Le canton d'Eymoutiers

L'émancipation d'Eymoutiers remonte à l'année 1428 ; les habitants sont alors autorisés à entourer la ville de murailles, de tours et de fossés. Elle fut fondée, dit-on, vers l'an 630, par l'anachorète Psalmet, noble irlandais invoqué sous le nom de saint Psaumé pour guérir des maux d'estomac.

32,45 €

+ -
Description du produit
L'agriculture est certainement. l'une des principales richesses de tout le canton. Mais il faut également souligner l'importance de l'industrie qui en découle et notamment autrefois, les tanneries très renommées, les filatures de laine qui employaient de nombreux tisserands, foulons, teinturiers. Au XVIIe siècle, plusieurs confréries étaient très florissantes, comme celle des maîtres tanneurs, mais surtout celles des Pénitents bleus et blancs.
Joseph Dubois donne de précieux renseignements sur la population de toute la région : métiers, moeurs et coutumes, organisation administrative, financière, judiciaire, enseignement. Il cite de nombreux noms : juges, notaires, sénéchaux, maires, procureurs, où les habitants d'aujourd'hui retrouveront leurs ancêtres. On découvre même la liste de tous ceux qui furent exportés, exilés ou guillotinés sous la Révolution.
Dans cette monographie du canton d'Eymoutiers, l'auteur évoque les principaux événements qui ont marqué la région, comme la bataille contre les huguenots, cantonnés à Sainte-Anne en 1576. Il rappelle l'importance de certains lieux comme Peyrat-le-Château, autrefois baronnie ou la beauté des monuments aujourd'hui disparus.
Un panorama très complet du canton d'Eymoutiers où le passé est évoqué avec précision.
© Micberth

Ré-édition d'un ouvrage paru en 1900

  • Pays : France
  • Région : Limousin
  • Département : Haute Vienne
  • Numéro INSEE : 87064
  • Auteur : J. Dubois
  • Numéro ISBN ou EAN : 2-87760-167-6
  • Date d'édition : 1989
  • Nombre de pages : 256

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client