Les testaments des Poilus parisiens

Le 20 mars 2017 par Frédéric (Geneanet)
 

Depuis 2014, les commémorations du centenaire de la Grande Guerre ont entraîné de multiples initiatives. Vous connaissez déjà les projets de Geneanet qui y sont consacrés, mais d'autres existent, comme cette superbe idée initiée par l'Ecole des Chartes et les Archives Nationales : les testaments de Poilus parisiens.

Peu de gens le savent, mais – mais c’est somme toute très naturel – de nombreux hommes, appelés pour la défense de leur pays lors de la Première Guerre mondiale, ont rédigé leur testament, que ce soit avant de partir au combat ou depuis leur tranchée boueuse. Ces testaments ont ensuite été dûment déposés chez le notaire, et c’est grâce à la Loi de juillet 2008 (qui abaisse le délai de communication de ces archives à 75 ans) que ces testaments ont pu être transférés dans les services d’archives et que nous pouvons aujourd’hui y accéder.

dernieres-volontesL’Ecole Nationale des Chartes et le minutier central des Archives Nationales ont, dans un premier temps, répertorié 134 testaments, qu’ils ont numérisé et publié sur un site web dédié. Ce site est désormais accessible à tous et, s’il y a fort peu de chances que vous y trouviez le testament de votre ancêtre soldat, leur publication constitue un témoignage très émouvant du vécu de ces malheureux.

Le site contient l’intégralité des photos de ces testaments, ainsi que leur transcription complète, avec un index des noms des soldats, une mini-biographie les concernant et un index des lieux de décès.

On constate que la grande majorité des testaments date des jours précédent l’entrée en guerre, les 1er, 2 et 3 août 1914. La majorité d’entre eux ont été rédigés en 1914, puis le chiffre décroît de 1915 à 1917, avant de remonter un peu en 1918.

Christine Nougaret et Florence Clavaud, à l’origine de cette numérisation, annoncent d’ores-et-déjà que l’on n’en restera pas là : un vrai projet de collecte et de mise en ligne est désormais prévu, qui associera l’Ecole des Chartes et les Archives Nationales avec les Archives départementales des Yvelines, l’Université de Cergy-Pontoise et l’Université Paris 8.

Geneanet vous tiendra informés de l’évolution de ce projet. Les noms des 134 soldats ont d’ores-et-déjà été ajoutés à nos relevés en ligne. D’ici-là, rendez-vous sur le site de l’Elec, émanation de l’Ecole des Chartes, pour les découvrir !

 

Les testaments de Poilus parisiens

Testament d’André Charquillon :

testament-andre-charquillon


Liens recommandés sur le thème :

3 commentaires Voir les commentaires précédents

D’aucun célèbrent le départ des mobilisés “la fleur au fusil”. Ceci fait parti du bourrage de crâne déjà largement pratiqué à cette époque. Ces testaments sont très émouvants puisque leurs auteurs pensaient qu’ils n’en reviendraient pas….Même si beaucoup se voyaient de retour pour Noel. Je nourris depuis toujours un admiration sans bornes pour les combattants de cette guerre.
l


Andre RAQUIDEL
22/03/2017

Très belle initiative j’espère trouver quelques renseignements sur mon grand-père


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription