Publicité

X
Geneanet > Plus > Tout sur les noms/prénoms > Origine du nom "CANADA"

Noms et prénoms : leur origine

Origine du nom "CANADA"

Étymologie

nom=CANADA&source=&action=add
Canada
Ou plutôt Cañada. Nom espagnol pouvant désigner soit un passage étroit entre deux hauteurs, soit un sentier de transhumance.
Annear
Très rare en France, ce patronyme paraît venir d'Angleterre, via le Canada, et doit avoir la même origine que le nom Anger, rencontré en Normandie (voir Anger).
Bériault
Ce nom est aujourd'hui porté au Canada, mais on trouve en France les variantes Bériau (85, 80), Bériaud (38, 71), Bérieau (85, 62). C'est un diminutif de Bérier, nom de personne d'origine germanique (Berihari : ber = ours + hari = armée).
Bigras
Nom porté au Canada, rare en France aujourd'hui, où il est plus courant sous la forme Bigrat (36, 41, 23). On trouvait des Bigras en Aunis au XVIIe siècle. Si la Creuse était la région d'origine, on pourrait penser à une contraction de l'adjectif bigarrat (= bigarré). Autrement, il faut envisager un dérivé de bigre (= ruche), surnom donné à un apiculteur.
Clouatre, Clouâtre
Variante de Cloitre, Cloître (voir ces noms) portée au Canada ou en Louisiane. Les plus anciennes mentions connues en France situent le nom dans la région grenobloise. A noter qu'il a été parfois déformé en Cloutre.
Laberge
Le nom est surtout porté en Bourgogne, mais on le trouve aussi dans le Gers et au Canada, où une famille de la Berge s'est installée au XVIIe siècle. Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit la Berge (berge de rivière), toponyme trop répandu pour qu'on puisse arriver à une localisation précise.
Lajoie
Sobriquet donné à une personne joyeuse, fréquemment porté par les soldats (ce qui expliquerait notamment sa forte implantation au Canada). En France, c'est dans la Manche et le Limousin que le nom est le plus répandu.
Larouche
Le nom est aujourd'hui plus fréquent au Canada qu'en France, où on le rencontre cependant dans la Manche et la Nièvre. Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit la Rouche. Le mot rouche peut éventuellement être considéré comme une déformation de roche, mais on le rencontre souvent en toponymie avec des acceptions qui renvoient à des lieux marécageux : motte de terre couverte de joncs, carex des marais, iris. Il y a en France un trentaine de hameaux appelés la Rouche : difficile donc de se faire une idée sur l'origine exacte du nom de famille. C'est dans l'Allier, la Nièvre et les Deux-Sèvres que le toponyme est le plus fréquent.
Pinsonneault
Avec cette graphie, le nom ne se rencontre plus qu'au Canada. Mais on connaît en France les variantes Pinsonneau (17, 37) et Pinsonneaux (21). Ce sont des diminutifs de Pinson, surnom donné sans doute à celui qui aime siffler ou chanter.
Pomminville
Le nom est porté aujourd'hui au Canada, mais plus en France. Il désigne sans doute celui qui est originaire du hameau de Pommainville, à Occagnes (61).
Quéry
Nom surtout porté dans la Somme et dans l'Aisne. On le trouve aujourd'hui aussi au Canada et en Martinique. On connaît en Bretagne la variante Quérie (56). En Picardie, il s'agit de celui qui est originaire de la commune de Quiéry (62). Dans le Morbihan, on peut penser au hameau de Quéry (commune de Guilliers). Sens du toponyme : soit un nom de domaine gallo-romain (suffixe -acum > y), soit un carrefour (ce pourrait être le sens de Quérie).
Ravignat
Nom porté en Belgique (également présent au Canada), dont on trouve des formes voisines dans le nord de la France, notamment dans les Ardennes : Ravignaux, Ravigneaux, Ravignon, Ravignot, Ravigny. Il semble s'agir de toponymes, rencontrés d'ailleurs dans plusieurs régions françaises, mais curieusement pas dans les Ardennes. Si l'on suit l'interprétation de Dauzat, ils viendraient du verbe ravignier (= renouveler une vigne).
Lemens
On me signale la présence de ce nom au Canada. En Europe, on le rencontre surtout en Belgique (variante Lemmens). C'est un génitif formé sur Lemme, forme courte du prénom Lambert.
Despard
Patronyme rare porté au Canada, rencontré en France en composition dans le nom Despard-Day. Il faut sans doute le rapprocher de Despart (35), voire Despars (50). Aucune idée précise pour ces noms, hélas.
Mongeon
Présent au Canada et apparemment disparu de France, le nom était surtout porté dans la Haute-Marne. C'est un dérivé de Monge, qui dans cette région est un hypocoristique de Demonge (= Dominique). Autre dérivé dans la Haute-Marne : Mongin et son diminutif Monginot.
Charest
Le nom se rencontre au Canada. Il était surtout porté autrefois en Poitou-Charentes. Il s'agit apparemment d'une variante de Charet (42, 69 notamment), et ce devrait être un toponyme évoquant un sommet rocheux (racine pré-indo-européenne kar). A noter le hameau du Charet à Adriers, dans la Vienne. Un diminutif du mot 'char' est possible, mais moins évident.
Groulx
Le nom est aujourd'hui porté au Canada. On le rencontrait autrefois dans l'Eure-et-Loir, où il est mentionné dès 1580 dans la commune de Miermaigne. C'est une variante de Groult (voir ce nom).
Lanoue
Le nom est surtout porté dans le Cher (également 89, 94). C'est un toponyme (la Noue) avec le sens de lieu marécageux (gaulois nauda). Diminutif : Lanouette, aujourd'hui porté au Canada, autrefois présent dans le Cher et l'Ille-et-Vilaine.
Troupin
Sans doute une variante par métathèse de Turpin (voir ce nom). Le nom est porté en Belgique, ainsi que dans l'Yonne et la Haute-Saône. On le rencontre aussi au Canada.
Chevarie
Porté au Canada, c'est une déformation du basque Etcheverry (voir Etcheberry). Cette déformation est attestée à la fin du XVIIIe siècle (Île Saint-Jean, Acadie).
Songin
Nom porté en Pologne (également présent au Canada) qui serait d'origine lithuanienne (variante : Sangin). Je n'en connais pas le sens, même si un rapprochement est possible avec le polonais sa(n)g (= bûche, rondin). Il est à l'origine de Songiniszki, nom de famille et nom d'une ancienne localité, écrit aussi Sanginskes en lithuanien.
Anthroponyme transmis par le père. La plupart des noms de famille sont des patronymes.
Nom formé à l'aide d'un suffixe diminutif, utilisé en général pour exprimer la filiation. Les suffixes diminutifs catalans les plus fréquents sont -ET, -OT.
Phénomène par lequel une consonne ou une voyelle cessent d'être prononcées dans un mot. On parle aussi de contraction. Ex : Garau > Grau.
Surnom familier, le plus souvent moqueur.
Etude des noms de lieux ou toponymes.
Albert Dauzat, Dictionnaire des noms et prénoms de France, Larousse, 1951 (dernière édition en 1984).
Forme familière et affectueuse d'un nom, créée par dérivation (Bon > Bonet) ou par aphérèse (Antoine > Toine), ou par les deux à la fois (Antoine > Antoinette > Toinette).
Inversion de deux sons à l'intérieur d'un mot. Ex : Cabrier > Crabier (gardien de chèvres).

Informations géographiques

Affinez votre recherche en cliquant sur une zone géographique et en faisant glisser le curseur de périodes

> passez la souris sur une portion du camembert pour afficher les informations qui s'y rapportent.
> cliquez sur la loupe pour consulter les résultats détaillés de nos moteurs de recherche.

Tout 1500 1600 1700 1800 1900

Pour utiliser ce service, merci de mettre à jour le plug-in flash de votre navigateur.

Get Adobe Flash player