Geneanet > Ressources > Archives insolites > Coup de coeur > La Révolution française

La Révolution française , 1789 - 1799

Plusieurs grands épisodes de la Révolution française ont laissé des traces dans les archives les plus fréquemment consultées par les généalogistes. Parmi eux :

  • La Grande peur : à l’été 1789, des révoltes paysannes éclatent dans plusieurs régions françaises, souvent à la suite de rumeurs de complot aristocratique ou d’attaque imminente de la part des Anglais, des Piémontais ou encore des Huguenots. Châteaux et monastères sont attaqués, pour brûler les chartes et les livres terriers qui justifiaient les droits féodaux.
  • La Constitution civile du Clergé : le 26 novembre 1790, l’Assemblée nationale,...

Plusieurs grands épisodes de la Révolution française ont laissé des traces dans les archives les plus fréquemment consultées par les généalogistes. Parmi eux :

  • La Grande peur : à l’été 1789, des révoltes paysannes éclatent dans plusieurs régions françaises, souvent à la suite de rumeurs de complot aristocratique ou d’attaque imminente de la part des Anglais, des Piémontais ou encore des Huguenots. Châteaux et monastères sont attaqués, pour brûler les chartes et les livres terriers qui justifiaient les droits féodaux.
  • La Constitution civile du Clergé : le 26 novembre 1790, l’Assemblée nationale, qui a nationalisé les biens du clergé et réorganisé le clergé régulier, oblige les prêtres à prêter serment à la Constitution. Cette situation entraîne le remplacement des évêques réfractaires et l’élection de nouveaux prêtres. D’abord suspects, les prêtres qui refusent de prêter serment à la constitution doivent en août 1792 quitter le royaume.
  • La création de l’état civil : en 1787, l’édit de tolérance permet de faire inscrire sur les registres paroissiaux l’état civil des non-catholiques. Le 20 septembre 1792, l’Assemblée législative crée l’état civil, dont elle donne la charge aux maires, et dont elle veut faciliter l’adoption en diffusant des modèles à compléter. Les curés continuent de tenir des registres de catholicité.
  • La guerre de Vendée : en 1793, après la levée en masse d’hommes appelés à défendre la nouvelle République, une révolte éclate en Vendée qui devient bientôt un véritable mouvement contre-révolutionnaire. Les affrontements font de nombreux morts et des populations sont déplacées. Parmi les décideurs des deux camps figurent Lazare Carnot, François de Charette et Georges Cadoudal.
  • Les guerres extérieures : en 1792, l’Assemblée déclare la guerre à l’Empereur d’Autriche, allié à la Prusse, et envahit les Pays-Bas autrichiens. Tandis que les soldats de l’Empereur et de sa coalition – parmi laquelle plusieurs milliers d’émigrés – se rapprochent des frontières à l’Est, des volontaires rejoignent l’armée républicaine pour les repousser, ce qui sera chose faite après la victoire de Valmy. Les Prussiens se retirent alors de France. Après l’exécution de Louis XVI, c’est une coalition de monarchies européennes, parmi lesquelles figure la Grande-Bretagne, que la jeune république doit affronter. Une nouvelle levée en masse est convoquée, qui provoque des troubles à l’origine de la guerre de Vendée. Entre temps, plusieurs territoires ont été annexés, dont la Savoie, Nice, et ceux correspondant à la Belgique actuelle. La guerre se poursuivra contre différents adversaires tout au long de la Révolution.

 

Pour en savoir plus

livre Découvrir ses ancêtres sous la Révolution

Découvrir ses ancêtres sous la Révolution

M.-O. Mergnac, éditions Archives et Culture

Que vos ancêtres aient été acheteurs de biens nationaux, agents municipaux, soldats de l’an II, émigrés, guillotinés ou simples civils dans les régions les plus en proie aux conflits – notamment dans l’Ouest, le lyonnais et le comtat venaissin – ce guide vous aidera à retrouver vos ancêtres et retracer l’histoire locale des lieux où ils ont vécu pendant la Révolution.

L’auteur, Marie-Odile Mergnac, a publié de nombreux guides de généalogie, dont Ma généalogie de siècle en siècle en 2009, et de nombreux ouvrages sur la vie quotidienne autrefois ou sur les noms de famille. Elle dirige la collection « Généalogies » des Éditions Autrement et la revue Hachette Généalogie facile. Elle intervient dans la presse et à la radio sur ce thème.

Abolition des privilèges

Abolition des privilèges

Année 1789 Valaurie, Drôme, France

Suite à l’abolition des privilèges du 4 août 1789, le seigneur du lieu remet "gratuitement et irrévocablement la généralité des droits féodaux" aux habitants, avec description de sa générosité.

Chronique événements revolutionnaires

Chronique événements revolutionnaires

Année 1789 Blanot, Saône-et-Loire, France

Etats genereaux tenus en 1789 convoques
pour le 27 avril et commencés le 4 mai suivant
a l'occasion de ces etats genereaux brigandages
dans tout le maconnois par les paisans qui ont
brulé les chateaux de senolan, lugny lissé et mal
fontaine paroisse de monteluer. Les autres chateaux et
maisons de campagnes des Seigneurs ont été devastés et
pillies. tel que celui Digé ou lon pretend que les brigan
dages ont commencés, St.maurice, peronne, La tourre de bassy
Le chateau de montblair fleur ville, cely d'ozenai
et de madame De messe, celuy d'uchily, celui de massy
appartenant a Mr. noly receveur des tailles du maconnois
celuy de grenot paroisse d'uchily, noble cruzil,...

Etats genereaux tenus en 1789 convoques
pour le 27 avril et commencés le 4 mai suivant
a l'occasion de ces etats genereaux brigandages
dans tout le maconnois par les paisans qui ont
brulé les chateaux de senolan, lugny lissé et mal
fontaine paroisse de monteluer. Les autres chateaux et
maisons de campagnes des Seigneurs ont été devastés et
pillies. tel que celui Digé ou lon pretend que les brigan
dages ont commencés, St.maurice, peronne, La tourre de bassy
Le chateau de montblair fleur ville, cely d'ozenai
et de madame De messe, celuy d'uchily, celui de massy
appartenant a Mr. noly receveur des tailles du maconnois
celuy de grenot paroisse d'uchily, noble cruzil, praye, St.?
Le chateau de lisse et la maison de mr. gros jean a lissé; de
la se transportent au chateau de mr. deshaicteux
Seigneur de Cormatin marqui D uxelles, ou après l'avoir fait
composer pour empecher qu'on ne brulat son chateau et
après avoir epuisé sa patience, il a tiré et fait un en
fait plusieurs prisonniers dont partie conduits a chalon
et lautre a tournus. parmi le nombre des morts, se sont
trouvé de cette paroisse jean et autre jean theby, jean
meulat, antoine michon de founiere et jean biat fils de
philiberte moyodon veuve de jaque biat, jean bernardon de vivi???
andré ledru de neuville, dont deux executés a chalon,
scavoir le susdit jean biat et francois daubo de neuville
ainsi que francois martin aussi de cette paroisse qui demeuroit
alors a fragne. Si mr. le Seigneur de cormatin et les
volontaires de cluny navoient pri le parti de tirer dessus, ils
auroient tenu tout le païs. on en a pendu plusieur
tant a cluny macon tournu que chalon. Le plus remarquable
dans ce païs et que lon regardoit comme un chef a été le nommé
mazelli de la paroisse de St. jargou de chire avocat de village
plaideur impitoyable et universellement reconnu pour homme
dangereux toute sa vie les presentes ecrites pour savoir
de memoire a la posterié et de notorieté publique dans
le cas ou les veuves des cy dessus voudroient se remarier.
a blanot ce 6 janvier 1790; les brigandages de maconnois
avaient commencé le 26 jour de dimanche sur la paroisse Dig???
et finirent le 29 mercredy de juillet en 1789.
Poirier curé

Une année mémorable

Une année mémorable

Année 1789 Mars, Loire, France

L'année mil sept cent quatre vingt neuf sera a jamais mémorable par les événements et les révolutions extraordinaires qui sont arrivés.

1° L'hiver a été des plus rigoureux
2° les grains ont été extrêmement rares & chers
3° Les commerces de toile & de filature de cotton tellement interrompus que bien des gens du peuple ont étés réduits à la misère pour ne pas trouver d'ouvrage & ne gagner presque rien;
4° on a assemblé les états généraux du Royaume
5° La France au mois de juillet a été dans le trouble et l'épouvante par les faux bruits répandus que des brigands attroupés nettoyaient...

L'année mil sept cent quatre vingt neuf sera a jamais mémorable par les événements et les révolutions extraordinaires qui sont arrivés.

1° L'hiver a été des plus rigoureux
2° les grains ont été extrêmement rares & chers
3° Les commerces de toile & de filature de cotton tellement interrompus que bien des gens du peuple ont étés réduits à la misère pour ne pas trouver d'ouvrage & ne gagner presque rien;
4° on a assemblé les états généraux du Royaume
5° La France au mois de juillet a été dans le trouble et l'épouvante par les faux bruits répandus que des brigands attroupés nettoyaient tout à feu & a sang par ou ils passaient. Toutes les paroisses se sont armées pour se défendre et on a sonné partout le tocsin
6° Plusieurs châteaux ont étés incendiés par des gens de campagne attroupés
7° On a décrété dans l'assemblée des états généraux que les biens ecclésiastiques étaient à la disposition de la nation
8° On a imposé à la taille tous les privilégiés
9° On a demandé le quart du revenu de tout les biens d'une année pour aider à payer les dettes de l'Etat.

Une fausse alarme

Une fausse alarme

Année 1789 Vitry-le-Croisé, Aube, France

La nuit du 28 au 29 juillet de la presente année a 9 heures du soir
le tocsin fut sonné de toute part pendant toute la nuit
tout le monde se sauvoit et emportoit ses effet dans les
bois ou les cachoient sous terre ou dans l'eau, lalarme fut grande
jamais rien de semblable, et point dennemi,
on etoit en sureté dans les bois, et non dans les maisons !

Evènements révolutionnaires

Evènements révolutionnaires

Année 1789 Sevrey, Saône-et-Loire, France

Cette année 1789 se sont preparée s'est préparée la pompe funêbre des pouvoirs arbitraires

Epouvante : la "Grande Peur" pendant la Révolution Française

Epouvante : la "Grande Peur" pendant la Révolution Française

30/07/1789 Caubon-Saint-Sauveur, Lot-et-Garonne, France

Le trente juillet mil sept cent quatre vingt neuf est arrivé une Epouvante jéneral dans le Royaun le tocsin a été sonné dans toutes les Eglises et dans un moment tout le peuple a été sous les armes pour se defendre contre l'enemie
et pourquoi personne ne le scait

Anniversaire prise de la Bsatille 14 juillet 1790

Anniversaire prise de la Bsatille 14 juillet 1790

Année 1790 Blanot, Saône-et-Loire, France

Ad perpetuam rei memoriam
prise de la bastille forteresse de la capitale
arrivée le quatorze juillet 1789, cellebrée le meme
jour de l'année suivante 1790.

Cejourdhuy quatorze du mois de juillet mil sept cent quatre vingt
dix, jour de st.Bonaventure; en vertue d'une proclamation du
conseil du département de Saone et Loire en date du vingt six
juin année susdite, nous soussignés maire procureur sindic et
notable de la municipalité de blanot, revêtus de nos écharpes
marques distinctives de nos charges, accompagnés de notre
garde nationale commandée par jean baptiste greuzard habitant du
dit blanot, nous sommes transporté en corps et ceremonie en
leglise de ladite paroisse, ou, après un discour prononcé...

Ad perpetuam rei memoriam
prise de la bastille forteresse de la capitale
arrivée le quatorze juillet 1789, cellebrée le meme
jour de l'année suivante 1790.

Cejourdhuy quatorze du mois de juillet mil sept cent quatre vingt
dix, jour de st.Bonaventure; en vertue d'une proclamation du
conseil du département de Saone et Loire en date du vingt six
juin année susdite, nous soussignés maire procureur sindic et
notable de la municipalité de blanot, revêtus de nos écharpes
marques distinctives de nos charges, accompagnés de notre
garde nationale commandée par jean baptiste greuzard habitant du
dit blanot, nous sommes transporté en corps et ceremonie en
leglise de ladite paroisse, ou, après un discour prononcé par mr
poirier notre curé, la bénédiction d'une banniere, et la célé-
bration du St.Sacrifice de la messe, nous avons, conformément
aux arrêtés du dit conseil, renouvellé le serment civique et
solennel d'être fideles a la nation, a la Loi et au roy, et de
maintenir de tout notre pouvoir la nouvelle constitution du
royaume, ce qui a été a l'instant pratiqué par tous les
cytoyens actifs de la dite paroisse assemblés a cet effet, tous
lesquels, avec nous, a lheure précise de midi, ont donné
leur adhesion au pacte fédératif qui se conclu a paris.
Dont nous avons dressé le present procés verbal et nous
sommes soussignés.
Suivent les signatures.
Nota du curé :
La municipalité de blanot m'a presenté a benir un
Drapeau militaire le 28 du mois D'aoust. Pax inter nos.
Poirier. Curée

Fête de la Fédération, premier anniversaire de la prise de la Bastille, fêté à l'église du village

Fête de la Fédération, premier anniversaire de la prise de la Bastille, fêté à l'église du village

14/07/1790 Ballay, Ardennes, France

Le quatorze juillet 1790, nous avons fait dans notre église la cérémonie de la Confédération qui s'est faite à Paris le même jour.
On a chanté la messe du Saint Esprit après laquelle j'ai parlé [...]

Nota sur la Révolution

Nota sur la Révolution

Année 1791 Fleury-la-Montagne, Saône-et-Loire, France

il ne m'appartient pas de prédire ce qui arrivera
par la suitte, mais par ce qui s'est passé cette année
je crains fort que la religion ne soit fort affoiblie;
je garde dans mon interieur tout ce que j'en pense.
Dieu soit loüé et benis, q'uil veuille protéger la
france, et conserver la réligion.

Le curé interrompt ses fonctions publiques par la violence des circonstances

Le curé interrompt ses fonctions publiques par la violence des circonstances

13/05/1791 Croix-Caluyau, Nord, France

L'an mil sept cent quatre vingt onze, le treize du mois de mai, je soussigné, prêtre curé de cette paroisse , consigne dans ce registre que je n'interromps mes fonctions publiques, que comme contraint, et par violence des circonstances, déclarant en outre me réserver et conserver dans ma paroisse la juridiction que je tiens de la Ste Eglise et de ne par faire de partage avec aucun ecclésiastique. En foi de quoi j'ai signé ce jour et an que dessus. Jean-François Liezard.

Serment civique

Serment civique

15/05/1791 Traînou, Loiret, France

Retactation du serment civique faite en chaire par monsieur Bezeau curé de Trainou en chaire au prone de la messe dominicale, en présence du clergé et du peuple de trainou.

Tenu des registres

Tenu des registres

Année 1793 Vivans, Loire, France

La loi du 20 7bre 1792 relative à l'institution d'un officier public pour constater les naissances, mariages et décès n'étant pas encore en vigueur dans cette commune... Le conseil général par la délibération du 30 7bre dernier a arrête que les registres continueront d'être provisoirement en mains du citoyen Curé.