Aide > Créer et mettre à jour mon arbre sur Geneanet > Saisir votre généalogie sur Geneanet – 3 : doublons et fusions

Saisir votre généalogie sur Geneanet – 3 : doublons et fusions

vignette

La cause d’un doublon sur un arbre généalogique est souvent liée au fait que vous saisissiez en double une personne avant de vous apercevoir qu’il était le parent d’un autre de vos ancêtres et que vous l’aviez déjà saisi. Cela arrive fréquemment également en cas d’ajout d’une branche au format GEDCOM que l’on vous a envoyée. Dans ce dernier cas faites très attention, car il peut y avoir de très nombreuses personnes en double.

Rappel : sur la page d’accueil de votre arbre figure la liste des doublons potentiels de votre arbre. Si vous l’utilisez, passez directement à l’étape n°2 ci-dessous.

 

1/ Fusionner un individu en double

Etape n°1 : choisir une personne
Dans notre exemple, nous avons deux fois Jean Baptiste LEDUCQ dans notre arbre :

  • une fois sans ascendants :
  • une fois sans descendants, mais avec les ascendants, et une orthographe du nom légèrement différente. Nous le savons, c’est la même personne :

Pour fusionner les deux Jean Baptiste en un seul, on clique sur le petit crayon (de n’importe lequel des deux, ici le premier) et on choisit “fusionner avec” :

Après avoir cliqué, un formulaire apparaît, qui recherche tous les homonymes de votre arbre. Le premier résultat est… une absence de résultat, puisque le nom n’est pas écrit de la même façon (il n’y a pas de Q à la fin) :

Il faut relancer la recherche en modifiant le nom, sans la lettre Q. Notez que la case “recherche exacte” ne va concerner que les prénoms dans un ordre différent par exemple, mais pas les variantes orthographiques du nom. Essayez les deux si vous ne trouvez pas la bonne personne !

Etape n°2 : lancer la fusion
Dans notre exemple le système trouve deux personnes portant le même nom, c’est la seconde que l’on va fusionner, en cliquant simplement sur “Lancer la fusion” :

Le système vous propose le cas échéant, comme ici, de choisir l’orthographe que vous souhaitez conserver. Le numéro d’occurrence (rien à voir avec un numéro sosa, c’est juste un numéro d’ordre pour différencier les homonymes) ne vous servira pas, laissez ce qui est proposé :

Il faut ensuite s’armer de patience et valider toutes les pages qui s’affichent les unes après les autres (vérifiez quand même le contenu des cases). Si toute une branche est en double sur plusieurs générations, cela peut prendre du temps et le système commence par les couples les plus anciens (ici Antoine, le père) puis redescend dans le temps jusqu’à la personne que vous avez sélectionnée :

Après chaque personne fusionnée, il vous propose de continuer. Faites-le !

Parfois un homonyme supplémentaire est rencontré au fil des générations, dans ce cas le système vous demande de lui donner un nouveau numéro d’occurrence. Cliquez simplement sur “Créer” sans vous poser de question !

A la fin, quand toutes les générations ont été fusionnées, le système vous indique que la fusion est terminée en vous permettant de retourner sur la personne initiale :

 

2/ Fusionner un couple en double

Il arrive souvent, après une fusion d’individus, que l’on se retrouve avec un couple doublonné, l’homme comme la femme :

et :

Ne supprimez rien ! Il n’y a bien ici qu’un seul homme et qu’une seule femme, mais deux unions, ce qui donne cette bizarre impression visuelle.

Pour y remédier, c’est très simple : choisissez “Edition > Fusionner > Fusionner doublons éventuels” après vous être positionné sur l’un des deux conjoints.

Le système vous propose alors de fusionner les unions. Les deux lignes proposées sont rigoureusement les mêmes. Cliquez sur “O” pour “Oui” :

La fusion de l’union est instantanée. Il arrive souvent que le système détecte alors un doublon sur une autre personne, et il vous propose alors de “continuer à fusionner” en cliquant sur le lien éponyme :

Quand l’opération est terminée, vous obtenez en général le message “Pas trouvé” qui signifie que le doublon d’origine a disparu, et que donc tout s’est bien terminé !

Chaque arbre étant particulier, réparer des manipulations erronées peut parfois nécessiter d’utiliser à la fois les liaisons (voir note précédente) et les fusions. Opérez avec calme : notez les doublons dans un coin, ainsi que les filiations, puis déliez, reliez et au besoin fusionnez. Il peut parfois être plus rapide de supprimer un individu et de le recréer.

Si vous êtes membre Premium, votre arbre est mémorisé tous les jours, vous pourrez donc revenir à une version antérieure si besoin.

> Revoir le tutoriel n°1 : Saisir votre généalogie sur Geneanet – 1 : l’outil de saisie

> Revoir le tutoriel n°2 : Saisir votre généalogie sur Geneanet – 2 : utiliser le relier / délier

Besoin d'une aide supplémentaire ?

Vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question ? Rendez-vous sur nos forums : utilisateurs aguerris, modérateurs et assistance Geneanet vous apporteront toute l'aide dont vous avez besoin !

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Oui Non

Merci pour votre retour !

Rechercher