Publicité

X

Pétition contre la disparition des archives

Le 25 mars 2013 par Frédéric (Geneanet)

Une nouvelle pétition vient de voir le jour, et non des moindres : en effet, il s’agit d’un projet de règlement, à l’échelle de l’Europe, visant à “supprimer ou ano­ny­mi­ser les don­nées per­son­nel­les”. Si le cadre de ce projet est établi dans le but de respecter le “droit à l’oubli”, il engendre cependant une aberration : la fin des archives telles que nous les connaissons.

Plus d’archives, cela signifie tout simplement des livres d’histoire aux pages blanches : plus de souvenirs, plus de traces de nos ancêtres, plus rien de ce qui constitue, tout simplement, la mémoire de l’Humanité, avec ce qu’elle a de négatif, certes, mais aussi avec ce qu’elle a de beau.

Ce projet absurde doit être dénoncé, et GeneaNet s’associe pour cela à l’Association des Archivistes Français qui a lancé une une péti­tion citoyenne : « Citoyens contre le pro­jet de règle­ment euro­péen sur les don­nées per­son­nel­les ».

Signez-la et diffusez cette information autour de vous !

> La pétition en ligne

> 1er communiqué explicatif de l’AAF : Au nom du droit à l’oubli, quel patrimoine pour l’Europe de demain ?

> second communiqué de l’AAF plus explicatif

> tableau récapitulatif des points posant problèmes

Rapport Albrecht sur le projet de règlement européen :
http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2009_2014/documents/libe/pr/922/922387/922387fr.pdf

NB : Devant l’afflux impressionnant de commentaires seul les éléments susceptibles d’alimenter le débat seront publiés

3 commentaires Voir les commentaires précédents

Dans le même ordre d’idée, un historien M. Reynald Secher va mettre en ligne un site regroupant des informations sur la suppression ou le remplacement des noms de villages, noms représentant notre histoire, notre patrimoine, ceux-ci pour être remplacé par des nouveaux n’ayant plus aucun lien. il n’est pas question de combattre ce regroupement pour des besoins de gestion. Mais un exemple; La Chapelle Basse Mer en Loire Atlantique s’appelle maintenant” Divatte Sur Loire”. Haut lieu historique de la guerre de Vendée où des dizaines d’habitants furent noyés dans la Loire par les Blancs, génocide Franco Français lors de la révolution, nous voyons que tout est mis en place par nos gouvernants et les instances européennes pour faire table rase du passé et du patrimoine. Le côté pernicieux c’est que c’est au niveau des maires,qui ont une liberté absolue, que cette réforme et ce changement s’opère. Donc des habitants de tel ou tel village se retrouvent avec des racines du passé effacées, perte de toutes références. Ce phénomène touchant la ruralité, les médias principalement urbains passent sous silence cette destruction du patrimoine. Pour rappel la dénomination des Communes relèvent du droit Régalien.Nous pouvons constater que c’est principalement des noms de villages ayant dans le nom “Saint…….” faisant référence à la religion, à l’Histoire. Je vous invite, si ce sujet très grave pour notre avenir aussi bien de généalogiste que de citoyen, de diffuser et de se rapprocher de M. SECHER
Albert CAMOIN


Lire “2084” de Boualem Sansa ; plus de noms, on y arrive !


Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription