Origine des prénoms

Origine du prénom Marie

Étymologie du prénom Marie

Sainte Marie :
Maria [qui est élevée, ou amertume des jours, en hébreu], la sainte Vierge, la mère de Jésus-Christ, principalement honorée le 15 août, jour de l'assomption, qui est une des grandes fêtes de L'église.

Sous le règne d'Hérode, roi de Judée, vivait à Nazareth, ville de Galilée, une humble vierge nommée Marie, fiancée à un homme nommé Joseph, issu comme elle de la famille royale de David. Dieu lui envoya l'ange Gabriel pour lui annoncer qu'elle enfanterait un fils à qui elle donnerait le nom de Jésus, sauveur du monde, fils du Très-Haut. La sainte Vierge surprise du discours de l'ange lui demanda comment ce qu'il disait pourrait s'accomplir puisqu'elle avait résolu de rester toujours vierge. L'ange Gabriel l'assura qu'elle concevrait par l'opération du Saint-Esprit. Alors Marie, répondit humblement à l'ange : « Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole. * Et le Fils de Dieu s'incarna dès ce moment dans son chaste sein.

En ce temps-là, l'empereur Auguste ordonna le dénombrement de tous les sujets de l'empire romain. Chacun dut aller se faire inscrire sur les registres publics dans sa ville natale. Marie se rendit donc à Bethléem avec Joseph, son époux, et n'ayant pu trouver de place dans l'hôtellerie, ils se retirèrent dans une étable. Ce fut là que Marie donna le jour au Fils de Dieu, Jésus-Christ, le Sauveur promis au monde suivant les prophéties. Elle enveloppa de langes le divin enfant et le coucha dans une crèche. Les hommages rendus au Sauveur naissant par les bergers des environs, les cantiques des anges, l'adoration des mages de l'Orient conduits par une étoile miraculeuse, les paroles prophétiques du saint vieillard Siméon au moment où l'enfant Jésus fut présente au temple, la fuite en Égypte, toutes ces circonstances, qui étaient autant de révélations et de merveilles, touchèrent profondément le coeur de Marie, sans lui rien faire perdre de son humilité et de son adorable modestie.

Après la mort d'Hérode, Marie revint à Nazareth avec Joseph et le divin enfant, et mena pendant plusieurs années une vie obscure et cachée. Depuis la circonstance où Jésus, Âgé de douze ans, fut retrouvé dans le temple, au milieu des docteurs, l'évangile ne parle plus de Marie jusqu'aux noces de Cana où elle assistait avec plusieurs disciples. Elle fut du nombre des saintes femmes qui s'attachèrent aux pas du Messie pendant sa mission sur la terre. Elle était à Jérusalem à la dernière pâque célébrée par Jésus-Christ, élie le suivit au Calvaire et se tint au pied de la croix. C'est en ce moment que s'accomplissaient douloureusement pour cette sainte mère les paroles du vieillard Siméon, qui lui avait prédit qu'un jour son coeur serait percé d'un glaive. C'est aussi dans ce moment suprême que Jésus apercevant sa mère et saint Jean, le disciple bien-aimé, dit à sa mère, en indiquant saint Jean : « Femme, voilà votre fils, et vous, dit-il à Jean, en lui montrant Marie, voilà désormais votre mère. » Et depuis ce moment le disciple la prit chez lui. Nous ne savons plus rien de la vie de Marie. De pieux écrivains ont rapporté qu'elle mourut à Éphèse à l'âge de soixante-trois ans , d'autres disent. que ce fut à Jérusalem et que son tombeau se voit à Gethsémani. Pour nous, chrétiens, elle vit toujours au ciel où elle est invoquée comme mère de Dieu et intercédant d'une manière toute-puissante auprès de son fils, sur la terre, objet d'un culte plein de ferveur, honorée entre toutes les saintes, elle est la patronne de tous ceux qui souffrent et espèrent. Chaque église rustique place son image vénérée sur l'autel le mieux paré , elle règne sous le chaume, les enfants du village la bénissent comme une seconde mère.

L'église a institué des fêtes pour honorer les principales époques de la vie de Marie : l'immaculée Conception de la sainte Vierge, le 8 décembre, la Nativité, le 8 septembre, l'Annonciation, le 25 mars, la Visitation, le 2 juillet, la Purification, le 2 février, la Présentation, le 21 novembre, enfin L'église célèbre sous le nom d'assomption, le 15 août, l'anniversaire de la mort de la sainte Vierge et de son élévation au ciel , c'est une des fêtes les plus solennelles de la religion catholique.

Marie-Madeleine (Sainte). Voy. Madeleine.

Marie (Sainte) de Béthanie, soeur du Marthe et dé Lazare, honorée le 19 janvier.?Marie habitait avec sa famille le bourg de Béthanie, près de Jérusalem. Jésus aimait beaucoup cette famille, et quelquefois il demeurait chez elle. Dans une de ces visites, tandis que Marthe s'occupait des soins de l'intérieur de la maison, Marie, assise aux pieds de Jésus, écoutait avec bonheur les saints enseignements du maître et se nourrissait de sa parole. « Voyez, Seigneur, dit Marthe, ma soeur me laisse servir toute seule, dites-lui donc qu'elle m'aide. » Jésus répondit: «Une seule chose est nécessaire, Marie a choisi la meilleure part, qui ne lui sera point ôtée. » Lazare étant tombé malade, Marthe et Marie firent avertir le Seigneur, et quand Jésus arriva, après la mort de Lazare, Marie se jeta à ses pieds en disant : « Seigneur, si vous eussiezété ici, mon frère ne serait pas mort. * Jésus, voyant qu'elle pleurait et que ceux qui l'accompagnaient pleuraient aussi, se fit conduire au tombeau et ressuscita Lazare.

Six jours avant la pâque, Jésus soupait chez Simon le Pharisien ou le Lépreux, lorsque Marie vint à lui avec un vase d'albâtre plein d'un parfum de grand prix, qu'elle répandit sur sa tête. Judas-ayant dit qu'il aurait mieux valu vendre ce parfum pour en distribuer le prix aux pauvres', Jésus répondit : « Laissez faire cette femme , elle avait gardé ce parfum pour le jour de ma sépulture. Vous avez toujours des pauvres avec vous, mais pour moi, vous ne m'aurez pas toujours. » Et il ajouta que dans tout l'univers on louerait la piété de Marie.

Depuis cette action, l'évangile ne nous apprend plus rien de Marie de Béthanie. Suivant une ancienne tradition, Marie serait venue, avec Marthe et Lazare, en Provence1, où elle aurait fini sa vie. Dans le treizième siècle, on crut avoir découvert ses reliques dans un lieu appelé Saint-Maximin [L'opinion commune fait de Marie-Madeleine, la pécheresse dont parte saint Luc, ch. vii, et de Marie, soeur de Lazare, une seule et même personne. Dans cette opinion il resterait a éclaircir la question de savoir quel rapport il y a entre Magdalum, bourg ou château de Galilée dont Marie-Madeleine tirait son nom, et Béthanie, bourg près de Jérusalem, qu'habitait Marie, soeur de Lazare, il faudrait dire aussi pourquoi Marie de Béthanie est honorée le 19 janvier et Marie-Madeleine le 22 juillet].

Marie (Sainte) d'Égypte, solitaire et pénitente au quatrième siècle, honorée le 9 avril.

Marie (Sainte), esclave et martyre à, Rome au troisième siècle, honorée le 2 novembre.

Marie de l'Incarnation (Bienheureuse), de l'ordre des Carmélites au dix-septième siècle, honorée le* IS avril. Barbe Avrillot, née à Paris sur la paroisse de-Saint-Merry, en I566, et mariée, en 1582, à Pierre Acarie, maître des comptes de la chambre de Paris, fut comme fille, comme épouse et comme mère, un modèle des vertus chrétiennes. Toujours soumise à la volonté de Dieu, elle supporta avec une sainte résignation toutes les adversités dont sa vie fut abreuvée. Après la mort de son mari,, en I6i4t, elle prit, sons le nom de Marie de l'Incarnation, l'habit de postulante, comme soeur converse, dans la maison des Carmélites d'Amiens, et l'année suivante elle fit profession. Elle mourut saintement les Carmélites de Pontoise, en 1618. Elle a été béatifiée par Pie VL

Femmes illustres qui ont porté le nom de Marie : Marie de France, femme poète du treizième siècle , Marie Stuart, reine d'Ecosse, si célèbre par sa beauté, son esprit et ses malheurs, Marie de Gournay, femme célèbre par son esprit (1566-1645), Marie de Medicis, femme du roi de France Henri IV(1573-1642)-, Marie de Rohan, duchesse de Chevreuse, femme célèbre par son esprit et sa beauté (1600-1679), Madame de Sévigné, si connue par ses Lettres (B26-1696), Marie-Thérèse d'Autriche, impératrice (1717-1780-), Marie de Lamballe, l'une des plus illustres victimes des massacres de septembre, en 1792, Marie-Antoinette d'Autriche, reine de France, morte sur l'échafaud en 1793.

Le prénom de Marie est aussi donné aux hommes. Parmi les personnages remarquables qui ont porté ce nom, on peut citer La Condamine, voyageur français (1701-1774), Vien, peintre français (1706-1809) , Daubenton, naturaliste français (1716-1800), Jacquart, mécanicien de Lyon, inventeur du' métier qui porte son nom (1752-1834), Weber, célèbre compositeur allemand (1786-1826).
Genre :
Féminin
Fête :
15 Août Envoyez lui une carte de vœux

Fréquence du prénom Marie

L'évolution de la fréquence du prénom, de 1600 à nos jours, est calculée sur la base des prénoms mentionnés dans les généalogies déposées sur Geneanet.

Informations géographiques (données Geneanet)

Affinez votre recherche en cliquant sur une zone géographique et en faisant glisser le curseur de périodes

16002000

Pour utiliser ce service, merci de mettre à jour le plug-in flash de votre navigateur.

Get Adobe Flash player