Geneanet, un site collaboratif, contributif et freemium ? Explications. Merci de prendre connaissance de cette note de blog qui explique les fondements du modèle de Geneanet.
Geneanet > Ressources > Archives insolites > Coup de coeur > Épidémies de peste

Épidémies de peste

Dans l’Histoire, on compte trois pandémies de peste :

  • la peste de Justinien, dont le premier foyer se situe en Egypte en 541. Durant deux siècles, jusqu’en 767, par poussées successives, elle se répand dans le Sud de l’Europe, réduisant la population des ports et villes du bassin méditerranéen comme Éphèse, Constantinople, Alexandrie, etc. Rome est touchée en 589, causant la mort du pape Pélage II en février 590.
  • la peste noire de 1347, dont le premier foyer est détecté en Chine, dans la province de Hopei, dès 1334. La peste y cause...

Dans l’Histoire, on compte trois pandémies de peste :

  • la peste de Justinien, dont le premier foyer se situe en Egypte en 541. Durant deux siècles, jusqu’en 767, par poussées successives, elle se répand dans le Sud de l’Europe, réduisant la population des ports et villes du bassin méditerranéen comme Éphèse, Constantinople, Alexandrie, etc. Rome est touchée en 589, causant la mort du pape Pélage II en février 590.
  • la peste noire de 1347, dont le premier foyer est détecté en Chine, dans la province de Hopei, dès 1334. La peste y cause la mort des deux tiers de la population, puis se propage par voie maritime vers l’Inde, l’Arabie, la Syrie et la Mésopotamie. En 1346, la peste atteint le comptoir génois de Caffa (aujourd’hui Théodosie), en Crimée, assiégée, puis la peste est disséminée par les génois dans les ports où ils font halte : d’abord Constantinople, puis Messine, Gênes et Marseille. Entre 1348 et 1350, l’ensemble de l’Europe est touchée, avec une mortalité terrible : on estime qu’entre un quart et la moitié de la population européenne succombe à la peste noire.
  • la 3e pandémie, ou peste de Chine, qui débute dans la deuxième moitié du XIXe siècle et arrive à Hong Kong en 1894, puis à Madagascar, au Japon, au Portugal en 1899, Sydney et San Francisco en 1900, Java en 1910, Ceylan en 1914 et la France en 1920.

C’est durant cette dernière épidémie qu’Alexandre Yersin, un médecin franco-suisse, fait la découverte du bacille de la peste, Yersinia pestis, une bactérie véhiculée par le rat, et transmise à l’homme par la puce.

Entre ces grandes pandémies, des épidémies se déclarent par résurgence, comme à Venise en 1630, Londres en 1665, Marseille en 1720 ou Moscou en 1771. Plus localement, les paroisses françaises sont fréquemment touchées par des épidémies de quelques mois, qui causent des ravages parmi la population. Ces événements entraînent des mouvements de population, entre habitants des villes qui fuient à la campagne, et malades mis en quarantaines, souvent à l’écart des villes, dans des maisons de malades ou lazarets.

Pour se préserver de la maladie, dès le XVIe siècle, des manuels d’hygiène circulent en France. C’est par exemple le cas du Sommaire de certains et vrays remèdes contre la peste du médecin lyonnais François Chappuys, publié en 1558 par l’éditeur toulousain Jacques Colomiès. Il y est ainsi recommandé d’éviter la sueur, le souffle ou le crachat des malades, et d’assurer la propreté des linges et draps de maison en les lavant, parfumant et aérant. Ce n’est pourtant qu’après la découverte du bacille Yersinia pestis, puis des antibiotiques comme la streptomycine dans les années 1940, que la peste pourra être soignée. Au cours des siècles, elle aura fait des dizaines de millions de victimes.

 

Pour en savoir plus

Nos ancêtres et la peste, « fuir vite, loin et s’en revenir tard »

Thierry Sabot, éditions Thisa

Que sait-on des grandes épidémies de peste qui frappèrent la France ?

Comment la maladie s’est propagée dans les villes et les campagnes ? Comment vivait-on quotidiennement au temps de la peste ? Comment s’organisa la lutte contre la maladie ? Quelles en furent les conséquences pour les familles de nos ancêtres ? Avec 5 cartes de France pour identifier les villes et les « pays » touchés par la peste de 1580 à 1688.

L’auteur : Thierry Sabot, licencié en histoire, fondateur du magazine-web www.histoire-genealogie.com et de sa Gazette du vendredi, auteur de Contexte, pratique depuis longtemps une généalogie pluridisciplinaire avec pour objectif de faire revivre nos ancêtres dans la trame de leur vie quotidienne.

Le début de la peste en 1631 à Saint-Symphorien-sur-Coise

Le début de la peste en 1631 à Saint-Symphorien-sur-Coise

07/1629 Saint-Symphorien-sur-Coise, Rhône, France

[Bas de la page de droite]

Nota
Au commencement de cedit mois de juillet la maladie contagieuse a repris son cours et commencé sa reprise dans une maison...

Il a plu a Dieu affliger cette ville du mal de la peste...

3

Il a plu a Dieu affliger cette ville du mal de la peste...

18/05/1630 - 10/1630 Mèze, Hérault, France

Le 18 May 1630 veille de la Pentecoste Il a plu a Dieu affliger cette ville du mal de la peste dont sont morts ceux qui sensuives (...)
Le registre est déchiré fin octobre, tous les morts déclarés précédemment semblent liés à l'épidémie de peste.

Contagion à Somloire

2

Contagion à Somloire

Année 1633 Somloire, Maine-et-Loire, France

Icy est à notre p[aroisse ?] le plus grand nombre des deffuncts susdits est mort de la contagion, sans y comprendre les enfants, jusqu'à l'age de quinze ans, qu'on n'a point mis en escrit, dont il est mort aussy grand nombre.
Contagion qui a esté si grande dans la paroisse l'espace au moins de trois mois, que le fils de Pierre HAMELIN agé de 18 ans, faute d'avoir trouvé personne pour le tirer de la maison, ses parents estant frappez du mesme mal et ne pouvant l'apporter à l'église, a esté enterré au jardin de Thomas Andrault près la ? de...

Icy est à notre p[aroisse ?] le plus grand nombre des deffuncts susdits est mort de la contagion, sans y comprendre les enfants, jusqu'à l'age de quinze ans, qu'on n'a point mis en escrit, dont il est mort aussy grand nombre.
Contagion qui a esté si grande dans la paroisse l'espace au moins de trois mois, que le fils de Pierre HAMELIN agé de 18 ans, faute d'avoir trouvé personne pour le tirer de la maison, ses parents estant frappez du mesme mal et ne pouvant l'apporter à l'église, a esté enterré au jardin de Thomas Andrault près la ? de ce bourg, où il est décédé. Et Lauran Clochard agé de 65 ans, au jardin de Chantegrolle sa demeure, quoy que j'aye faict (mon effort) avecque les habitants , et promis avecque eux une bonne somme d'argent pour les apporter au cimetière à la sépulture.
Dans cette affliction, on a faict des prières générales, lesquelles faictes, par la grâce de Dieu, nous avons esté cinq mois entiers sans enterrer personne & tous ceux qui estoient frappez du mal ont recouvrer leur santé.

Épidémies de pestes en 1635 & 1677

2

Épidémies de pestes en 1635 & 1677

Année 1635 - Année 1677 Saint-Quentin, Aisne, France

2 mentions :
- Mémoire des maisons et personnes infectées ou mortes, l'année de la contagion, peste de 1635
- La moitié des paroissiens de Sainte Pécine, à Saint Quentin sont morts de la Peste, peste de 1677

Cette année là fut une année de peste

Cette année là fut une année de peste

05/1686 Pissotte, Vendée, France

Cette année là fut une année de peste qui commença au moys de may, les malades étoient attaqués en la teste d'abord, et en trois jours ils tomboient dans le délire; le sang sortoient des coffres com'on portoit les coprs en terre et rendoient une odeur très mauvaise.
Journolleau Curé

Assemblée des habitants

2

Assemblée des habitants

07/09/1721 Javols, Lozère, France

Le septième septembre mille sept cent vingt-et-un les principaux paroissiens assemblés en conséquence d’une lettre écrite par Monsieur de SAINT-SAUVEUR syndic par ordre de Monseigneur de BAGLION de la SALLE évêque de Mende et autres Messieurs les commissaires du Gévaudan pour avertir toutes les communautés de faire garde pour empêcher la communication avec les endroits attaqués de la peste

notre communauté donc assemblée après avoir réglé le bureau de santé en nommant ceux qui doivent le composer a fait voeux de […] à l’avenir toutes les veilles de Saint-Gervais et […] et de faire dire la messe à l’honneur de ces...

Le septième septembre mille sept cent vingt-et-un les principaux paroissiens assemblés en conséquence d’une lettre écrite par Monsieur de SAINT-SAUVEUR syndic par ordre de Monseigneur de BAGLION de la SALLE évêque de Mende et autres Messieurs les commissaires du Gévaudan pour avertir toutes les communautés de faire garde pour empêcher la communication avec les endroits attaqués de la peste

notre communauté donc assemblée après avoir réglé le bureau de santé en nommant ceux qui doivent le composer a fait voeux de […] à l’avenir toutes les veilles de Saint-Gervais et […] et de faire dire la messe à l’honneur de ces saints avec comme oraison de Saint-Roch ce qui a surtout donné occasion à notre communauté de se soumettre à cette obligation pour attirer la bénédiction du Seigneur et apaiser sa colère à cause la proximité où cette paroisse se trouve des endroits attaqués de la peste et du danger presque constant de communiquer avec les pestiférés car ce temps là la ville de Marvejols est attaquée, Mende, Saint-Léger et par comble de malheur Chapchiniès village paroisse a été pris depuis le quatorze ou quinze du mois d’août dernier et quelques jours après Villerousset paroisse de Sainte-Colombe-de-Peyre a été aussi prise ce qui a consterné tout ce haut pays surtout nous voyant bloqués dans le Gévaudan sans avoir la liberté d’en sortir sous peine de la vie, précaution qu’on avait pas pris l’année dernière quoique le mal fut dans le Gévaudan Corréjac et La Canourgue ont été cruellement attaquées et c’est de là que le mal s’est communiqué dans tous les autres endroits mais on se contentait de bloquer ces deux endroits.