Challenge AZ – K comme Képis

Le 13 juin 2017 par Aliénor SAMUEL-HERVE
 

Tout au long du mois de juin, au fil des lettres de l'alphabet, nous vous présentons les sources généalogiques et leurs spécificités.

Le centenaire de la Première Guerre mondiale a mis en lumière certaines sources militaires, mais il y en a beaucoup d’autres. Tour d’horizon des sources militaires plus ou moins connues pouvant vous permettre de reconstituer le parcours de vos ancêtres.

– Les registres matricules

Une grande majorité des départements français ont numérisé et mis en ligne tout ou partie de leurs collections de registres matricules, en particulier concernant les combattants de la Première Guerre mondiale. Ces sources sont précieuses : outre les éléments d’état-civil (date et lieu de naissance, parents, domicile…), une description physique sommaire du soldat (couleur des cheveux, des yeux, taille…) et son degré d’instruction, la fiche matricule contient l’ensemble de ses états de service, de la conscription jusqu’à la fin de sa carrière. On peut également y trouver la liste de ses adresses successives ou encore ses décorations militaires.

La conscription, c’est à dire l’inscription dans l’armée des jeunes hommes, se faisait à l’âge de 20 ans. Si votre ancêtre est né en 1860, sa fiche matricule se trouvera alors dans la “classe 1880”. D’autre part, il faudra chercher cette fiche dans le département où il est domicilié à ses 20 ans, lieu qui peut donc être différent de celui de sa naissance. On trouve des registres matricules à partir de la classe 1867 (donc pour les hommes nés à partir de 1847).

Concernant la période napoléonienne (1802-1815), les registres matricules ont été numérisés et mis en ligne par le site Mémoire des Hommes, et plus de 340 000 soldats sont déjà indexés sur Geneanet ! N’hésitez pas à vous joindre à ce projet !

– Les cartes du combattant (voir la lettre C de notre Challenge AZ)

– Les livres d’or

Les livres d’or ont été établis dans chaque commune à la fin des années 1920 afin de recenser les soldats “Morts pour la France”. Ils complètent ainsi les informations données par les monuments aux morts et les fiches des Morts pour la France. Plus de 25000 communes ont déjà été indexées, rejoignez-nous !

– L’état-civil régimentaire

L’état-civil régimentaire est un complément aux sources déjà évoquées. Il permet parfois de connaître la cause exacte de décès d’un soldat. Plusieurs dizaines de registres sont d’ors et déjà numérisés et disponibles sur Geneanet, vous pouvez nous aider à les indexer, ou faire de la numérisation aux Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine.


Encyclopédie Geneawiki

Pour vous repérer dans les sources militaires, deux bons lexiques ne sont pas de trop :

La page Militaires Migrants recense quant à elle les militaires décédés loin de chez eux. Si vous en avez rencontré au cours de vos recherches, n’hésitez pas à les indiquer, cela permettra peut-être à des généalogistes de résoudre leurs énigmes !


Notre sélection d’ouvrages

Les indispensables :

livre-archives-militairesArchives militaires, mode d’emploi – 2e édition mise à jour

Produit vendu par : Archives et Culture
En savoir plus

livre-reconnaitre-decorationsReconnaître les décorations

Produit vendu par : Archives et Culture
En savoir plus


Geneastar

Retrouvez les généalogies de plus de 800 militaires sur Geneastar, dont :

roland-garrosRoland Garros (1888-1918)

Officier aviateur français
En savoir plus

gilles-de-raisGilles de Rais (1404-1440)

Maréchal de France
En savoir plus

1 commentaire

martinel3
14/06/2017

Bonjour …..Où trouver des ancêtres ayant fait la Guerre 39-45 et répertorier prisonnier…
Merci de votre aide


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription