Publicité

X
Geneanet > Plus > Tout sur les noms/prénoms > Origine du nom "RENAISSANCE"

Noms et prénoms : leur origine

Origine du nom "RENAISSANCE"

Étymologie

nom=RENAISSANCE&source=&action=add
Adler
Le nom signifie en allemand "aigle". Il est le plus souvent porté par des juifs alsaciens, l'aigle étant, à la manière du phénix, le symbole de la renaissance et de la pérennité du peuple juif."
Bravo
Nom de famille espagnol ou portugais, parfois aussi italien ou corse. Le sens de "courageux, vaillant" est assez tardif. Au moyen âge, "bravo" a signifié d'abord "sauvage, indompté" puis "fier, arrogant". En Italie, il a eu à la Renaissance celui de "mercenaire" (souvent au service d'une grande famille). C'est parmi ces acceptions qu'il faut choisir la signification du nom de famille. Etymologie : sans doute le latin "barbarus" (barbare, puis sauvage, fier). On trouve fréquemment en Italie centrale et en Lombardie la forme plurielle Bravi. Diminutifs italiens : Bravetti (Marches, Ombrie, Lazio), Bravin (Frioul et province de Trévise)."
Cassius
Nom relativement rare, porté dans le Bordelais et le département de la Vienne (présent aussi en Guadeloupe). Il s'agit d'un nom de personne latin (< cassis = casque), repris comme nom de baptême à la Renaissance. On trouve aujourd'hui en Martinique une famille Cassius de Linval, qui semble originaire du Sud-Ouest, mais le nom Linval me demeure inconnu. On dirait évidemment un toponyme, mais je n'en trouve aucune trace. A noter que le nom Linval se rencontre dans le Nord et en Belgique.
Lenepveu
Variante de Leneveu, nom rencontré surtout en Normandie et dans l'Ille-et-Vilaine, et qui possède soit le sens actuel de neveu, soit celui de petit-fils, attesté jusqu'au XVIIe siècle. Vient du latin nepos, nepotis (= petit-fils, puis neveu). Le p de Lenepveu est une lettre parasitaire ajoutée au nom pour mieux en souligner l'étymologie, sans doute à la Renaissance.
Fabius
Le patronyme semble venir de la Moselle, éventuellement d'Alsace. C'est un nom de personne latin qui aurait été réintroduit à la Renaissance (dérivé de faba = fève), tout comme le nom voisin Fabarius, porté en Allemagne.
Sénèque
C'est dans la Haute-Vienne que le nom est le plus répandu. On le trouve aussi dans l'Ardèche. M.T. Morlet y voit une réutilisation d'un nom de personne latin, popularisé par un philosophe romain du Ier siècle (cette réutilisation daterait de la Renaissance). Il semble préférable d'envisager une déformation de l'occitan sanec, senec, terme qui désigne un homme vieux ou édenté (du latin senex = vieux), mais il convient de rester prudent. A noter qu'un hameau du Gers s'appelle Sénèque (commune de Roques), ce qui peut laisser supposer une autre signification.
Hautbois
C'est dans la Mayenne que le nom est le plus répandu. Variante : Haubois (53, 35). Il désigne celui qui habite un lieu-dit le Hautbois, le Haut Bois, autrement dit le bois situé sur une colline. Rien à voir en principe avec l'instrument de musique, dont le nom date de la Renaissance.
Neander
Nom allemand emprunté au grec et développé à partir de la Renaissance en remplacement de Neumann (voir ce nom), dont il a le même sens.
Osephius
Le nom est porté aux Pays-Bas (variante : Ozephius). Il s'agit sans doute d'un nom de personne latinisé à la Renaissance, reste à savoir lequel.
Helvetius
D'origine hollandaise, fait partie des noms latinisés à la Renaissance dans les pays du nord de l'Europe. Sans connaître la motivation exacte du nom, le rapport avec la Suisse paraît évident.
Subtil
Porté au fil de siècles dans diverses régions (notamment la Lorraine et l'Île-de-France), c'est dans l'Ain et les départements voisins (69, 42) que le nom a toujours été le plus répandu. C'est la forme savante (qui s'est imposée à la Renaissance) de l'adjectif d'ancien français "soutil" (= adroit, avisé)."
Quantius
Difficile de se prononcer sur ce nom de famille rare, porté en Alsace et en Allemagne. On a visiblement affaire à une latinisation datant de la Renaissance, mais je ne vois pas de quel nom il peut s'agir.
Asimus
Porté en Alsace-Moselle, le nom se présente parfois aussi, mais beaucoup plus rarement, sous la forme Asinus. C'est une variante du patronyme Asmus, lui-même aphérèse d'Erasmus, nom très en vogue à la Renaissance dans les pays germaniques (voir Erazmus).
Raiteri
Nom italien surtout porté dans le Piémont (province d'Alessandria). Sens incertain, mais on peut penser à une forme archaïque ou régionale de "raitro", équivalent du français "reître", qui a désigné à la Renaissance un cavalier mercenaire (allemand "Reiter")."
Casar, Cäsar
Porté en Allemagne et dans la Moselle (variante : Caesar), peut correspondre au nom de personne César, mais il faut plutôt y voir une forme latinisée de Kaiser (voir ce nom) créée à la Renaissance. On trouve plus rarement les forme équivalentes Zaesar, Zäsar.
Schanus
Nom rare que les plus anciennes mentions connues situent dans la Moselle et au Luxembourg. Il s'agit apparemment d'une forme latinisée (phénomène fréquent dans l'Europe du Nord à la Renaissance), qui pourrait correspondre à l'adjectif allemand "schön" (= beau). Le nom de famille Schonus, lui aussi très rare, existe également."
Kress
Nom porté en Alsace-Moselle (variante : Kresse), pour lequel diverses interprétations sont possibles : on pensera d'abord au cresson (allemand "Kresse"), toponyme ou surnom pour un producteur, mais aussi au moyen-haut-allemand "kresse", qui désignait le goujon (surnom de pêcheur). Le dictionnaire Duden signale enfin une troisième solution : un terme de la Renaissance, "kreß", avec le sens de jabot de dentelle, fraise."
Karg
Porté en Alsace et en Allemagne, le nom correspond au moyen-haut-allemand "karc" (= avisé, rusé), qui a pris à la Renaissance le sens d'avare. Difficile de savoir quel sens choisir pour expliquer le nom. Variante : Karge. Dérivé : Karger. Le nom voisin Karges est quant à lui considéré comme une forme courte du nom de personne Makarius (= Macaire)."
Bellagamba
Le nom est porté notamment en Corse et en Italie (en particulier dans les Marches). C'est l'équivalent du français Bellejambe, présent dans les Ardennes, porté autrefois dans l'Eure-et-Loir, à Paris, en Normandie, et qui a pu aussi s'écrire Bellegambe (nom d'un peintre de la Renaissance originaire de Douai). Difficile de se prononcer sur le sens du surnom (peut-être celui qui court vite ?).
Ladrat
Le nom est porté dans la Charente et la Haute-Vienne. Variante : Ladras. Il paraît désigner celui qui est originaire de Ladrat, hameau à Saint-Julien-le-Petit (87), à condition que le toponyme soit antérieur au nom de famille. Il convient de noter que Ladras est un nom de personne attesté par le lieu-dit Saint-Ladras à Goudargues, dans le Gard. Le nom de personne pourrait correspondre à Ladre, variante de Lazare, mais un texte en latin de la Renaissance donne pour ce lieu-dit une forme "Sancti Ledracii" qui, si elle est correcte, laisse supposer une autre origine."
Nom formé à l'aide d'un suffixe diminutif, utilisé en général pour exprimer la filiation. Les suffixes diminutifs catalans les plus fréquents sont -ET, -OT.
Etude de l'origine des mots.
Anthroponyme transmis par le père. La plupart des noms de famille sont des patronymes.
Marie-Thérèse Morlet, Dictionnaire étymologique des noms de famille, Perrin, 1997 pour la dernière édition.
amputation de l'initiale d'un nom. Ex : Antoine > Toine. Si cette amputation est due à une erreur de compréhension, on parle plutôt de déglutination.
Bearbeitet von Rosa et Volker Kohlheim, Familiennamen, Duden, 2000.

Informations géographiques

Affinez votre recherche en cliquant sur une zone géographique et en faisant glisser le curseur de périodes

> passez la souris sur une portion du camembert pour afficher les informations qui s'y rapportent.
> cliquez sur la loupe pour consulter les résultats détaillés de nos moteurs de recherche.

Tout 1500 1600 1700 1800 1900

Pour utiliser ce service, merci de mettre à jour le plug-in flash de votre navigateur.

Get Adobe Flash player