Les procès des fusillés de la Grande Guerre sont disponibles en ligne

Le 2 déc. 2014 par Frédéric (Geneanet)

base_fusilles.jpgIl aura fallu attendre le Centenaire de la Première Guerre mondiale pour que l’on puisse, enfin, évoquer librement cette honte nationale que furent certains conseils de guerre hâtifs et souvent dénués de fondement, de malheureux soldats choisis au hasard pour être fusillés “pour l’exemple”. La boucle est bouclée aujourd’hui, avec la parution sur l’Internet de l’intégralité des pièces de procédure des procès du millier de soldats fusillés.

Hormis quelques rares ouvrages d’historiens, publiés depuis la fin des années 90 (on imagine bien qu’auparavant, aucun historien n’avait pu se procurer des dossiers de procédure probablement classés top secret), seul le septième art s’était attaché à évoquer la mémoire des malheureux exécutés après des procès hâtifs, par des militaires aux abois face à une situation de guerre à la violence inédite et qu’ils ne maîtrisaient pas.

temoignage_Maupas.jpg
Ce sont par exemple les téléfilms “Blanche Maupas” et “Le pantalon”, qui évoquaient deux affaires célèbres, celle des caporaux de Souain avec l’instituteur Théophile Maupas, choisi au hasard, et celle de Lucien Bersot, fusillé pour avoir refusé de porter un pantalon tâché du sang d’un mort. Le cinéma aussi bien sûr, avec l’inoubliable “Sentiers de la gloire” de Stanley Kubrick, qui évoque lui aussi l’affaire des caporaux de Souain, ou plus près de nous la fiction “Un long dimanche de fiançailles”.

Chacun va désormais pouvoir juger sur pièces, au sens propre comme au sens figuré : le site désormais incontournable “Mémoire des Hommes” publie depuis la fin novembre la liste des 1009 soldats fusillés pour l’exemple pendant la Grande Guerre, avec pour bon nombre d’entre eux, l’intégralité des pièces, minutes de jugements et dossiers de procédure, du conseil de guerre d’époque au jugement de réhabilitation quant il a eu lieu, des années après.

Ces documents inédits sont bouleversants, car derrière la froideur administrative se dessinent, en filigrane, la vie de pauvres bougres déjà meurtris par une guerre dont l’horreur surpassait en tout ce que l’on avait pu imaginer et qui, le plus souvent par malchance, se retrouvaient désignés comme les victimes d’une justice féroce qui se voulait impitoyable, dans le seul but d’éviter chez les autres soldats le refus de se battre.

Le procédé de consultation est des plus simple :
Rendez-vous sur le site Mémoire des Hommes puis choisissez dans le menu “Conflits et opérations” choisissez “Première Guerre mondiale” puis “Fusillés de la Première Guerre mondiale”.

menu_memoirehommes.jpg

Faites votre recherche sur le formulaire qui vous est proposé. Une fois que vous avez trouvé le soldat que vous cherchiez (il faut connaître son nom à l’avance), cliquez sur le pictogramme “Détail” puis vous trouverez, au pied de sa fiche quand le dossier existe, des liens représentés par un pictogramme “œil” vers les différentes pièces des dossiers.

acces_fiche.jpg

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription