Les pépites de Geneanet : une nouvelle rubrique à découvrir

Le 4 juin 2018 par Frédéric Thébault
 

Nouveau sur le site, les "Pépites" de Geneanet vous permettent de découvrir des archives numérisées intégrées au sein des Registres mais trop souvent méconnues.

La rubrique Registres de Geneanet contient des centaines de milliers d’images numérisées en tout genre : presse, archives notariales, judiciaires, fonds originaux méconnus… Jusqu’à la création des “Pépites Geneanet”, il était difficile de s’y intéresser si on ne connaissait pas leur existence, le seul moyen d’y parvenir étant soit de fouiller toutes les rubriques une à une pour voir ce qu’elles contenaient, soit de profiter d’un nom indexé pour découvrir dans quel fonds il se trouvait.

Le principe des Pépites Geneanet est donc tout simple : faire ressortir les fonds importants pour vous permettre un accès simple et rapide à leur contenu.

Les Pépites de Geneanet sont accessible via le menu “Projets > Registres”, puis en cliquant sur le lien “Les pépites de Geneanet” sous le formulaire de sélection de pays :

Cinq fonds ont été ajoutés, d’autres les rejoindront :

  • Les fonds d’érudits du Rhône : ils contiennent les fonds Frécon et Poidebard, du nom des passionnés qui ont, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, transcrit à la main des milliers de documents établissant des généalogies de grandes familles.
  • Les châteaux de Saône-et-Loire : il s’agit d’archives privées de trois châteaux, numérisées et mises en ligne sur Geneanet par Claude Franckart, qui a eu l’autorisation de numériser et diffuser ses archives qui s’abîmaient…
  • Index des passagers des navires arrivant à Baltimore, 1820-1897 : tout est dans le titre ! Ils ont été des milliers à tenter leur chance vers le “nouveau monde” ou à s’y rendre pour commercer.
  • Les fonds d’érudits de Paris : comme pour le Rhône, Paris regorge d’archives peu connues qui n’attendent qu’un appareil-photo et le travail de quelques passionnés pour sortir de l’anonymat. Denis Richet et Robert Descimon ont ainsi passé une bonne partie de leur vie à fouiller, analyser et répertorier des archives notariales ; leurs travaux dûment photographiés se trouvent aujourd’hui sur Geneanet
  • Les registres paroissiaux de Paris : suite aux destructions des doubles et des originaux de la plus grande partie de l’état civil de Paris, la seule solution aujourd’hui est de se tourner vers les registres paroissiaux, conservés par les églises et dont certains ont été relevés comme la collection Mayet ou les BMS de la paroisse Sainte-Eustache.

Chaque fond possède sa propre page, sur laquelle vous trouverez un descriptif précis, un moteur de recherche ciblé le cas échéant et bien évidemment un lien d’accès direct.

Bonnes recherches à tous !

 

88 commentaires Voir les commentaires précédents

bdelahoussaye
13/06/2018

merci pour les pépites qui nous ouvrent beaucoup de possibilités pour progresser dans nos arbres


Un grand merci à tous ces bénévoles qui font toutes ces recherches pour nous aider à retrouver nos ancêtres et des détail sur leur vie. Passionnant.


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription