Build Your Family Tree, Share Your Family History and Improve Your Genealogy Research

New Geneanet website
New Geneanet website Logo

Sign In

Forgot username or password


Geneanet > Genealogy > Comment rechercher vos ancêtres > Comment retrouver la naissance, le mariage et le décès de ses ancêtres (...)

Comment rechercher vos ancêtres

Comment retrouver la naissance, le mariage et le décès de ses ancêtres ?

Vous avez fait le tour des documents en votre possession dans votre famille, interrogé tout le monde, il vous reste maintenant à vous rendre sur le terrain.
Le principe est simple : pour reconstituer une généalogie, on s’attachera en premier lieu à retrouver les 3 documents majeurs dans la vie d’un individu : son acte de naissance, son acte de mariage, son acte de décès.
Ces trois actes sont fondamentaux, chacun recoupant l’autre. Ils constituent l’état civil tel que nous le connaissons.

1 - Premières démarches

Commencez par vous-même ! Demandez à la mairie de votre lieu de naissance une copie intégrale de votre acte de naissance. Dans la mesure du possible, exigez une photocopie de l’acte original et non un simple extrait (joignez un timbre pour le coût de la copie et une lettre timbrée à vos nom et adresse pour le retour) : seul le document original est fiable, un employé de mairie, qui vaque à d’autres tâches au quotidien, peut très vite se tromper en recopiant l’acte !

Il faut également savoir que depuis plusieurs années, les mairies sont saturées de demandes de recherches généalogiques, et que si elles ne feront aucune difficulté pour un acte vous concernant, ou vos parents voire grands-parents, la plupart ne répondent même plus aux courriers dès que les demandes atteignent des périodes éloignées... et ce même si elles sont légalement obligées quand vous fournissez la date précise !

Vous y trouverez les coordonnées de naissance de vos parents : le lieu et la date. Si vous êtes marié, faites de même en demandant votre acte de mariage.
Procédez de même avec vos parents et grands-parents, demandez leurs actes de décès éventuels. Rapidement, vous serez confronté à une absence de date et lieu de naissance des parents, seul leur âge sera mentionné (ce n’est qu’à partir de 1922 que les dates de naissances précises ont été mentionnées sur les actes de baptêmes).

2 - Le XIXe siècle

Avant 1900, bien souvent, on entre dans l’inconnu : arrière ou arrière-grands parents dont les noms ne signifient rien, oubliés par la mémoire familiale. Les recherches commencent à se compliquer, car les mairies ne répondent plus aux demandes : il va vous falloir vous déplacer aux archives départementales, ou, si vous avez un peu de chance, aller les consulter en ligne si elles ont été publiées.
Grâce aux tables décennales, qui récapitulent tous les actes passés sur une période de dix ans (1893-1902, 1883-1892, 1873-1882, etc), vous allez pouvoir retrouver facilement les naissances, mariages et décès de vos ancêtres si vous n’en connaissez pas la date. Attention, commencez toujours par l’acte de mariage : c’est le seul qui soit fiable car il ne peut (a priori) pas y avoir deux couples mariés dans la même commune à la même époque portant chacun des noms et prénoms rigoureusement identiques. Par contre, il peut y avoir des homonymes parfaits dans les actes de naissance ou décès. Sur un acte de mariage au XIXe siècle, il y a toujours le nom des deux parents et souvent leur domicile et éventuellement la date de leur décès s’il a eu lieu. Vous trouverez également la date et le lieu de naissance des époux pour la seconde moitié du XIXe siècle, leur âge seul en remontant dans le temps.
Continuez par ricochet, évaluez les années de naissances approximatives, notez les frères et soeurs que vous trouvez dans les tables décennales, sachant que le mariage des parents a normalement eu lieu avant la naissance du premier enfant.
Une recherche exhaustive de tous les homonymes s’avère en général plus payante que de remonter directement par vos ancêtres directs : pour chaque enfant des témoins, une profession, toutes sortes d’élements qui peuvent s’avérer précieux... et bien entendu un instantané de la famille à un moment donné. Retrouver les décès est également important pour voir qui vivait au foyer à un moment donné.

3 - L’Ancien Régime

Vous êtes normalement parvenu jusqu’à la Révolution Française sans trop de problèmes, même si vous ancêtres ont voyagé : en général vous aurez toujours trouvé la mention de leur lieu d’origine quelque part, ce qui vous a permis d’aller fouiller de commune en commune. Les choses se compliquent sous l’ancien régime, car les registres paroissiaux, s’ils étaient tenus en double exemplaire depuis 1737, évitant ainsi les risques de pertes, sont bien souvent imprécis : tout dépend du curé qui les tenait.
Ne comptez pas sur d’éventuelles tables récapitulatives, si certaines existent, le cas est rarissime, et il va falloir lire le registre de A à Z, puis de Z à A, avant de le refaire une seconde fois, voire une troisième.
Et puis, tous les cas peuvent se présenter, du document illisible avec des mariages sans mention de parents, jusqu’aux actes fourmillant de détails, surnom, profession, domicile, âges, bien écrit et bien classé. Pas de mystères, le détective qui sommeille en vous va devoir se réveiller, et l’on sera obligé bien souvent d’agir par déduction (du type "c’est le seul Jean Dupont susceptible d’avoir eu 24 ans en 1712 qui est né entre 1670 et 1700 dans la commune, c’est donc forcément celui que je recherche").

Il va aussi falloir chercher à l’aveugle bien souvent, en recherchant dans les communes voisines quand on ne toruve rien dans la commune où l’on est. Et puis, c’est aussi le moment fatidique qui approche : les registres manquent, les homonymes sont trop nombreux, il faut s’arrêter là, et s’orienter vers d’autres types d’archives.