ADN et généalogie : Geneanet s’engage avec vous

Le 5 avr. 2018 par Frédéric Thébault
 

Geneanet s'engage en faveur de l'autorisation des tests ADN à vocation généalogique. Profitons des Etats Généraux de la Bio-éthique pour participer au débat et faire entendre la voix des généalogistes.


 

C’est un fait : de plus en plus de généalogistes français s’offrent un test ADN auprès de sociétés étrangères afin d’obtenir des pistes de recherches concernant leurs ancêtres. La moindre de leur motivation n’est pas de savoir de quel homme de cro-magnon ils descendent, mais bien de comparer leur arbre généalogique avec tous ceux qui, à travers le monde, s’avèrent être leurs cousins par l’ADN. Les exemples sont nombreux de généalogistes ayant pu compléter des branches ou mettre fin au mystère entourant une origine géographique inconnue.

Contrairement aux autres pays, la loi française n’autorise pas les tests ADN à but “récréatif”, à savoir celui utilisé pour la recherche généalogique. Malgré la loi, 100 000 Français auraient déjà réalisé un test.

La nouvelle loi bio-éthique en cours de préparation est une occasion de faire évoluer la loi, afin que les généalogistes qui le souhaitent puissent faire ces tests en toute sécurité.

Après la pétition initiée en juin dernier par Guillaume de Morant, journaliste, généalogiste et auteur d’un ouvrage sur l’ADN, nous lançons un appel à soutenir une réforme de la loi en faveur de l’autorisation d’un usage encadré des tests ADN en France.

Pour cela, rendez-vous sur le site des Etats Généraux de la Bio-éthique avant le 30 avril 2018 et après inscription (gratuite évidemment), votez pour un changement de la loi actuelle. N’hésitez pas à apporter vos arguments !

Nous comptons sur vous !

NB : les commentaires ont été désactivés sur cette note pour mieux vous orienter vers le site des Etats Généraux de la bio-éthique. Merci pour votre compréhension.