Publicité

X

A propos de la numérotation de nos ancêtres

Le 22 mai 2014 par admin

logochro.jpgLe généalogiste amateur, voire même le spécialiste chevronné, utilisent souvent le numéro d’ancêtre pour désigner un aïeul, mais ils n’en sont pas très satisfaits. Ce numéro ne leur « dit pas grand’chose », et ne les renseigne pas comme ils le désireraient. Ils l’attribuent à chaque personne, dans leurs listes d’ancêtres, mais ils arrêtent là son usage. Ils aimeraient bien s’en servir, dans certaines recherches, mais ne savent pas comment faire, pour transformer ce numéro sans risque d’erreur.

« Augustine, la mère de mon arrière grand-père, ou plus exactement, la grand-mère paternelle de mon grand-père maternel,… se trouve, sur mon arbre généalogique à la place numéro 25. Au fait, à quelle génération appartient-elle par rapport à la mienne ? Qu’avait-elle comme numéro d’ancêtre sur l’arbre de ma mère ? et sur celui de mon père (!) ?… Et pour mon fils, qui semble, lui aussi, vouloir s’intéresser à son »pedigree« , à quel numéro viendra se placer la bonne Augustine ?… » Fatalement, à ce point de la réflexion, on cesse de … réfléchir, et l’on se met à compter sur ses doigts. Puis, on s’empare d’un crayon et d’une feuille de papier, pour visualiser les ascendances évoquées.

> Lire l’article complet sur www.histoire-genealogie.com, partenaire de GeneaNet : A propos de la numérotation de nos ancêtres


logo.gif