Rechercher  :
Recherche avancée

Auteur Fil de discussion: Mariage alsacien de 1763  (Lu 1098 fois)
david885
« le: 30 Septembre 2010, 16:16:51 »

Bonjour à tous!

J'ai sous la main l'acte de mariage de François Antoine Koenig et de Catherine Hauer(?), célébré dans le ville de Nordheim (Bas-Rhin). Malheureusement, je n'ai jamais été très brillant en latin! Apparement, l'acte daterait du 25 janvier 1763. Par contre, je n'arrive pas à lire le nom des parents des mariés, ou d'autres informations présentes dans l'acte.
L'acte est disponible sur le site des Archives départementales du Bas-Rhin: http://etat-civil.bas-rhin.fr/adeloch/index.php
Nordheim, registre des Mariages 1685-1780, page 186/264, à droite.

D'avance, merci!

Cordialement,
christianvedier

Messages: 5300


« Répondre #1 le: 30 Septembre 2010, 20:07:42 »

Bonjour David,


hodie die vigesima prima mensis januarii
anni millesimi septingentesimi sexagesimi
tertii tribus proclamationibus in hac ecclesia
publice factis inter Catharinam Humann
filiam solutam Michaelis Humann                        5
civis hujatis et Catharinae Weberin
in hac parochia commorantem ex una
et Franciscum Antonium König
murarium filium Francisci Galli
König oriundum ex Lustnau prope Rhenum    10
et defunctae Annae Mariae Jägerin
conjugum in Lustnau olim commorantium
ab aliquibus annis commorantem in hac
 parochia ex altera partibus, nullo
ex parte sponsae detecto impedimento           15
canonico aut civili, accedentibus quoque
litteris baptismalibus a d(omin)o parocho supra
dicti loci Lustnau , insuper litteris
testimonialibus super libertate sponsi
a d(omin)o satrapa et magistratu loci datis       20
die quarta mensis martii anni  millesimi
septingentesimi sexagesimi secundi  signo sigilloq(ue) munitis
accedente consensu patris  scriptotenus ?
[missi?] die 23 Xbris (=decembris) 1762 et penes
me remanente a me infra scripto                                   25
parocho ecclesiae parochialis Northemensis
supra dicti, sponsus et sponsa
praevie recepto mutuo consensu eorum
de licentia R(everendissi)mi D.D. ordinarii data
15  9bris (=novembris) 1762 sacro matrimonii vinculo        30
in facie  ecclesiae conjuncti fuerunt ;
adfuerunt testes Michael Humann
pater sponsae, Jacob Kümig murarius,
Joannes Michael Weber consanguineus
et Joannes Eschliman(n) consanguineus           35
 omnes cives hujates qui omnes
una mecum subscripserunt ; sponsus
vero et Joannes Eschliman(n)  debite
a me interpellati  declaraverunt
se nescire scribere et apposuerunt                 40
notas suas


Aujourd’hui 21 janvier 1763 , après les trois proclamations effectuées publiquement  en cette paroisse (pour le mariage à venir)  entre Catherine Humann célibataire fille  de Michel Humann citoyen d’ici et de Catherine Weber(in), résident en cette paroisse, et François Antoine König, maçon, fils des époux  François [Gallus?]* originaire de Lustnau près du Rhin et défunte Anne Marie Jäger(in)  autrefois résidant à Lustnau, demeurant (=le marié) depuis quelques années en cette paroisse d’autre part , aucun empêchement ni canonique ni civil n’ayant été découvert du côté de l’épouse, à quoi s’ ajoute aussi un certificat de baptême délivré par le sieur  curé du lieu susdit Lustnau , avec en outre une  lettre  testimoniale (= un certificat)  concernant la liberté de l’époux*  délivré par le sieur [ satrape= gouverneur ?] * et magistrat du lieu, certificat délivré le 4 mars 1762  muni de la  signature et  du sceau,  avec en plus l’ accord du père  [donné par écrit]  le 23 décembre 1762 et que je conserve chez moi, par mois soussigné curé de  Nordheim ,  après que fut reçu  leur mutuel consentement, avec l’autorisation du très révérend Ordinaire (= l’évêque)  en date du 15 novembre 1762,  l’époux et l’épouse furent unis par le lien sacré du mariage en face de l'Eglise ; furent présents les témoins Michel Humann père de l’épouse, Jacob/Jacques Kümig maçon, Jean Michel Weber parent  (par le sang)  et Jean Eschlimann parent (par le sang) , tous citoyens d’ici, qui tous ont soussigné ; quant à l’époux et Jean Eschlimann , dûment interpellés par moi ils ont déclaré ne pas savoir écrire et ont fait leurs marques.

-  un certificat  concernant la liberté de l’époux = certificat attestant qu’il n’est pas déjà marié.
 - satrapa : j’ignore quelle fonction désigne ici ce mot qui désignait un gouverneur de province (satrapes) chez les Perses . Possible qu’il faille traduire simplement par gouverneur.
Il faudrait demander côté forum allemand à Christophe .
Christophe, si vous passez par ici……

ligne 9 : prénom Gallus : première fois que je le rencontre. Quelle forme en français ??

- lignes 25 et  25 : 2 mots pas très clairs. Il faudrait que je retrouve quelque chose de semblable dans d’autres actes. Pas d’incidence sur le sens de l’ensemble ; en gros signifie que l’accord du père a été donné par écrit.

Cordialement
Christian
« Dernière édition: 01 Octobre 2010, 07:28:29 par christianvedier »
david885
« Répondre #2 le: 30 Septembre 2010, 22:55:55 »

Merci beaucoup Christian!

Ca me permet déjà de bien avancer dans mes recherches. Pour le 2ème prénom du père, il me semble que Gallus en latin signifie la Gaule, donc la France. Ce qui en prénom donnerait François? Mais bon, le premier prénom étant déjà François, ce serait étonnant qu'il s'appelle François François Koenig... C'est mon premier acte en latin, désolé  Hilare

Au passage, une idée de la localisation du village de Lustnau? Tout ce que j'ai trouvé sur le net, c'est un ancien village allemand du Bade-Wurtemberg intégré à la ville de Tübingen en 1934.

Peut-être d'autre trouveront plus de renseignements?
Encore merci!
Cordialement,
« Dernière édition: 30 Septembre 2010, 23:07:20 par david885 »
christianvedier

Messages: 5300


« Répondre #3 le: 01 Octobre 2010, 07:19:42 »

Lustnau  est effectivement  devenu un simple quartier de  Tübingen,

Avec Google map , en agrandissant un peu,  on le voit apparaître  à  l'est de Tübingen.

Pour Gallus, il a bien existé un Saint Gall; mais était-ce un  prénom en usage dans la région?

Christian.
david885
« Répondre #4 le: 02 Octobre 2010, 13:18:55 »

A vrai dire, ce sont mes premières recherches en Alsace, et je n'y connais rien aux coutumes de cette région. Gall est peut-être un prénom courant dans cette région. En tout cas, sur Généanet, on peut voir que ce prénom a surtout été utilisé au XVIIème siècle, mais qu'il était toujours donné aux XVIIIème siècle. http://www.geneanet.org/prenoms/signification/Gall

Merci encore pour votre aide!
Aller à :  
 


Powered by SMF 1.1.8 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC