Votre bloqueur de publicité peut gêner l'affichage du site.

Geneanet ne diffuse pas de publicité et le fait d'utiliser un bloqueur de publicité peut ralentir voire détériorer votre expérience sur le site. Nous vous conseillons d'ajouter Geneanet dans la liste des sites à ignorer (par exemple en cliquant sur "Ne rien bloquer sur les pages de ce site" dans le menu de votre bloqueur de publicité).

Retrouvée grâce à une photo : le témoignage de Micheline

Le 5 avr. 2016 par Frédéric Thébault
 

Nous recevons souvent, et spontanément, des messages de remerciements de la part d'internautes qui ont pu, grâce à Geneanet, progresser dans leurs recherches généalogiques ou connaître de belles surprises, de celles qui ont un impact direct dans la vie des contemporains. Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le témoignage de Micheline.

Je faisais des recherches généalogiques depuis environ une trentaine d’années, et depuis assez longtemps avec Geneanet. J’ai fait l’arbre de ma famille et celui de mon conjoint.

MichelineMon histoire concerne particulièrement mon conjoint (sa mère originaire de l’Aisne, et son père de la Corrèze).
Concernant sa mère, j’ai un beau jour eu l’idée – bonne ou mauvaise – de publier sa photo sur sa fiche et là, quelle surprise !

Je reçois un message d’une jeune femme qui recherchait la mère de sa maman, cette dernière ayant été déposée à l’assistance Publique de Paris en 1931.

Cette jeune femme, découvrant mon arbre après avoir tapé le nom de jeune fille de sa maman, découvre la photo déposée par mes soins, et la ressemblance époustouflante de sa mère avec celle-ci.

Nous avons ensuite correspondu, elle, mon mari et moi, et nous avons pu confirmer le lien de famille entre la photo et la fille abandonnée en 1931.

Cet événement a eu lieu l’an dernier. Mon mari âgé est âgé de 83 ans et cette demi-soeur de 84 ans, nous avons été invités dans la Nièvre pour découvrir cette soeur inconnue. Il y a toujours eu un secret total de la mère de mon mari, ses deux enfants ne se connaissaient pas.

Depuis, nous continuons à nous voir et c’est super. Ce qui est moins drôle, c’est que nous avons retrouvé une autre fille, ainsi qu’un garçon décédé à l’âge de trois mois, tous les deux déposés comme la première à l’Assistance Publique (ils ont été déposés en 1928, 1929 et 1931), mais nous n’avons pas pu avoir de contact positif.

La mère de mon époux était salariée à la TCRP (RATP), pour le reste, c’est un mystère.

Voilà ce que nous pouvons trouver lorsque nous faisons de la généalogie : des joies, et aussi des peines.
Mais la vie continue et c’est tellement agréable de pouvoir faire des recherches et des trouvailles, jusqu’en 1600… c’est la vie de nos ancêtres.

Micheline Pasquet / minouche20

 

ban_storytelling_blog

28 commentaires Voir les commentaires précédents

Arlette SURCIN
11/05/2016

je trouve Généanet indispensable ,ce site met en relation tellement de personnes et permet de communiquer et échanger des photos


ruelland
29/07/2016

je suis contente d avoir decouvert geneanet car j ai pu avancer dans mes recherches genealogiques grace a des personnes simpathiques. j ai tres envie de localiser un oncle perdu de vue en 1926. ce monsieur est tres age et je pense qu il ne connais pas ses origines: JE CHERCHE DES INFORMATIONS SUR LEON MOUSSET QUI A FREQUENTER L ECOLE DE TRACY BOCAGE 14 VERS 1930/1935. MERCI DE VOTRE AIDE.


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription