Noms et prénoms : leur origine

Origine du prénom Catherine

Étymologie du prénom Catherine

Sainte Catherine :
Catharina [pure en grec, ou cou-ronne, en cyriaque], vierge et martyre à Alexandrie en Egypte, au quatrième siècle, patronne des jeunes filles , honorée le 25 novembre. Catherine était d'une naissance illustre et même du sang royal, si l'on s'en rapporte à quelques auteurs qui ont écrit la vie de cette sainte , mais elle se fit surtout remarquer par une érudition et des connaissances au-dessus de son sexe et de son âge. Elle n'avait que dix-huit ans lorsque l'empereur Maximien, violent persécuteur des chrétiens, l'obligea de soutenir une discussion publique contre plusieurs philosophes et d'y défendre sa foi. Non-seulement la vierge chrétienne triompha de ses antagonistes par la force de ses raisonnements, mais encore la grâce de ses discours toucha leurs coeurs : ils se convertirent et confessèrent hautement Jésus-Christ. Sainte Catherine, après avoir été cruellement tourmentée par les ordres du tyran, eut la tête tranchée. Au huitième siècle, ses précieux restes furent transportés au mont Sinaï et déposés dans un monastère bâti par sainte Hélène. Sainte Catherine est ordinairement représentée ayant près d'elle une roue brisée, ou tenant un glaive, instruments de son supplice. Dans le ménologe des Grecs, elle a une couronne sur le front et un sceptre à la main.

Catherine (Sainte) de Sienne, honorée le 30 avril, Catherine naquit à Sienne en 1347. Son père, qui exerçait la profession de teinturier dans cette ville, était un homme juste, simple et véritablement chrétien. Il donna une attention toute particulière à l'éducation de sa fille, qui répondît à ses soins par les plus heureuses dispositions de l'esprit et du coeur. Sa vocation pour la vie solitaire se manifesta de bonne heure, et, à l'âge de dix-huit ans, elle prit l'habit de religieuse dans le tiers ordre de saint Dominique. Voici, selon la légende, la vision qu'eut sainte Catherine. Comme elle était en prières dans sa pauvre cellule, Jésus-Christ loi apparut, tenant un anneau qu'il mit au doigt de Catherine. « Moi, ton créateur et ton sauveur, lui dit-il, je te fais mon épouse dans la foi, que tu conserveras toujours pure. Va donc, ma fille, et désormais fais sans hésitation l'oeuvre qui te sera assignée par ma providence. » La vision disparut, mate l'anneau demeura au doigt de la sainte fille, anneau invisible à tous les yeux, visible seulement pour elle. Sainte Catherine sanctifia sa vie par toutes sortes de bonnes oeuvres, exerçant sa charhé envers les pauvres, qu'elle nourrissait, envers les malades, qu'elle soignait avec un admirable dévouement, envers les pécheurs, qu'elle convertissait par ses exhortations. D'autres soins l'occupèrent encore. Par la seule autorité de sa vertu, elle détermina le pape Grégoire XI à quitter le séjour d'Avignon pour retourner à Rome, et, lorsque, après la mort de ce pape, en 1378, éclata le grand schisme d'Occident, elle ne cessa, par ses prières et ses écrits, d'engager les cardinaux et les princes à rendre là paix à l'Eglise. Enfin, au milieu des factions qui, à cette époque, déchiraient l'Italie, elle parvint à réconcilier les Florentins avec Urbain VI, successeur de Grégoire XI. Tant de soucis et de peines altérèrent profondément sa santé, déjà affaiblie par ses austérités. Elle mourut à Rome en 1380, à l'âge de trente-trois ans, et fut canonisée en 1461 par Pie II.
Catherine (Sainte) de Gênes, honorée le 14 septembre. Née en 1488 d'une des plus illustres familles de la Ligurie, elle renonça à tous les dons dc la fortune pour se consacrer au service des malades, et montra le plus admirable dévouement pendant la peste qui désola Gènes dans les dernières années du quinzième siècle. À ces pénibles fonctions, elle joignait des austérités excessives. On lit dans sa vie qu'elle passa vingt-trois carêmes sans autre nourriture que le pain eucharistique, qu'elle recevait chaque jour, buvant de temps en temps un verre d'eau où elle mêlait un peu de vinaigre. Elle mourut en 1510. Honorée d'abord sous le titre de bienheureuse, elle fut solennellement canonisée par Clément Xiren 1737. Le pape BenoIt XIV a fait insérer le nom de cette sainte dans le martyrologe romain sous le 22 mars, jour auquel elle a été longtemps honorée dans plusieurs églises. Sainte Catherine de Génes a laissé plusieurs écrits mystiques.

Catherine (Sainte) de Bologne, du tiers ordre de saint François, abbesse du monastère des Clarisses de Bologne, morte en 1463, honorée le 9 mars, canonisée en 1724 par Benoît XIII.

Catherine (Sainte) de Ricci, dominicaine, morte en 1589, au monastère du Prat, en Toscane, canonisée en 1746 par le pape Benoît XIV, honorée le 13 février,

Catherine Thomas (Bienheureuse), religieuse de l'ordre des Àugustines, à Palma (île Majorque), au seizième siècle, honorée le 5 avril* Elle a été béatifiée, en 1792, par Pie VI.
Plusieurs princesses ont porté le nom de Catherine, entre autres, Catherine de Médicis, reine de France, et Catherine II, impératrice de Russie.
Genre :
Féminin
Fête :
25 Novembre Envoyez lui une carte de vœux

Fréquence du prénom Catherine

L'évolution de la fréquence du prénom, de 1600 à nos jours, est calculée sur la base des prénoms mentionnés dans les généalogies déposées sur Geneanet.

Informations géographiques (données Geneanet)

Affinez votre recherche en cliquant sur une zone géographique et en faisant glisser le curseur de périodes

16002000

Pour utiliser ce service, merci de mettre à jour le plug-in flash de votre navigateur.

Get Adobe Flash player