Rechercher  :
Recherche avancée

Auteur Fil de discussion: Aide à l'indexation des inventaires de Me Pierre I Parque (1613 à 1662)  (Lu 3419 fois)
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #345 le: 27 Mai 2017, 11:30:34 »

Bonjour Pascal, Clin d'œil

au diable l'avarice  Souriant en voici  plus que d'habitude :

[325-94] Le 20 novembre 1658 – Inventaire après le décès de Denise LE RADDE, arrivé le 9 avril 1658. A la requête de son mari, honorable homme François VABOIS, marchand (mercier linger), bourgeois de Paris demeurant rue Saint-Denis, en la maison du Bœuf Couronné, paroisse Saint-Merry, tant en son nom que comme tuteur de Denis François ( ?) âgé de 18 ans ou environ, et de Gabriel VABOIS, âgé de 14 ans ou environ, leurs enfants mineurs. En la présence de Samson LE RADDE, sous-diacre et bachelier de la faculté de Paris de la maison royale de Navarre, oncle maternel et subrogé tuteur desdits mineurs. Lesdits mineurs habiles à se dire et porter héritiers de la défunte leur mère. Les biens étant en la maison du Bœuf Couronné, ainsi qu’en la maison de la défunte sise au village de Gentilly.
Vue 110 : 1640 – Contrat de mariage VABOIS x LE RADDE.
Vue 110 : 1652 – Appert Gabriel VASSE et Catherine LE RADDE.

[325-116] Le 28 juin 1658 – Inventaire après le décès survenu le 17 juin 1658, de Guillaume VAN ZOERENDONC, marchand bourgeois de Paris. A la requête de Mathias VAN ZOERNDONC (ils signent VAN ZOERENDONCQ), Marguerite et Catherine VAN ZOERENDONC, filles majeures, enfants habiles à se dire et porter héritiers du défunt leur père. En la présence de Germain Souflot, premier substitut du procureur du Roi pour l’absence de Philippe, Antoine, Jean-Baptiste et Jacques VAN ZOERENDONC, aussi enfants du défunt. Le décès arrivé en une maison qui a son entrée par une porte cochère dans le cul-de-sac de la rue de Saint-Martin. Les biens étant ès lieux dépendants de la maison appartenant à maître Jean Moriseau, abbé commendataire de l’abbaye Notre-Dame de Rigny.

[325-134] Le 28 décembre 1657 – Inventaire après le décès de Marie HOCHEDÉ. A la requête de son mari, honorable homme Jacques TURPIN, marchand mercier, bourgeois de Paris demeurant rue du Temple, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, tant en son nom que comme tuteur de leurs enfants mineurs. En la présence de honorable homme François VABOIS (écrit par erreur VAVOIS), marchand bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Denis, oncle maternel et subrogé tuteur des mineurs. En la présence de Marie et Élisabeth TURPIN, filles dudit sieur TURPIN et de la défunte, majeures de 25 ans.

[325-140] Le 4 décembre 1657 – Inventaire après le décès de Séverine FORGET (alias FORJET), veuve d’honorable homme Jean LEHOUX, marchand boucher, bourgeois de Paris. A la requête de vénérable et discrète personne maître Jean LEHOUX, prêtre docteur en théologie et principal du collège des Grassins, fondé en l’Université de Paris, rue des Amandiers, paroisse Saint-Étienne-du-Mont, y demeurant ; d’honorable homme Denis LEHOUX, marchand boucher, bourgeois de Paris, demeurant rue de la place aux Veaux, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie ; de noble homme Guillaume PETIT, docteur régent de la faculté de médecine à Paris demeurant rue de la Monnaie, paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, au nom et comme tuteur de Charles-Antoine PETIT, fils mineur de lui et de défunte damoiselle Marie LEHOUX, sa femme ; et d’honorable femme Michelle LEHOUX, veuve de Antoine AMELINE, marchand des… magasin (marchand de drap de soie à Paris-vue 143), demeurant (rue) des Lombards, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie ; et encore ledit Denis LEHOUX comme exécuteur du testament de la défunte sa mère, et comme subrogé tuteur dudit Charles-Antoine PETIT. Lesdits sieurs Jean et Denis LEHOUX et Charles-Antoine PETIT mineur à la représentation de Marie LEHOUX sa mère, et ladite Michelle LEHOUX, héritiers chacun pour un quart de la défunte, leur mère et aïeule. Les biens étant es lieux qu’elle occupait dépendant d’une maison sise en ladite rue de la place-aux-Veaux, où son décès serait arrivé.
Vue 142 : 1644 – Inventaire après le décès de Jean LEHOUX (écrit par erreur LEROUX), à la requête de la défunte FORGET alors sa veuve comme tutrice de Marie et Michelle LEHOUX, alors filles mineures. En présence de Jean de LA CHAMPAGNE, maître charpentier à Paris et Geneviève LEHOUX sa femme.
Vue 142 : 1643 – Contrat de mariage Jean DELACHAMPAGNE x Geneviève LEHOUX.
Vues 142-143 : 1648 – Contrat de mariage entre Louis LEHOUX et Catherine LE JUGE. Appert Claude LE JUGE et Marthe CHAPERON, père et mère de la future.
Vue 143 : 1613 – Expédition du contrat de mariage Jean LEHOUX x Séverine FORGET. Appert honorable femme Jeanne MATHEAU, veuve de …(Jean ?) LEHOUX, père et mère du marié. Egale somme pour Marguerite et Michelle LEHOUX ses sœurs.

[325-155] Le 27 août 1657 – Inventaire après le décès de honorable homme Guillaume CHALONS, marchand bourgeois de Paris, arrivé le 24 août 1657. A la requête de honorable femme Françoise DAVOLLÉ, sa veuve, demeurant rue au Ferre ( ?), paroisse Saint-Eustache, en la maison où est pour enseigne l’Ecu, tant en son nom que comme tutrice de Guillaume, Roch, Claude, Marguerite, Marie Françoise et Catherine CHALON, leurs enfants mineurs. En la présence d’honorable homme Pierre THOMAS, aussi marchand bourgeois de Paris, demeurant rue Guillaume Josse ( ?) … des trois Mores, subrogé tuteur desdits mineurs. Les biens étant en la maison de l’Écu, où il serait décédé.
Vue 165 : 1633 – Contrat de mariage CHALONS x DAVOLLÉ. Appert Nicolas DAVOLLÉ, marchand drapier bourgeois de Paris et Marie CROLLEAU sa femme, père et mère de la future. Guillaume DELAVOLLÉE.
Vue 170 : 1636 – Ledit défunt Guillaume CHALONS, tant en son nom que comme curateur de Louis CHALONS son frère, … héritiers pour raison de la succession de défunte Marguerite HERON leur mère.
Vue 170 : 1646 – Contrat entre Nicolas DAVOLLÉ, prêtre docteur en théologie, Etienne DAVOLLÉ, marchand bourgeois de Paris, ledit Guillaume CHALONS et Françoise DAVOLLÉ sa femme et honorable homme Jacques PORCHER, marchand bourgeois de Paris et Marie DAVOLLÉ sa femme, tous lesdits DAVOLLÉ, frères et sœurs, enfants  et héritiers chacun pour un quart de défunt Nicolas DAVOLLÉ et dame Marie CROLEAU leur père et mère.
Vue 171 : 1630 – contrat entre Marguerite HERON, veuve de honorable homme Baptiste CHALONS, marchand bourgeois de Paris, comme tutrice de Vincent, Roch et Jeanne CHALONS ses enfants mineurs et dudit défunt Louis et Guillaume CHALONS, Pierre THOMAS à cause de Catherine CHALONS sa femme, aussi fille dudit défunt et de ladite veuve, Charles VINET à cause de Geneviève CHALONS sa femme  d’une part et Jacques DAUDECOURT d'autre, contrat faisant mention de la société entre ledit DAUDECOURT et le défunt Baptiste CHALONS son beau-frère.

[325-175] Le 16 juillet 1657 – Inventaire après le décès de Louis DERCOURT, maître tonnelier déchargeur de vins à Paris. A la requête de Barbe d’Y, sa veuve demeurant rue de la Poterie (Poterne ?) … cordonnerie, paroisse Saint-Eustache, en son nom. En la présence de Germain Souflot, substitut du procureur du Roi, pour l’absence des héritiers du défunt.
Vue 181 : 1645 – Contrat de mariage DERCOURT x d’Y.

Merci de m'en accorder une ou deux paires (d'actes)  Clin d'œil
Bon samedi

Christophe.
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #346 le: 28 Mai 2017, 07:35:22 »

Ohé Ohé Ohé Ohé Ohé

Y a quelqu'un ?  Hilare

Allez on n'est jamais aussi bien servi que par soi même, je prends :
184
202
215
220

A plus tard Christophe.  Clin d'œil
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #347 le: 28 Mai 2017, 09:29:47 »

Re bonjour,  Souriant

[325-184] Le 13 juillet 1657 – Inventaire après le décès arrivé le 9 juillet 1657, de Jean ROULLE, marchand mercier à Paris. A la requête de Marie COSSELIN, sa veuve, tant en son nom que comme tutrice de Étienne et Madeleine ROULLE, leurs enfants mineurs. Aussi à la requête de Jean DANIEL, marchand frangier (?), bourgeois de Paris, tant en son nom que comme tuteur de Nicolas et Barthélemy ROULLE, enfants mineurs du défunt et de défunte Jeanne COLLET (alias COLET), sa femme en premières noces, et encore subrogé tuteur desdits Étienne et Madeleine ROULLE. En la présence de Louis POUPART, maître tissutier rubanier à Paris, subroger tuteur desdits Nicolas et Barthélemy ROULLE. Tous lesdits mineurs, habiles à se dire et porter héritiers du défunt leur père commun. Les biens étant en la boutique et lieux dépendant d’une maison appartenant à la fabrique des Saints-Innocents, sise rue Ferronnerie, joignant le portail du cimetière du côté de la rue Saint-Honoré. Scellé apposé à la requête de Jeanne JOLLY, veuve de Nicolas COLET qui était subrogé tuteur de Nicolas et Barthélemy ROULLE.
Vue 199 : 1652 – Inventaire après le décès de Jeanne COLET, à la requête du défunt Jean ROULLE. En la présence de Nicolas COLET, aïeul maternel et subrogé tuteur de Nicolas et Barthélemy ROULLE.
Vue 199 : 1655 – Pierre COLET, Jean ROULLE comme tuteur des enfants de feue Jeanne COLET, ledit Louis POUPART à cause de Marie COLET sa femme, Philippe LECON, à cause de Charlotte COLET sa femme, consente que Jeanne JOLY, veuve de Nicolas COLET, jouisse sa vie durant des biens inventoriés dans l’inventaire après le décès de Nicolas COLET.
Vue 200 : 1653 – Contrat de mariage ROULLE x COSSELIN.
Vue 201 : Claude de LIGNÉ, veuve de Barthélemy ROULLE, maître doreur ( ?) à Paris, à reconnu être débitrice envers la succession de Jean ROULLE son fils.

[325-202] Le 17 avril 1657 – Inventaire après le décès arrivé le 26 juillet 1656, de honorable homme Jacques DU BOC, marchand teinturier, bourgeois de Paris. A la requête de honorable femme Marie TOURNANT, sa veuve, demeurant rue des Lombards, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, en la maison où pend pour enseigne le Cygne, tant en son nom que comme tutrice de André, Pierre, Michel, Madeleine et Jean-Baptiste et Marie-Anne DU BOC, leurs enfants mineurs. Aussi à la requête de Jacques DU BOC, majeur, aussi fils du défunt et de ladite Marie TOURNANT. En la présence de honorable homme Nicolas DESHERBE ( ?), marchand bourgeois de Paris demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Eustache, subrogé tuteur desdits mineurs. Lesdits Jacques DU BOC et mineurs, habiles à se dire et porter héritiers du défunt leur père.
Vue 211 : 1627 – Contrat de mariage DUBOC x TOURNANT. Appert Jacques TOURNANT, père de ladite veuve.
Vue 212 : Jacques DUBOC, maison rue des Lombards à lui délaissée par Jean VERNON, marchand bourgeois de Paris, héritier avec Marie et Élisabeth VERNON ses sœurs pour un cinquième en la succession de défunts Jean DU BOC et Madeleine CROCHET leur aïeul et aïeule comme représentant feue Catherine DUBOC leur mère, fille des défunts.

[325-215] Le 5 décembre 1658 – Inventaire après le décès de maître Jacques LECLERC, agent des affaires de la Reine. A la requête de sa mère, damoiselle Madeleine GAMART, veuve de feu noble homme maître Charles LECLERC, docteur régent en la faculté de médecine en l’Université de Paris, demeurant rue des Fossés Montmartre, paroisse Saint-Eustache, habile à se dire et porter héritière quant aux meubles du défunt son fils. En la présence de damoiselle Claude LECLERC, veuve de Claude PARQUE, écuyer, sieur de Lorme, gentilhomme ordinaire de monseigneur le duc d’Orléans, tant pour elle que pour Michel LECLERC son frère, ci-devant commis à l’extraordinaire de la guerre, de maître Simon LECLERC, avocat en la cour de parlement, et de damoiselle Marie LECLERC, fille. Lesdits LECLERC, frères et sœurs, aussi habiles à se dire et porter héritiers quant aux propres du défunt leur frère. Les biens étant en une chambre qu’il occupait en la maison de monsieur le président Tubeuf, sise rue Vivien, paroisse Saint-Eustache.

[325-220] Le 16 avril 1657 – Inventaire après le décès de dame Marie ARAGONES. A la requête de son mari, maître Michel d’ALIGRE, chevalier et seigneur de Boislandry, conseiller du Roi en ses conseils d’état et privé, maître des requêtes ordinaires de son hôtel, demeurant rue de Berry, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, tant en son nom que comme tuteur et ayant la garde noble de Etienne d’ALIGRE, fils mineur de lui et de la défunte, jadis sa femme. En la présence de dame Jeanne LE GENDRE, veuve de feu maître A… ARAGONES, conseiller et maître d’hôtel ordinaire du Roi, demeurant en ladite rue et paroisse, aïeule et subrogée tutrice dudit mineur. Les biens étant en la maison où ils faisaient leur demeure avec ladite dame ARAGONES leur mère en ladite rue.
Vue 232 : 1651 – Contrat de mariage Michel d’ALIGRE x Catherine de MARCHAULT.
Vue 232 : 1652 – Contrat de mariage d’ALIGRE x ARAGONES.

235 et 242 qui suivront.
Bon dimanche,

Christophe.
pganier

Messages: 3329

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #348 le: 28 Mai 2017, 15:50:34 »

Oulla! tu es rendu où?
Faut t'y coller Sourire

http://www.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=34191
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-325 (1657-1662)


93
116
122
127
134
140
145
155
175
184
202
215
220

235 Ch
242 Ch

318 P
344 P
353 CH
372 CH

377 CH
416 CH
438
439
441
450
452
463

« Dernière édition: 05 Juin 2017, 17:18:34 par pganier »

Cordialement,
Pascal
pganier

Messages: 3329

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #349 le: 30 Mai 2017, 12:59:32 »

Bonjour,

Juste un petit (manque un mot):

[325-318] 8 novembre 1659 - Inventaire après le décès, survenu le 4 novembre 1659, de noble homme Antoine SANSON, vivant bourgeois de Paris, demeurant rue Quincampoix, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, à la requête de Robert SANSON, conseiller et secrétaire du Roi, maison et couronne de France et de ses finances, messire Bonaventure SANSON, prêtre, Nicolas SANSON, bourgeois de Paris, demoiselle Marie SANSON, veuve de feu noble homme Henry de LOUVENCOURT, vivant conseiller du Roi, contrôleur général des rentes de la ville de Paris, assignés sur les aides, Jacques Sylvestre de LA Forest, aussi conseiller et secrétaire du Roi, maison et couronne de France et de ses finances, à cause de demoiselle Anne SANSON sa femme, lesdits sieurs Robert, Bonnavanture, Nicolas, Marie et Anne SANSON, frères et sœurs, enfants et héritiers dudit défunt, et de dame Marie BORDIER jadis sa femme décédée le 1 mars 1653.

H! Christophe, vais peiner pour te rattraper... Clin d'œil
« Dernière édition: 31 Mai 2017, 13:13:48 par pganier »

Cordialement,
Pascal
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #350 le: 30 Mai 2017, 19:00:15 »

Bonsoir Pascal,

Henri de LOUVENCOURT. Et Bonnaventure en minuscules.

Amicalement
Christophe.
« Dernière édition: 30 Mai 2017, 19:23:44 par cdemaz »
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #351 le: 31 Mai 2017, 07:00:32 »

Bonjour Pascal, ... et les autres ?

Voici deux inventaires qui ne font qu'un :

[325-235] Le 10 octobre 1657 – Inventaire après le décès de noble homme Cléophas de HALUS, seigneur de Courbevoie (92400), conseiller et secrétaire du Roi maison et couronne de France et de ses finances. A la requête de dame Florence HERVÉ, sa veuve demeurant à Paris rue Beaubourg, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, tant en son nom que comme tutrice de Louis, Jacques et Françoise de HALUS, leurs enfants mineurs. Aussi à la requête de monsieur maître Charles de HALUS, conseiller du Roi en sa cour du parlement de Metz, dame Marie de HALUS, épouse de maître Étienne BONNEAU, conseiller du Roi en ses conseils et procureur de Sa Majesté audit Châtelet de Paris, assistant au présent inventaire comme subrogé tuteur des mineurs, dame Anne de HALUS, épouse de messire Hector FOUCQUET, chevalier, seigneur de la Gaude, maréchal des camps et armées de Sa Majesté. Lesdits sieurs de HALUS et lesdites dames Marie et Anne de HALUS, frères et sœurs, enfants et héritiers conjointement avec lesdits mineurs dudit défunt leur père. Les biens étant en la maison seigneuriale de Courbevoie, près le pont de Neuilly

La page 242 ne semble être qu’une couverture de l’inventaire parisien des biens de Mr de HALUS.
[325-242] Le 26 juillet 1657 – Inventaire après le décès du même . A la requête des mêmes.
Ladite veuve en son nom et comme tutrice de Louis de HALUS, écuyer, sieur des Tillars, capitaine au régiment de Picardie, Jacques de HALUS, et de damoiselles Anne et Françoise de HALUS, enfants mineurs du défunt et de ladite dame. En la présence de monsieur maître Charles de HALUS, conseiller du Roi en sa cour de parlement de Metz, demeurant avec avec ladite dame sa mère, en son nom comme héritier du défunt son père. Et encore en la présence de messire Étienne BONNEAU, conseiller du Roi en ses conseils d’état et privé, procureur de Sa Majesté au siège présidial du Châtelet de Paris, demeurant rue Michel Lecomte, dite paroisse, en son nom à cause de dame Marie de HALUS sa femme, et comme subrogé tuteur des mineurs. Les biens étant en la maison où le défunt faisait sa demeure en ladite rue Beaubourg.

Je m'occuperai des 353 et 372 STP. Merci.
A plus tard.
Christophe.
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #352 le: 01 Juin 2017, 07:28:27 »

Bonjour à tous ceux qui ces analyses verront  Clin d'œil


[325-353] Le 10 mars 1661 – Inventaire après le décès arrivé le 7 mars 1661, de honorable femme Marie MUTEAU, veuve de honorable homme Adrien de MOUCHY, marchand épicier ( ?), bourgeois de Paris. A la requête de son fils, sieur Pierre de MOUCHY, marchand bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Denis, paroisse Sainte-Opportune, en la maison où est pour enseigne la Barbe d’Or, en son nom et comme exécuteur du testament olographe de la défunte, et aussi comme donataire de la défunte sa mère par son testament olographe du 1er mai 1652, reconnu par-devant Vaultier et Parque le 17 mars 1657. Pareillement à la requête de Marie de MOUCHY, veuve de honorable Jean de LA RUE, marchand bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Leu-Saint-Gilles, et de honorable femme Claude RIGOULLET (signe RIGOULET), veuve d’honorable homme Jacques de MOUCHY, marchand bourgeois de Paris, demeurant rue Quinquempoix, paroisse Saint-Josse, au nom et comme mère et tutrice des enfants mineurs dudit défunt et d’elle, ladite Marie de MOUCHY et lesdits mineurs par représentation dudit défunt leur père, seuls héritiers avec ledit Pierre de MOUCHY de la défunte Marie MUTEAU, leur mère et aïeule paternelle desdits mineurs.
Vue 362 : 1616 – Inventaire après le décès de Adrien de MOUCHY.
Vue 362 : 1615 – Inventaire après le décès de Martin de MOUCHY.
Vue 362 : 1640 – Partage entre défunts Rolin MUTEAU, Nicolas MUTEAU, Jean MUTEAU et ladite Marie MUTEAU, enfants et héritiers de Jean MUTEAU et Jeanne GERVAIS, leur père et mère, et héritiers de défunte Geneviève MUTEAU, leur cousine, au jour de son décès veuve de noble homme Gabriel COTTIGNON.
Vue 366 : 1612 – Partage des biens et succession de défunt Raoul MUTEAU et Protaise BERÉ, entre défunte dame Geneviève MUTEAU, alors femme autorisée par justice au refus de Michel BAZIN, à cause des des défunts Raoul MUTEAU et Protaise BERÉ, ses aïeux paternels d’une part, et défunte Jeanne GERVAIS, alors veuve de Jean MUTEAU, comme tutrice de Jean MUTEAU son fils, et lesdits Adrien de MOUCHY et Marie MUTEAU sa femme, Raoul MUTEAU et Nicolas MUTEAU, tous héritiers également pour l’autre moitié desdits défunt Raoul MUTEAU et Protaise BERÉ, aussi leurs aïeux paternels.
Vue 368 : 1617 – Contrat de mariage Jean de LA RUE x Marie de MOUCHY.

[325-372]
Le 9 septembre 1661 – Inventaire après le décès survenu le 2 août 1661, de Louis CHALONS, bourgeois de Paris. A la requête de dame Marie LE DUC, femme, au nom et comme procuratrice de maître Roch CHALONS, bourgeois de Paris, étant de présent en la ville de Verneuil, héritier en partie du défunt son frère, fondée de procuration du 8 août 1661. Honorable homme Jacques de HAUTECOURT (signe DAUTECOURT = DAUDECOURT de l’acte 155 de cette même liasse), marchand bourgeois de Paris, à cause de Jeanne CHALONS sa femme, hoirs en partie du défunt, et encore comme procureur de damoiselle Anne DIZY, veuve de … Vincent CHALONS, marchand à Lyon , au nom et comme tutrice de Vincent, Pierre, Antoine, Anne, Catherine, et Marguerite CHALONS, leurs enfants mineurs, héritiers par représentation de leur dit père du défunt leur oncle en partie. Françoise DAVOLLÉ, veuve de feu sieur Guillaume DAVOLLÉ, marchand de draps de soie, bourgeois de Paris, au nom et comme tutrice de Roch, Claude, Marguerite, Marie, Françoise et Catherine CHALONS leurs enfants mineurs. Comme aussi ledit sieur de HAUTECOURT, procureur de maître Guillaume CHALONS, chanoine en l’église de Hally( ?). Lesdits Guillaume CHALONS et mineurs, aussi héritiers en partie par représentation de Guillaume CHALONS leur père du défunt Louis CHALONS leur oncle. De René THOMAS, agent de change ès banque à Paris, de maître Jacques SAVARY, bourgeois de Paris, demeurant rue des Trois Maures ( ?) en ladite paroisse Saint-Jacques, à cause de Catherine THOMAS sa femme, de sieur Philippe LEMPEREUR, marchand de soie à cause de Marguerite THOMAS, sa femme, et encore ledit sieur SAVARY, au nom et comme tuteur de François THOMAS, et Charles THOMAS, enfant mineurs de défunt sieur Pierre THOMAS, marchand bourgeois de Paris et de Catherine CHALONS, leurs père et mère, héritiers avec lesdits René, Catherine et Marguerite THOMAS en partie, par représentation de ladite Catherine CHALONS leur mère, d’icelui défunt Louis CHALONS leur oncle. Honorable homme Paul BROCHANT, marchand bourgeois de Paris, Louis BROCHANT, avocat en la cour de parlement, Pierre POCQUELIN, marchand bourgeois de Paris, à cause de Marie BROCHANT sa femme, héritiers du défunt Louis CHALONS, comme représentants Marguerite HACTE ( ?), leur mère, veuve de Mathurin BROCHANT, qui était fille de Marguerite HERON, femme en premières noces de défunt honorable homme  (blanc) HACTE, et en secondes (noces) de sieur Baptiste CHALONS, père du défunt Louis CHALONS. Les biens étant dans une chambre au deuxième étage du corps de logis de derrière, dépendant de la maison où est demeurant ledit de HAUTECOURT, rue Saint-Denis, enseigne du Dauphin, où le défunt serait décédé.

Ouf, que de monde pour ce dernier inventaire !

Je m'occuperai des 377 et 416 SVP.
A plus tard  Sourire
Christophe.
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #353 le: 03 Juin 2017, 07:30:06 »

Bon week end à tous  Souriant

Voici mes travaux :

[325-377] 29 novembre 1661 – Inventaire après le décès survenu le 9 novembre 1661, de dame Marie LALLOYER. A la requête de son mari, François HYERAULME (signe HIERAULME), bourgeois de Paris, demeurant rue de la Grande Truanderie, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme exécuteur du testament de la défunte. Aussi à la requête de maître Jean BOURCE (qui signe BOURSE), bourgeois de Paris, habile à se dire et porter héritier pour un tiers de la défunte sa mère qui avait épousé en premières noces maître Jean BOURCE, procureur en parlement son père. Comme aussi à la requête de maître Jean LE TELLIER, conseiller et avocat du Roi aux sièges de Vernon et de damoiselle Marie BOURCE sa femme, aussi habile à se dire et porter héritière pour un tiers de la défunte sa mère. Pareillement à la requête de maître François de BRUGIERE, conseiller et maître d’hôtel ordinaire du Roi, secrétaire de Sa Majesté et de ses finances, et damoiselle Catherine HYERAULME sa femme, fille dudit sieur HYERAULME et de la défunte, légataire universelle d’icelle défunte sa mère. Les biens étant en la maison où ledit HYERAULME est demeurant rue de la Truanderie, qu’en une maison sise au village de Clachaloze proche de La Roche Guyon (95780), où la défunte serait décédée.
Vue 336 : 1629 – Contrat de mariage d’entre François HYERAULME le jeune, receveur général du revenu temporel de l’hôtel Dieu de Paris, et dame Marie LALLOYER, alors veuve de Jean BOURCE, procureur en la cour de parlement Paris. Appert maître François HYRAULME, bourgeois de Paris et dame Catherine VIVIEN sa femme, père et mère du futur.
Vue 387 : Claude HYERAULME, avocat en parlement et Marie DUBOUS sa femme. Catherine HYERAULME, veuve de Jean MARTIN, médecin ordinaire du Roi.
Vue 388 : 1624 à Amiens - Contrat de mariage BOURCE x LALLOYER, fille de défunt Jean LALLOYER, greffier de la prévôté royale d’Amiens, et de Jeanne BAUDUIN ( ?).

[325-416] Ce n’est pas un nouvel inventaire, mais c’est l’inventaire après le décès de Marie LALLOYER fait à Clachaloze (annexe du précédent).
Vue 427 : 1630 – Inventaire après le décès de François HYERAULME, père dudit François HYERAULME

[325-438] Pièce annexe à l’inventaire après le décès de Marie LALLOYER précédent : Procuration de François BRUGIERE à Catherine HYERAULME.

[325-439] Pièce annexe à l’inventaire après le décès de Marie LALLOYER précédent :
Procuration de noble homme Jacques VIVIEN, avocat en parlement et secrétaire de monsieur le procureur général de la chambre des comptes de Paris, demeurant rue des Trois-Visages, paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, procuration à Jacques Vatoze, avocat en parlement à Paris.

Je prends le 441 – 450 – 452

A plus tard Christophe.  Clin d'œil
« Dernière édition: 03 Juin 2017, 08:32:43 par cdemaz »
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #354 le: 03 Juin 2017, 08:31:05 »

Re,  Souriant

Et hop :

[325-441] Le 10 novembre 1662 – Inventaire après le décès de Benigne RIBOUT. A la requête de son mari, Bertin REGNIER, juré mesureur de grains à Paris, et garde sur les ports des grains et vins, demeurant place de Grève, paroisse Saint-Gervais, en son nom. En la présence de Jacques REGNIER, marchand demeurant à Château-Thierry, de présent à Paris, habile à se dire et porter héritier de la défunte sa mère.
Vue 443 : 1638 – Contrat de mariage de Bertin REGNIER et Bénigne RIBOUT, alors veuve de François MOUTON, marchand à Paris.
Vue 443 : 1658 – Contrat de mariage de Jacques REGNIER et de Marguerite de LA BANNE, fille de Jean de LA BANNE, marchand à Paris et de Anne THIAMET ( ?)
Vue 444 : Jacques REGNIER, frère dudit Bertin REGNIER.

 [325-450]
Le 15 novembre 1662 – Inventaire après le décès de Gaspard GERBAULT, maître savetier à Paris, décédé il y a 4 ans et 6 mois environ. A la requête de Jacqueline DO, sa veuve, demeurant rue Aubry-le-Boucher, enseigne du Lion d’Argent, paroisse Saint-Leu-Saint-Gilles, tant en son nom que comme tutrice de Jean-Baptiste GERBAULT, leur fils mineur. En la présence de Martin GERBAULT, maître savetier à Paris, aïeul et subrogé tuteur du mineur.

[325- 452] Le 17 janvier 1662 – Inventaire après le décès survenu le 9 janvier 1662, de honorable homme Claude LABBÉ, marchand bourgeois de Paris. A la requête de honorable femme Élisabeth LEFEBVRE, sa veuve, demeurant rue des Déchargeurs, paroisse Saint-Germain-de-l’Auxerrois, tant en son nom que comme tutrice de Claude LABBÉ, leur fils mineur, et encore comme exécutrice du testament du défunt son mari. En la présence de honorable homme Claude LABBÉ l’aîné, marchand bourgeois de Paris, aïeul paternel et subrogé tuteur du mineur.
Vue 460 : 1649 – Contrat de mariage LABBÉ x LEFEBVRE. Appert Jacques LEFEBVRE, marchand bourgeois de Paris et Catherine du BOYS ( ?) sa femme, parents de la future.

Je prends le dernier de cette liasse et de ce notaire.  Clin d'œil
Christophe.
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #355 le: 03 Juin 2017, 10:28:56 »

Voici le dernier Parque :

[325-463] Le 4 mai 1662 – Inventaire après le décès de maître Pierre PASQUET, chevalier seigneur de Lagebaston, conseiller du Roi en ses conseils, survenu le 28 avril 1662. A la requête de maître Armand Léon LE BOUTHILLIER, chevalier seigneur de Pons sur Seugne (17800), et autres lieux, conseiller du Roi en ses conseils, maître des requêtes ordinaire de son hôtel, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, au nom et comme exécuteur du testament olographe du défunt. Aussi à la requête de maître Samuel PASQUET, écuyer, seigneur de Lagebaston et de Luget, demeurant à Paris, rue des Francs-Bourgeois, paroisse Saint-Gervais, présomptif héritier en partie du défunt son frère. Et encore à la requête tant de maître Nicolas LEPAGE, sieur de Saint-Loup conseiller ordinaire du Roi en ses conseils, demeurant à Paris, sur le quai proche la porte de Nesle, paroisse Saint-André-des-Arts, héritier de défunte damoiselle Marie PASQUET sa petite fille et fille dudit défunt Pierre PASQUET et de défunte dame Jeanne LEPAGE, son épouse, fille dudit sieur LEPAGE, que de dame Marie LEPAGE, veuve de feu maître François TALON, peu avant son décès conseiller du Roi, trésorier provincial des guerres et des régiments en Picardie, Artois, Flandres et autres pays reconquis, et demeurant à Paris, rue Notre-Dame-de-la-Victoire, paroisse Saint-Eustache, héritières des propres de ladite défunte Marie PASQUET, sa nièce. En la présence de noble homme maître Pierre IMBERT, conseiller du Roi et substitut du procureur du Roi, pour l’absence de Henri PASQUET, écuyer, seigneur de Lagebaston, et d’Abraham PASQUET, écuyer, sieur de Luget, frères du défunt, et de dame Marie PASQUET, veuve de feu (blanc), écuyer, sieur de Chastelars, damoiselle Madeleine PASQUET, fille majeure, et de dame Marthe PASQUET, épouse de (blanc), sœurs d’icelui défunt. Lesdits Henri, Abraham, Marie, Madeleine et Marthe PASQUET, aussi présomptifs héritiers du défunt leur frère. Les biens étant en la maison où il était demeurant et serait décédé dite rue des Francs-Bourgeois.
Vue 484 : 1647 – Inventaire après le décès de Jeanne LEPAGE, à la requête du défunt Pierre PASQUET, son mari, tant en son nom que comme tuteur et ayant la garde noble de damoiselle Marie PASQUET leur fille mineure.
Vue 485 : 1649 – Inventaire après le décès de Barbe BAZIN, à la requête dudit sieur LEPAGE, son mari, tant en son nom que comme tuteur de damoiselle Barbe LEPAGE, leur fille mineure.

Je vous laisse choisir le prochain notaire.
Anthony nous propose :
Claude Jourdan
http://www.geneanet.org/forum/?topic=563315
ou Jean Thévenin
http://www.geneanet.org/forum/?topic=566444

Bonne journée
Christophe.
« Dernière édition: 03 Juin 2017, 10:35:32 par cdemaz »
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #356 le: 05 Juin 2017, 08:11:11 »

Bonjour chers amis,  Souriant

Je viens de tester Jourdan, ça se fait. Aussi je vais démarrer ce notaire.

RDV chez http://www.geneanet.org/forum/?topic=563315

A bientôt ?
Christophe.
pganier

Messages: 3329

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #357 le: 05 Juin 2017, 11:18:34 »

Bonjour,

Voilà ce que je peux soumettre à votre examen:

[325-344] 30 octobre 1660 - Inventaire après le décès de Marie de d’HEDOVILLIERS (alias HEDOUVILLIERS vue 349), à la requête d'Etienne GUILLAUME, maître pâtissier oublayer à Paris, demeurant rue Aubry le Boucher, paroisse Saint-Leu-Saint-Gilles, en son nom et comme tuteur d'Etienne, Claude, Michel, Marie Geneviève, Marie Madeleine, Guillaume, enfants mineurs de lui et de ladite défunte jadis sa femme; et de Simon BERARD, maître balancier à Paris, demeurant rue de la Ferronnerie, paroisse des Saints-Innocents, au nom et comme tuteur d'Etienne PERROT, fils mineur de sieur Jacques PEROT, vivant maître balancier à Paris, et de ladite défunte Marie d’HEDOVILLIERS jadis sa femme, lesdits mineurs habiles à se dire et porter héritiers de ladite défunte leur mère; en la présence de sieur Nicolas FOURNIER, marchand, bourgeois de Paris, subrogé tuteur des enfants mineurs dudit GUILLAUME et de ladite d’HEDOVILLIERS, et encore de Louis PERNET, maître pâtissier oublayer à Paris, subrogé tuteur dudit Etienne PERROT.
Enseigné par Martin GUILLAUME, fils dudit GUILLAUME et de défunte Jeanne de VAUBÉE, sa première femme.
Vue 349 :  1646 – Inventaire après le décès de Michel HEDOUVILLIERS, bourgeois de Paris, à la requête de Simone GOUTIERE sa veuve, et de ladite Marie HEDOUVILLIERS sa fille, veuve  Jacques PERROT.
Vue 349 : 1646 – Contrat de mariage GUILLAUME x  HEDOUVILLIERS.


Bonne journée Clin d'œil

(Sur ce c'est la fin de ce notaire Sourire )
« Dernière édition: 05 Juin 2017, 18:16:54 par pganier »

Cordialement,
Pascal
cdemaz

Messages: 927

Arbre en ligne
Geneweb

« Répondre #358 le: 05 Juin 2017, 18:09:09 »

Salut Pascal,

content de te revoir.  Sourire
La défunte est Marie D’HEDOVILLIERS (alias HEDOUVILLIERS vue 349)
Pâtissier oublier – Saint-Leu-Saint-Gilles.
Tu peux ajouter :
Enseigné par Martin GUILLAUME, fils dudit GUILLAUME et de défunte Jeanne de VAUBÉE, sa première femme.
Vue 349 :  1646 – Inventaire après le décès de Michel HEDOUVILLIERS, bourgeois de Paris, à la requête de Simone GOUTIERE sa veuve, et de ladite Marie HEDOUVILLIERS sa fille, veuve  Jacques PERROT.
Vue 349 : 1646 – Contrat de mariage GUILLAUME x  HEDOUVILLIERS.

Bonne soirée  Clin d'œil
Christophe.
Aller à :  
 


Powered by SMF 1.1.8 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC