9 juin 1918 : les prisonniers de guerre

Le 9 juin 2018 par Frédéric Thébault
 

Ce jour-là, le Petit Journal informe ses lecteurs que les prisonniers de guerre évadés ou rapatriés ont droit à une permission de 30 jours (avant de repartir se battre). Et aussi : le front d'Asie contre les Empires centraux ; les forêts, protections naturelles de Paris ; entre l'Ourcq et l'Aisne notre progression continue, nous prenons Eloup et atteignons Dammard ; série d'attaques locales et série de succès ; un nouvel as : Marinovitch et le 10e avion de Quette ; pour la sécurité de Paris et son ravitaillement ; le Président Wilson élu à l'Académie des Sciences morales et politiques ; comment l'armée américaine s'organise, en visitant un des grands centres de nos Alliés, en France ; bombardez aussi leurs villes si vous voulez en finir ! Les Puvis de Chavannes ne sont plus en Amiens...

Supplément du dimanche :

> Chaque jour, nous vous proposons de découvrir un extrait de la Une du “Petit Journal”, quotidien parmi les plus lus de son époque, un siècle précisément après sa publication, afin de vivre comme vos ancêtres l’actualité de leur temps.

Cet extrait provient du site de la Bibliothèque Nationale de France, Gallica. Vous pouvez retrouver chaque numéro complet sur cette page, et appréhender ainsi la totalité de l’actualité du jour avec ses faits divers et autres. Les suppléments du dimanche sont accessibles sur cette page.

“Nos ancêtres dans la Grande Guerre” : toutes les Unes
“Chronique d’une guerre annoncée” : toutes les Unes d’août 1913 à août 1914

Vous possédez un arbre en ligne sur Geneanet ?
Participez à notre projet “Nos Ancêtres dans la Grande Guerre” en signalant les soldats qui y figurent !

centenaire14-18

1 commentaire

Annie PETIT
16/06/2018

J’y participe depuis longtemps, et les fiches militaires nous apprennent beaucoup de choses. Hélas celles de Paris ne son t pas en ligne !


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription