21 mars 1917 : notre cavalerie à sept kilomètres de Saint-Quentin

Le 21 mars 2017 par Frédéric (Geneanet)
 

Ce jour-là, le Petit Journal relate la poursuite de l'avancée des Alliés, Tergnier est occupé, notre cavalerie approche de Saint-Quentin, 50 jeunes filles enlevées par les Boches à Noyon, les Anglais libèrent 14 nouveaux villages. Et aussi : communiqués français : l'avancée est devenue plus difficile à cause du mauvais temps et de la destruction de toutes les voies de communication, pertes insignifiantes de nos troupes ; communiqué britannique : contre-attaque rejetée par nos feux, bombes jetées par nos pilotes sur un important dépôt de munitions, combats aériens ; la goujaterie tudesque à Péronne ; est-ce le cas de guerre ? un nouvel "as", l'adjudant Douchy ; le ministère Ribot ; en sous-marin dans les eaux allemandes ; caricature de Sauvayre : le saut en arrière...

21-mars-1917

> Chaque jour, nous vous proposons de découvrir un extrait de la Une du “Petit Journal”, quotidien parmi les plus lus de son époque, un siècle précisément après sa publication, afin de vivre comme vos ancêtres l’actualité de leur temps.

Cet extrait provient du site de la Bibliothèque Nationale de France, Gallica. Vous pouvez retrouver chaque numéro complet sur cette page, et appréhender ainsi la totalité de l’actualité du jour avec ses faits divers et autres. Les suppléments du dimanche sont accessibles sur cette page.

“Nos ancêtres dans la Grande Guerre” : toutes les Unes
“Chronique d’une guerre annoncée” : toutes les Unes d’août 1913 à août 1914

Vous possédez un arbre en ligne sur Geneanet ?
Participez à notre projet “Nos Ancêtres dans la Grande Guerre” en signalant les soldats qui y figurent !

centenaire14-18

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription