Au temps des gondoles bordelaises sur la Garonne

Le temps des Gondoles à vapeur qui faisait la navette entre les deux rives de la Ribeyre de Garonne, à Bordeaux, ainsi que les transports vers le « Haut de Rivière » (vers Agen) ou le « Bas de Rivière » (vers Royan) est bel et bien révolu.

18,95 €

+ -
Description du produit

Tué par la Seconde Guerre mondiale et les bombardements de 1944... et plus prosaïquement — et définitivement — par l’élargissement du Pont de Pierre en 1955 et la marche forcenée du progrès... C’est à une évocation nostalgique, mémorielle et précise de cette période d’un siècle environ entre 1850 et 1950 que nous invite l’auteur qui a connu, dans son enfance, cette magie des gondoles à vapeur qui peuplaient le fleuve, ses quais et ses débarcadères, fleuve si vide aujourd’hui de toute navigation...

 

Alors laissez-vous entraîner vers ce temps pas si ancien, mais  quasiment occulté des mémoires bordelaises, où la rade de Bordeaux limitée par le Pont de Pierre ressemblait à une forêt compacte de mâts de navires et entre lesquels se faufilaient les Hirondelles, Abeilles et autres Gondoles. Un témoignage passionnant sur l’histoire récente de Bordeaux et de la navigation fluviale sur la Garonne.

  • Région : Aquitaine
  • Département : Gironde
  • Numéro INSEE : 33063
  • Auteur : M. Rapeau
  • Format : 16 x 24 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 9782824003337
  • Nombre de pages : 138
  • Date d'édition : 2014

Derniers commentaires client

Note 
Par Anne Marie B
18/05/2016
les gondoles a bordeaux

J habite a la Bastide et tous les jours je me promène le long de la Garonne. Je vois le bateau navette qui nous emmene d une berge à une autre, les paquebots, puis plus loin le nouveau pont qui s éleve pour les laisser entrer dans le port.
Bordeaux a redonne une vie à son fleuve qui reste dangereux et a ses quais.Il faut également ajouter le départ de la grande course, la venue de L Hermione, la fête du fleuve et les grands voiliers comme le Belem que tous les petits bordelais ont visite avec les ecoles, etc.....
Le commentaire est bien trop nostalgique d un Bordeaux qui ne pouvait pas continuer. Le Colbert etait hideux. Que faisait ce bateau de guerre ancre sur le fleuve? Quelle raison de le laisser là Aujourd'hui hui le fleuve est au milieu de la ville et lorsque il fait beau, les familles vont s y promener, il n est plus cacher derrière les entrepôts. L esprit d antan a été gardé a certains endroits, mais tout est propre, entretenu et je vous invite a y venir et rencontrer ce fleuve magnifique, et toute la flore qu il y a autour,
Merci a la ville.
Un livre pour se rappeler, sourire, prenant en compte la réalité du moment et l arrivée du progrès oui, cent fois oui! Mais pour couiner : non!

Note 
Par Jean-Guy F
09/12/2015
les gondoles

Passé maritime si proche que j'ai connu, né à la Bastide, avec les chantiers de la Gironde et le Colbert sur lequel j'ai navigué. Tout cela avant que quelques énarques ne décident de tourner le dos au fleuve,hélas