmentera très vite étant donné que d’autres projets de numérisation avec d’autres titres sont en cours de réalisation. (en français)

Les responsables des Archives nationales d’Haïti lancent un cri d’alarme à l’endroit des autorités étatiques pour doter cette institution d’un bâtiment lui permettant de remplir convenablement sa mission de protection, de préservation et de restauration. Entassé pêle-mêle hors de contrôle des Archives nationales d’Haiti (ANH), gardienne de la mémoire nationale, des documents datés de 1958 frisent la disparition. Cette situation fait l’objet de diverses préoccupations et constitue, aux yeux de plus d’un, un danger pour la conservation de mémoire du peuple haïtien. Archivistes, bibliothécaires, avocats, ethnologues sont entre autres personnalités qui sont intervenues sur la problématique des archives en Haïti. Abordant les questions relatives à la mission des Archives nationales d’Haïti (ANH), les intervenants ont mis en relief l’incapacité de ladite institution à recevoir des documents durant ces 60 dernières années. (en français)

Sous le parterre, devant l’hôtel de ville de Montréal, se cache 1 million de photographies et l’équivalent de 4 kilomètres de documents, bien gardés dans une chambre forte. C’est là que la Ville de Montréal conserve ses précieuses archives, des trésors que Jean-François Nadeau et Annie Desrochers ont eu la chance de consulter, en compagnie du chef de la section des archives à la Ville de Montréal, Mario Robert. Pour l’historien Jean-François Nadeau, les archives permettent de trouver des réponses à des questions que l’on se pose dans le présent : “On les regarde avec nos yeux d’aujourd’hui. C’est pour ça que c’est toujours à réécrire. Il y a toujours quelque chose de nouveau dans le vieux.” (en français)

La Knesset a approuvé un projet de loi qui va permettre aux familles qui sont venues en Israël depuis le Yémen à l’époque de la création de l’Etat de déterminer si les enfants dont ils pensent qu’ils leur ont été enlevés ont réellement été placés en adoption. Selon la nouvelle loi, quiconque craint qu’un de ses proches parents ait pu être enlevé à sa famille et placés en adoption peut demander à un assistant social de vérifier les archives de l’adoption pour voir si le nom de leur proche y apparaît. Si le proche a été placé en adoption, le procureur général en sera informé, et il demandera aux tribunaux de décider s’il convient de donner les détails de l’adoption à la famille qui cherche ses proches disparus. (en français)

La bibliothèque Schlesinger, sur le campus d’Harvard aux Etats-Unis, s’est vu remettre une subvention pour débuter la composition d’un fonds d’archive numérique complète sur le mouvement #metoo. Spécialisée sur l’histoire des femmes en Amérique, la bibliothèque Arthur et Elizabeth Schelsinger de l’institut Radcliff rassemble la plus grande collection de ressources. Les démarches seront supervisées par un comité de direction composé d’experts renommés de la faculté, à même de couvrir l’histoire, le droit, l’économie, ainsi que la science des données. Des bibliothécaires et des archivistes spécialisés en préservation numérique et en analyse de données se joindront également à l’équipe. (en français)

3 commentaires Voir les commentaires précédents

Joelle PEYNAUD
12/07/2018

Pas partout même en France : Bagnolet par ex; le Jura depuis peu…


il serait judicieux de prévoir la numérisation des documents français :avant tout ! pour
le Finistère, est loin d’être accomplie surtout l’extrême la pointe du raz Plogoff dont mes ancêtres sont originaires, consultation seulement de visu aux archives de Quimper;
mon abonnement à Prénium ne me sert pas à grand chose, alors comment faire ?
merci de votre réponse


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription